Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/07/2013

Coup de soleil au jardin

La Libre, Momento, Dehors, jardin, fleurs, jauneVoici le temps des vacances et de l’été. L’occasion d’inviter le soleil dans les plates-bandes. Qu’il les illumine et nous fasse oublier ce triste printemps.

Zeste de peps: Marie Pascale Vasseur et Marie Noëlle Cruysmans


HELIANTHUS ET HELIOPSIS évoquent l’astre du jour, en grec, helios. Ils ne sont pas seuls. Pensez aussi à Helenium, Rudbeckia, Coreopsis, gaillarde et aunée qui portent haut les couleurs jaunes, dorées ou cuivrées. Plantes vivaces de la famille des Composées, elles ont en commun une inflorescence toute simple, en forme de marguerite. Sans fioritures. Leur générosité est sans égale, à condition d’avoir leur place au soleil.

Que ceux qui pensent ne pas aimer le jaune lisent ces quelques lignes. Un peu de peps ne fera de tort à personne !

Tout le monde connaît les tournesols, Helianthus immortalisés par Vincent Van Gogh. En été, les champs rayonnent. Un agréable petit air de vacances plane. Les Helianthus annuus ne sont pas du tout difficiles à cultiver si, au début, vous les éloignez des limaces et autres gastéropodes. Leur cycle est annuel. Les soleils vivaces, quant à eux, offrent des fleurs jaune soufré à doré nettement plus petites. De fin août à mi-octobre, ils fleurissent, solides et vigoureux. En fonction de la variété, ils culminent jusqu’à 2 m de haut. Beaucoup d’hybrides sont intéressants. Particulièrement H. ‘Lemon Queen’, 2 m de haut, à marguerites jaunes tirant sur le citron.

Heliopsis est moins connu et peu répandu dans les jardins. Un peu moins haut que les précédents, 70 cm à 1,20 m, H. helianthoides leur ressemble. Sa longue floraison, de mi-juin à septembre, tire parfois vers l’orangé. Différents hybrides, originaires d’Allemagne, présentent des fleurs doubles : H.h. ‘Goldgefieder’, ‘Goldgrünherz’, ‘Sonnenschild’. Des nouveautés apparaissent régulièrement. A épingler : le très joli H. ‘Midnight Summer’.

Gaillarde et Rudbeckia étaient chéris de nos grands-parents. Aujourd’hui, sans doute un peu vieux jeu et pourtant terriblement robustes dans des sols drainants. Le Rudbeckia au cœur brun annonce la fin de l’été. De 60 à 80 cm de haut, on le repère à son port élégant et souple et à son cœur généralement proéminent. Plusieurs variétés nous intéressent : R. laciniata ‘Goldquelle’, au large feuillage glauque et aux fleurs doubles; R. hirta ‘Maya’, également très double; R. hirta ‘Indian Summer’ et ‘Prairie Sun’, tous deux aux grandes fleurs simples. Sans oublier R. ‘Praire Glow’, aux fleurs écarlates largement bordées de jaune, ainsi que le tonique R. ‘Berlin’.

Les gaillardes vivaces, plus vigoureuses que les annuelles, se plaisent à merveille dans les sols pauvres, voire caillouteux. Leur côté bigarré de jaune, de rouge et de brun peut déplaire, mais sachez qu’il en existe des unicolores comme G. x grandiflora ‘Burgunder’ rouge foncé, ‘Tokajer’ rouge orangé, ou G. ‘Chloé’ jaune pur.

Les Coreopsis ne sont pas en reste. Les plus répandus sont les C. grandiflora. Ils exigent chaleur, plein soleil et sol drainé sans humidité stagnante. Leur floribondité peut même finir par les épuiser. Plus petit, le C. verticillata a un feuillage lacinié attrayant, fin et léger. ‘Moonbeam’ offre un jaune très doux. Dernièrement, à la pépinière Delabroye, nous avons découvert une nouvelle sélection, C. ‘Dwarf Moon’.


La Libre, Momento, Dehors, jardin, fleurs, jaunePas de massif sans Helenium
 
Aujourd’hui, admirables en compagnie des graminées, les Helenium reviennent en force dans les jardins. Incontournables dans les compositions naturelles à la Piet Oudolf. Ses plates-bandes, de différentes vivaces aux couleurs chatoyantes, ont fait le tour du monde. De 60 cm à 1m20 de haut, rustiques, jamais malades, on reconnaît les Helenium à leurs gros capitules bruns (cœurs de la plante) bien rebondis. Le plus célèbre d’entre eux est incontestablement ‘Moerheim Beauty’, rouge cuivré, dont le nom rappelle le jardin de la grande paysagiste néerlandaise Mien Ruys, une des pionnières du style naturaliste. Hâtif, il fleurit dès juin, jusqu’en septembre. Chaque année, des rafales de nouveautés envahissent le marché. H. ‘Wadltraut’, aux grandes fleurs jaune or flammées de brun, H. ‘Sonnenwunder’ et ‘Kanaria’, jaune canari, alors que H. ‘Indianersommer’ décline le rouge tout comme ‘Rubinzwerg’. H. ‘Sahin’s Early Flowering’, rouge et jaune, est une excellente variété. Une des plus florifères.

14:22 Publié dans Dehors | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : la libre, momento, dehors, jardin, fleurs, jaune | |

Commentaires

Merci pour cet article complet, qui m'a permis d'en savoir un peu plus sur les autres variétés d’hélianthes et de me donner des idées pour mon jardin!

à bientôt!

Écrit par : Giulia | 10/07/2013

Ah merci Giulia pour votre enthousiasme! A vous maintenant de prolonger cette période estivale dans votre jardin. Et aussi avec les bouquets à l'intérieur de la maison. Tous ces soleils tiennent très bien en vase!
Bel été à vous!

Écrit par : les Marie | 23/07/2013

Les commentaires sont fermés.