Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

03/08/2013

Des fleurs pour l’été

La Libre, Momento, Dehors, jardin, fleurs, étéLes floraisons printanières sont finies depuis longtemps. De nouvelles plantes prennent le relais.

Au jardin: Marie Noëlle Cruysmans et Marie Pascale Vasseur

ALORS QUE LES ROSIERS reprennent leur souffle, quelques annuelles, vivaces ou petits arbustes bien choisis leur succèdent. Certains se révèlent plus florifères que d’autres et leur présence fidèle à cette saison permet de les utiliser pour constituer la base des massifs et des bordures. Dans un jardin sans complication, il faut privilégier les valeurs sûres. Voici quelques suggestions parmi de multiples possibilités.
 
 
Quelques bulbes ou assimilés sont connus pour leur intérêt estival. On ne présente plus les dahlias. Les crocosmias jouissent d’une moins grande renommée. Ces cousins des glaïeuls s’installent assez vite quand la situation est à leur goût et peuvent rapidement former de belles touffes. Parfois boudés car trop jaunes ou trop orange, bref trop clinquants, ils s’associent joliment aux dahlias avec qui ils partagent des tons flamboyants. Très simples aussi les acidantheras ou glaïeuls d’Abyssinie. Blancs avec un cœur foncé, plantez-les près de la maison ou sur la terrasse pour profiter de leur parfum délicat.
 
 
Un grand nombre de plantes vivaces sont splendides en été. Elles gagnent à être regroupées pour créer des effets de masse toujours plus spectaculaires. Les plantations trop disséminées leur ôtent beaucoup de prestance. L’hémérocalle est très accommodante, souvent présente dans les vieux jardins en version orange. Elle est aussi appelée lys d’un jour, car chaque fleur ne s’épanouit que durant une seule journée. Aujourd’hui, les hémérocalles sont disponibles dans des coloris variés et méritent qu’on s’y attarde davantage. Elles sont dans la plupart des cas robustes et rustiques. Elles se cultivent sans difficultés et aiment les terres riches et fraîches. Comme un grand nombre de plantes, elles font l’objet de véritables collections. Inutile de vous précipiter sur les sujets rarissimes qui atteignent des prix déraisonnables. Contentez-vous des exemplaires courants et charmants. Achetez-les en fleurs si vous voulez être certains des couleurs de vos associations. Toutes forment de belles touffes de feuillage rubané. Pensez à marier crocosmias, hémérocalles, héléniums et gaillardes pour un été flamboyant.
 
Les asters font penser à l’automne et pourtant il en existe qui commencent à fleurir dès mi-juillet, ce sont les Aster amellus au port buissonnant. Ils apprécient une situation ensoleillée et un sol léger. Les Aster frikartii fleurissent eux aussi à cette époque, dans des tons de bleu et de pourpre selon la variété. Les grands sedums sont irremplaçables pour leur longue floraison, à laquelle s’ajoutent d’autres atouts. Leur feuillage épais est attrayant dès le début du printemps. Ils forment des touffes compactes et rythment les massifs de leurs volumes réguliers. Le classique Sedum ‘Herbstfreude’ reste bien entendu magnifique, cependant, de nouvelles sélections ont été mises sur le marché avec des tiges bordeaux et des feuillages pourpres ou parfois presque aubergine. Sedum ‘Matrona’, ‘Red Cauli’, ‘Piccolette’... Ils résistent bien à la sécheresse. Trop d’humidité, en revanche, abîme le feuillage qui se couvre de vilaines taches brunes. Il doit être régulièrement divisé sans quoi, il s’affaisse.
 
 
Apparues il y a une dizaine d’années, les Alcalthaea suffrutescens sont encore relativement peu connues. Cousines des lavatères, une fois plantées, elles reviennent chaque année, avec davantage de tiges florales. Les feuilles ne sont pas sensibles à la rouille qui touche les roses trémières. Les fleurs semi-doubles se déclinent en crème pour ‘Parkallee’ et rose soutenu pour ‘Parkrondell’. Les fleurs sont stériles, ce qui permet à ces plantes de fleurir très longtemps.
 
En ce moment, un arbuste reste incontournable dans tous les jardins, l’Hydrangea. Plus particulièrement l’Hydrangea paniculata, si simple à cultiver.
 
 
Un été tout bleu
 
Injustement méconnus, les Ceratostigma embellissent les jardins qui les accueillent du mois d’août au mois de septembre. Les fleurs sont d’un bleu indescriptible. Ils ont impérativement besoin de soleil pour bien fleurir. Le feuillage en automne prend des couleurs splendides, rouge teinté d’orange. On trouve dans les pépinières principalement le Ceratostigma plumbaginoides et le C. willmotianum.
Le premier est aussi appelé plumbago rampant. Il s’agit d’une plante vivace qui pousse en touffe érigée et dense. C’est un couvre-sol parfait pour des talus ensoleillés, là où le sol est parfaitement drainé. Le second, le plumbago de Miss Willmott, nommé ainsi en hommage à une demoiselle botaniste britannique assez farfelue, a longtemps eu la réputation d’être peu rustique. Il supporte en effet difficilement les vents glacés et l’humidité stagnante. Mais quand l’endroit lui convient, il forme un joli buisson de 1 m 50 environ et peut être planté au pied d’autres arbustes plus élevés. Si d’aventure l’hiver ne lui portait pas chance, il repart souvent de sa base.
 
 
Ph.: MNC & MPV

12:00 Publié dans Dehors | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, dehors, jardin, fleurs, été | |

Les commentaires sont fermés.