Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

14/09/2013

Les vins font leur foire

La Libre, Momento, Papilles, foires aux vins, Delhaize, CarrefourL’occasion de découvrir des vins proposés en exclusivité, et de profiter d’offres exceptionnelles. Visite guidée.

Sélection: Baudouin Havaux


CETTE ANNÉE, CARREFOUR a ouvert le feu des foires aux vins le 11 septembre. Les foires aux vins sont une réelle opportunité de découvrir des vins proposés en exclusivité à cette occasion, mais surtout de profiter d’offres à côté desquelles on ne peut passer. En effet, la concurrence entre nos différentes enseignes est telle que les acheteurs sont contraints de remplir leurs folders d’offres particulièrement bien sélectionnées, malheureusement parfois en quantités limitées, à des prix qui frisent la limite légale de la vente à perte. Les amateurs les plus avisés et les professionnels (il n’est pas rare de rencontrer les restaurateurs pousser des cadis chargés de Grands Crus) ne ratent jamais les meilleures opportunités, mais il est vrai que la tâche peut s’avérer délicate pour l’amateur moins avisé, confronté à la pléthore de vins en promotion. “Momento” a eu le privilège de déguster en avant-première et en toute impartialité les vins des différentes enseignes pour partager durant ces trois prochaines semaines les coups de cœur de la rédaction. Pour échanger vos commentaires ou connaître notre avis sur certains vins, n’hésitez pas à nous interroger sur le blog de “Momento” (momento.blogs.lalibre.be).


Deux types de promo chez Carrefour

Chez Carrefour, il faut faire attention, car les vins proposés ne sont pas les mêmes dans les hypermarchés que dans les Carrefour Markets. Comme d’habitude, les foires aux vins se dérouleront en deux temps, d’abord dans les hypermarchés du 11 au 30 septembre, ensuite dans les Carrefour Markets du 25 septembre au 13 octobre. Il faut également tenir compte des deux types de promotion, soit des remises directes de 10 à 45 % ou des offres de gratuité (2+1, 4+2, 3+3…).
Plus de 600 vins seront proposés dans l’ensemble des magasins avec, comme originalité cette année, une sélection soignée de vins produits par des vignerons belges en France, au Portugal et même au Chili. On découvrira également pas moins de 80 références de vins couronnées au Concours mondial de Bruxelles à des prix affolants, comme le Château Grand Moulin Collection Grande Réserve AOC Bordeaux médaillé d’Or. Même si les vins du sud de la France sont particulièrement bien représentés, l’offre en provenance de 15 pays est assez éclectique. A Bordeaux, les deux millésimes d’anthologie 2009 et 2010 seront encore d’actualité avec quelques nouveautés en Grands Crus et seconds vins, comme, par exemple dans les hypers, l’extraordinaire Château La Tour Carnet 2010, Les Pagodes de Cos 2010, La Réserve de la comtesse de Lalande 2009, Connétable de Talbot 2010 ou le Château Carbonnieux dans les deux couleurs. Dans les markets, l’offre est régionalisée, et certains magasins éditeront un leaflet comprenant des vins d’exception comme le Château Giscours 2009, Château Branair Ducru 2010, Domaine Chevalier 2010, Sociando Mallet 2009.
Plus d’informations sur les sites : www.foireauxvins-hyper.be et www.foireauxvins-market.be.

La ferme Julien rouge, AOC Ventoux
Le meilleur rapport qualité/ prix, un magnifique Côte du Rhône, fruité, épicé, assez complexe, un vin de pur plaisir qui évoque les vacances malheureusement passées. Un astucieux assemblage de carignan, cinsault, grenache et syrah provenant de vignobles situés sur le flanc sud-est du mont Ventoux à une altitude de 300 mètres.
Carrefour Market, prix : 3,99 €.

Diamandes de Uco, Mendoza, Argentine
A sa fraîcheur, on reconnaît un prestigieux vin d’altitude. La patte du propriétaire, Alfred Bonnie, bien que de nationalité belge, ne peut cacher son ascendance bordelaise. Le vin est racé et généreux. Les arômes fruités et soyeux du malbec côtoient la structure, la finesse et la verticalité propre à Bordeaux. Un élevage en bois maîtrisé lui assure de longues années de conservation (10 ans).
Carrefour Market, prix : 11 €.

