Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/10/2013

Manifeste technologique

La Libre, Momento, Routes, Mercedes, Classe SLa nouvelle Classe S de Mercedes est encore plus confortable, efficace et intelligente que l’ancienne.

J.-F. Christiaens


SYMBOLE DE L’INNOVATION technologique, la Classe S donne le ton dans l’univers automobile. Appliquant l’adage du changement dans la continuité, la nouvelle mouture s’applique à perfectionner tous ses composants avec une méticulosité presque maladive. Le changement le plus notable concerne son intelligence artificielle.

Avec sa vision à 360° grâce à de nombreux capteurs/caméras et son cerveau électronique, cette Classe S démontre un potentiel de calcul hallucinant. Sur une grande piste d’aéroport, représentant différentes scènes de la vie réelle, la limousine allemande impressionne  : freinage automatique à l’approche d’un piéton, évitement d’une voiture en sens inverse, détection d’un gibier à longue distance, grâce à une caméra thermique, etc.

Mieux  : elle peut dorénavant suivre le trafic à faible vitesse de manière entièrement autonome. Dans les embouteillages, le conducteur ne doit plus ni actionner les pédales ni tourner le volant ! Juste se détendre. Et à ce titre, la Classe S repousse encore les limites avec son massage aux pierres chaudes, son chauffage des accoudoirs, sa fonction couchette à l’arrière droit si le siège passager avant est inoccupé… Le vrai grand luxe (faut-il parler du frigo à champagne ?) avec un souci de finition irréprochable.

Mais attention à la note finale ! Toutes ces petites attentions se paient évidemment ! Imaginée dès la conception en version longue et éventuellement dérivée en variante courte (on économise alors 7 300 €), la 6e génération de Classe S libère une habitabilité impressionnante aux places arrière.


Moteurs!
Si elle donne l’impression d’évoluer dans un autre univers, la nouvelle Classe S reste consciente des attentes de ce bas monde, si vous nous passez l’expression. Grâce à un allégement appréciable (- 100 kg par rapport à la précédente), à un coefficient aérodynamique affiné, la limousine allemande arrive à descendre la consommation de ses anciens moteurs à un niveau étonnamment bas. Avec son 3.0 l diesel de 245 ch, on tourne autour des 5,6 l/100 km officiels en conduite autoroutière. Sans parler des versions hybrides diesel ou essence, dont une future déclinaison plug-in annoncée à moins de 4 l/100 km, encore plus zélées.

Sur la route
Privilégiant le confort de marche, cette Classe S impose au chauffeur de composer avec une certaine inertie. Mais les passagers apprécieront l’excellent filtrage des suspensions. Surtout avec l’inédit système Magic Body Control. Des caméras stéréo scrutent alors le relief de la route afin de préparer les amortisseurs. Et les grosses irrégularités sont littéralement gommées  ! Bluffant  !

Le truc malin
Se calquant sur la voiture qui la précède et vérifiant en même temps sa position sur la chaussée par le biais du marquage au sol, la nouvelle Classe S accepte de rouler de manière autonome dans les ralentissements de circulation; accélération, freinage et direction, elle fait tout elle-même  ! La vitesse varie en fonction de nombreux paramètres. Mais on peut déjà parcourir un bout de chemin avant que le bip sonore, invitant à reprendre la main, ne nous réveille. Est-ce là l’avenir de l’automobile  ?


Ph.: Mercedes

09:45 Publié dans Routes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, routes, mercedes, classe s | |

Les commentaires sont fermés.