Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/09/2013

Cora célèbre le vin

La Libre, Momento, Papilles, Vins, foire aux vins, CoraAprès les courues dégustations de l’enseigne, place à la foire aux vins d’automne.

Sélection: Baudouin Havaux


CORA, QUI NE DISPOSE QUE de sept points de vente à Bruxelles et en Wallonie, lance chaque année sa foire aux vins d’automne au mois d’octobre – cette année du 1er au 30 octobre. En prélude, l’enseigne met sur pied les traditionnelles et courues dégustations organisées en soirée ou le week-end du 24 au 29 septembre à Bruxelles et en Wallonie. Seulement 500 à 1 000 privilégiés par jour reçoivent le carton d’invitation, le fameux sésame qui donne accès à la dégustation de plus de 200 vins servis et commentés par les vignerons. Cette année, l’offre, assez traditionnelle, est plutôt axée sur la France. “Momento” s’est rendu pour vous à l’une de ces dégustations et a épinglé 6 coups de cœur.

Les Bergères, Domaine FL, Anjou, 2010
Un 100 % chenin, un des cépages blancs nobles de Loire et d’Anjou en particulier reconnu pour sa fraîcheur et sa suavité. Les parfums sont floraux, et la bouche est franche et aromatique. Le rendement, assez faible, a été limité à 33 hl/ha et la vendange récoltée manuellement a été triée avant de passer dans le pressoir. C’est un vin certifié bio par FR BIO 10, dont la fermentation réalisée à basse température a été suivie d’un élevage de 6 mois sur lies en cuves de bois.
Prix : 8,29 €.

Pinot gris, Grand Cru, Gloeckelberg, Domaine F. Engel, Alsace, 2011
Un grand vin doux mais pas trop marqué par le sucre. Il est ample et généreux, aux notes de miel et de fruits secs. C’est le choix judicieux pour accompagner le traditionnel foie gras de fin d’année ou foie poêlé : sa fraîcheur rehaussera les saveurs du foie plutôt que de l’écraser comme c’est le cas lorsqu’on l’accompagne de vin doux trop sucré. Plus tard dans la soirée, au chapitre dessert, il trouvera également chaussure à son pied avec des gâteaux au chocolat ou aux fruits. Les racines des vignes de ce Grand Cru de Gloeckelberg, situé sur la commune de Rodern, traversent un substrat granitique avant de s’enfoncer dans un sol sablo-argileux au contact de schistes et de grès.
Prix : 15,69 €.

Château Laffitte-Teston, Madiran vieilles vignes, Sud-Ouest, 2009
Encore un vin qui a du corps. Un 100 % tannat, un cépage originaire de la région qui a également contribué à la renommée des vins d’Uruguay. Issu de très vieilles vignes âgées de près de 70 ans, le raisin subit une longue cuvaison et plusieurs remontages pour extraire le maximum d’arômes et de puissance. Comme tous les tannats, la couleur est foncée et intense, le nez dégage des notes de café, de pruneaux et de fruits noirs bien mûrs. La bouche est charnue et pleine. Vivement l’ouverture de la chasse pour le mesurer à un râble de lièvre ou à un civet de marcassin.
Prix : 9,49 €.

Château du Taillan, Haut-Médoc, Cru Bourgeois, 2009
Ayant également remporté la médaille d’or au dernier Concours mondial de Bruxelles, le château du Taillan, une propriété moyenne de 28 hectares, est un habitué des tables gastronomiques en Belgique. Une approche classique des vins de Bordeaux avec cependant 70 % de merlot, 10 % de cabernet franc et 20 % de cabernet sauvignon. La dominance du merlot n’est pas pour déplaire aux palais belges qui apprécient la suavité, la rondeur et les notes de fruits rouges qui enrobent les tannins. Sortez les entrecôtes !
Prix  : 11,99 €.

Château de Panigon, AOC Médoc, Cru Bourgeois, 2010
Médaillé d’or au dernier Concours mondial de Bruxelles, le château Panigon jouit d’un terroir particulièrement bien gâté par la nature, car influencé d’un côté par les courants atlantiques de l’océan tout proche et de l’autre par la présence de l’estuaire de la Gironde. Situé sur une belle croupe de graves, le vignoble est complanté à 45 % de cabernet sauvignon, à 50 % de merlot et à 5 % de petit verdot. Elevé 100 % en barriques, neuves pour un tiers, le millésime 2010 est particulièrement bien structuré, vif, et s’inscrit dans la lignée des grands millésimes qui ont de la tenue et que l’on pourra conserver longtemps. Les tannins, bien présents, sont serrés, mais la bouche se termine sur des notes fraîches.
Prix : 7,99 €.

Tramontane, Aureto, IGP Vaucluse, 2011
Situé au cœur de l’IGP Vaucluse, anciennement appelé vin de pays de Vaucluse, le domaine est entouré de vignes plantées sur une petite colline qui offre un magnifique panorama sur le Luberon et le mont Ventoux. Chaque cuvée du domaine Aureto, qui signifie “brise légère” en provençal, porte le nom d’un vent du sud de la France. La cuvée Tramontane est réalisée avec 45 % de cabernet sauvignon, 30 % de marselan et 25 % de syrah. Un tiers du vin subit un élevage en barrique de 14 mois avant d’être assemblé au vin qui repose en cuve inox. C’est un vin chaud, profond qui sent le soleil et les fruits bien mûrs. Légèrement vanillé, il accompagne les plats mijotés, pourquoi pas une daube provençale.
Prix  : 12,99 €.

Les commentaires sont fermés.