Michel Schneider, Pinot Noir Réserve, 2009, Allemagne
Amateur de pinot noir, c’est un pinot qui a du corps et de la structure, il ne vient pas de Bourgogne, mais du Palatinat en Allemagne. Suffisamment concentré, il a subi un élevage en fûts de chêne pendant 12 mois. Le nez dégage des notes de tabac et de cèdre, et la bouche est marquée par la mûre et la framboise bien mûres. A déguster légèrement rafraîchi, entre 14 et 16°C.
Carrefour Market, prix : 5,99 €.

Peter & Peter Zeller Riesling, Aus der Steillage, Feinherb, 2012, Moselle, Allemagne
Un riesling demi-sec bien équilibré entre les arômes ronds, soyeux, fruités de la pomme mûre et la belle acidité qui rafraîchit la bouche en finesse. La minéralité assure également la fraîcheur de ce vin légèrement doux à déguster simplement à l’apéritif, sur des plats exotiques ou avec un quartier de tarte aux fruits.
Hypermarché Carrefour, prix : 5,99 €.

Château Maurac, 2010, Haut-Médoc
Médaille d’or au Concours mondial de Bruxelles 2012, Le Château Maurac 2012 est un stéréotype du parfait équilibre des grands vins de Bordeaux. Un assemblage de 55 % de merlot et 45 % de cabernet sauvignon, souple, ample, assez rond, aux arômes de fruits rouges et de sous-bois, qui se termine par des tanins souples et une belle longueur soutenue par une bonne acidité.
Hypermarché Carrefour, prix : 9,99 €.

Château Gazin Rocquencourt, 2011, Pessac-Léognan
2011 nous a apporté son lot de Bordeaux de belle facture à des prix plus accessibles que ceux de 2009 et 2010. Le Château Gazin Rocquencourt en est un bel exemple. Un assemblage bien dosé et élégant de 55 % de cabernet sauvignon et 45 % de merlot. Un vin parfaitement équilibré entre le fruit et l’élevage en barriques françaises, marqué par une bonne acidité qui garantit sa bonne tenue pour traverser les années.
Carrefour Market, prix  : 19,99 €.


Plus de 40 Grands Crus chez Delhaize

Depuis le 12 septembre et jusqu’au 9 octobre, Delhaize livre sa grande bataille des foires aux vins. Tout au long de ce mois, les clients de l’enseigne bénéficient de réductions comprises entre 15 et 30 % sur plus de 230 bouteilles originaires de tous horizons. La puissance de feu viendra cette année des très appréciés 2010 de Bordeaux. Plus de 40 Grands Crus vous tendent les bras, et c’est une occasion exclusive dont il faut profiter si vous voulez absolument garnir les caveaux de votre cave d’un des plus beaux millésimes de ces dernières années à des prix certes chers, mais qui n’auront de cesse d’augmenter dans l’avenir. Eh oui, l’excellence et la rareté ont un prix. Vous ne souhaitez pas vous déplacer, ou bien vous avez peur de n’être pas assez rapide pour profiter des offres proposées en quantités limitées, alors, penchez-vous sur votre clavier et découvrez la cave virtuelle de Delhaize sur le site www.delhaizewineworld.com. Par contre, si vous désirez déguster avant d’acheter et bénéficier de l’expertise des conseillers vin, il faudra vous rendre aux dégustations organisées en magasin durant les 4 week-ends de ce mois du vin.
Les coups de cœur de “Momento” : deux blancs aux caractères tranchés, mais opposés, deux Grands Crus de Margaux distants de quelques kilomètres, une carménère exotique récoltée au pied de la Cordillère des Andes et un rouge de l’Ile de Beauté sans prétention, mais qui appelle immanquablement une seconde bouteille.

