Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/06/2013

"On dirait le Sud"

La Libre, Momento, Dehors, jardin, exotisme, plantes du SudLa beauté et la profusion de la flore des pays tropicaux et du pourtour méditerranéen émerveillent les voyageurs et les vacanciers qui la découvrent. Les explorateurs, avant eux, n’y avaient pas résisté.

En quête d'exotisme: Marie Pascale Vasseur et Marie Noëlle Cruysmans


LES DÉCOUVERTES DES SAVANTS, botanistes et autres bourlingueurs, ont permis à nos jardins de s’enrichir et de devenir des lieux d’enchantement. Bien loin de l’enfermement du discours officiel d’aujourd’hui. Les relations entre jardiniers et plantes sont avant tout faites de curiosité et de rencontres. Leur diversité apparaît comme autant de beautés possibles à ajouter à nos territoires. N’en déplaise aux tenants des règlements, partisans des permis de planter, voire d’exister.

Loin de notre pré carré, la tentation de s’approprier un souvenir végétal est irrésistible. Vite une pépinière, pour glisser dans la valise un futur candidat à l’adoption et à l’adaptation climatique forcée. Oublieux sommes-nous en cela que, loin de leur terre natale, les “oiseaux des îles” perdent souvent de leur panache. Il faut bien l’avouer, il y a, parmi nous, un nombre important d’individus qui considèrent une plante comme non rustique, seulement après l’avoir eux-mêmes tuée…

Au retour de vacances dans le Sud, le risque s’aggrave. Quelques degrés en moins sur le thermomètre et un peu de chaleur manquante ne doivent pas être dramatiques pour qui sait s’y prendre, pensons-nous, alors.

Transgresser les zones de rusticité, voilà ce dont il s’agit en réalité (voir “plus”). Ecartant d’un revers de binette les efforts colossaux déployés à Versailles depuis des siècles pour faire traverser à quelques orangers les rigueurs de l’hiver français. Les composantes du climat sont des points essentiels à prendre en considération pour la réussite de l’acclimatation. Les températures minimales, certes décisives, ne sont qu’une partie de l’iceberg. Certaines plantes tropicales cessent de pousser à 10° C, c’est leur zéro de végétation (voir par ailleurs), et sont totalement déboussolées par un passage à 2° C. La capacité à supporter de légères gelées est une spécificité des plantes méditerranéennes. Encore faut-il faire la différence entre -12° C pendant quelques heures et -12° C pendant quelques jours. La durée du temps de gel est donc aussi importante que la température atteinte sous zéro.

Feijoa sellowiana, petit arbre originaire d’Amérique du Sud, résiste depuis de nombreuses années, à Kew, en Angleterre, objet de soins attentifs. Sa culture est recherchée pour la beauté de ses fleurs plutôt que pour la production fruitière, assez aléatoire dans ces zones qui ne lui sont pas naturelles.

L’envie de plantes du soleil semble proportionnelle à la longueur des hivers. Avant de se lancer dans l’aventure, mieux vaut partir à la découverte des coins du jardin où ce type d’expérience a le plus de chance d’aboutir.

Il s’agit de déterminer l’endroit le plus protégé et le plus chaud. Seuls les recoins les mieux exposés sont capables d’accueillir les plantes réputées frileuses. Observez les chats, ils n’ont pas leur pareil pour dénicher le lieu idéal où cuire au soleil. Un simple mur bien orienté peut suffire à appuyer une belle étrangère. Il capte la chaleur du jour et la restitue la nuit. Evitez à tout prix les courants d’air froid.


Pour un nouvel exotisme au jardin
Plongez-vous dans ce livre de Jean-Michel Groult, mieux encore, glissez-le dans votre valise. C’est un compagnon passionnant. Jean-Michel Groult est un botaniste, fervent jardinier et chroniqueur horticole, qui a toujours fréquenté le végétal et n’en est pas à son premier ouvrage. Il nous parle de la quête de l’exotisme qui fascine beaucoup d’amateurs de plantes. D’où vient cet intérêt ? Qu’est-ce qui nous pousse à cultiver des choses étranges ? L’exotisme au jardin n’est pas qu’un simple dépaysement, c’est aussi une façon bien occidentale d’appréhender le monde. Cette quête fait-elle vraiment peser une menace sur nos milieux naturels ? Avec lui, nous partons à la découverte de l’authentique jardin d’évasion. Une lecture pleine d’enseignements et jamais ennuyeuse, car l’humour y est partout présent. Le dernier chapitre est consacré au “Jardin qui vient”. Quelles plantes, quels jardins dans le monde de demain ? Une invitation à un voyage plein de rebondissements sans quitter sa chaise longue.
“Pour un nouvel exotisme au jardin”, Jean-Michel Groult, ACTES SUD Editions, 2013, ISBN 978-2-330-016112-8


Ph.: Yves Coquette

Les commentaires sont fermés.