Château Rauzan-Gassies, 2010, Margaux
Un cru prestigieux dans une année de rêve. Robert Parker le décrit comme une des réussites majeures de Rauzan-Gassies, un vin qui présente une robe violette opaque ainsi que des notes d’encens, de réglisse, de cassis et de mûres. Le cabernet sauvignon, particulièrement bien mûr, qui représente 85 % de l’assemblage, assure sa structure. C’est un grand classique, élégant et complexe, aux arômes de fruits rouges et aux tanins lissés que les amateurs de grands vins peuvent stocker de 10 à 20 ans les yeux fermés.
Prix : 46,67 €.

Château Pontach Lynch, 2010, Margaux
Un autre Margaux situé à quelques kilomètres du premier, dont il n’a pas la notoriété, ni sans doute le même niveau d’élégance et la finesse. Mais dans les grandes années, cela vaut vraiment la peine de s’aventurer dans les chemins de traverse à la recherche de crus moins prestigieux qui, comme leurs voisins, ont profité de conditions climatiques exceptionnellement favorables à la création d’un Grand Cru. C’est un vin ample, rond, remarquable par sa persistance. Assurément, une alternative économiquement avantageuse que “Momento” conseille à celui ou celle qui ne boit pas que des étiquettes.
Prix : 18,36 €.

Viñas Del Vero, Clarion, 2011, Somontano, Espagne
Un magnifique vin blanc au nez aromatique, floral, légèrement citrique, exotique et très opulent, qui tire son nom du Rio Vero, le fleuve qui irrigue les vignobles de la propriété située au pied de Pirineos en Aragon. Viñas Del Vero est reconnue pour sa taille (près de 700 ha), mais aussi pour son niveau qualitatif. On découvre un vin de caractère, bien structuré et complexe, d’une très belle longueur en bouche. Un assemblage osé mais réussi, pour le moins original, de chardonnay, macabeo et gewurztraminer, planté sur du calcaire, ce qui explique la belle fraîcheur et la minéralité du vin. C’est le vin idéal pour accompagner des plats complexes, des poissons en sauce, des salades épicées ou des préparations à base de fromage fondu.
Prix : 8, 03€.

Santa Tierra, carménère, 2011, Chili
Le faible pour les vins du Chili d’Alain Pardoms, l’acheteur de Delhaize, n’est un secret pour personne. Il nous ramène ici un vin de la vallée de Colchagua, exclusivement réalisé avec l’emblématique cépage chilien le “carménère”. C’est un vin d’une très belle puissance, mais d’une parfaite élégance. Parfums de fruits noirs, d’épices et de café emballés dans des tanins lissés. Un vin à consommer sur des viandes grillées ou toute autre cuisine structurée. Certainement un des meilleurs rapports qualité/prix pour un tel niveau d’intensité.
Prix : 6,84 €.

Umani Sciaccerelli, 2012, Sicile
Un vin à l’accent méditerranéen, sympa, facile à boire, dominé par les fruits rouges et les épices qui rappellent le chant des criquets. Un assemblage de 70 % de cabernet sauvignon et de 30 % de sciaccarellu. Pas prétentieux pour un sou, il n’entamera pas trop votre budget déjà mis à mal par les vacances et la rentrée des classes.
Prix : 4,52 €.

Menetou-Salon, 2012
Un vin blanc qui affiche un net contraste avec le vin de Somontano. Il est vif, vertical, à l’accent cinglant et d’une remarquable fraîcheur. Les arômes de genêt, d’agrumes, de fruits blancs et légèrement herbacés, typiques du sauvignon, sautent au nez. Les raisins proviennent de vieilles vignes ,et la fermentation se déroule sur lies fines de manière à structurer le vin. Petite appellation de Loire, Menetou-Salon est, depuis toujours, la coqueluche des amateurs qui cherchent une alternative aux classiques Sancerre et Pouilly Fumé. Son prix très compétitif est sans conteste un argument qui a pesé dans la balance au moment de la sélection des coups de cœur. Servi assez frais, il croisera le fer sans manquer de panache avec les coquillages, les fruits de mer, une tomate aux crevettes ou un fromage de chèvre bien affiné.
Prix : 6,47 €.


Ph.: Reporters/Imago

Les commentaires sont fermés.