Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/10/2013

Sortir des sentiers battus

La Libre, Momento, Routes, Opel, Insignia, Country TourerLa nouvelle Insignia arrive à l’automne et se décline désormais aussi en version tout-chemin. Ça tombe plutôt bien !

Ph. Van Holle


ON A TENDANCE À L’OUBLIER mais la première Insignia est sortie des chaînes de montage en 2008 déjà. L’idée était de proposer un véhicule du segment prémium, avec des équipements dignes de ce nom, à des prix abordables. Cinq ans plus tard, la philosophie n’a pas (trop) changé, même si la version 2013 est plus affinée. Plus sophistiquée aussi.

Fort logiquement, cette Insignia entend soutenir la comparaison avec ses principales concurrentes sur le marché, les VW Passat, Ford Mondeo,  Škoda Octavia et autres Peugeot 508. Elle se propose même de venir chatouiller l’ego de rivales un peu plus huppées, comme l’Audi A4, la BMW Série 3, voire la Mercedes classe C. Opel a beaucoup travaillé au niveau de l’amortissement général (sur la seule suspension arrière, 60 % des composants ont été changés), ce qui se traduit par un comportement routier nettement meilleur et un toucher de route plus serein qu’auparavant.

Outre les Sedan, Hatchback (5 portes) et Sports Tourer, l’Insignia se décline aujourd’hui en version tout-chemin appelée Country Tourer. Sans être évidemment un 4x4 pur et dur, ce Country Tourer, avec sa transmission intégrale adaptative, permettra à ceux qui le désirent de s’affranchir des limites des routes goudronnées.

Par rapport au Sports Tourer, orienté famille et travail, le Country, avec son look plus musclé, ajoute un petit goût d’aventure, même si on retiendra avant tout l’aspect sécuritaire de ce SUV prémium, pour une conduite par tous les temps, en toute tranquillité. La transmission s’adapte en permanence au type de revêtement rencontré et fait varier en douceur la répartition de couple, de 0 à 100 %, entre les trains avant et arrière, ainsi qu’entre les roues arrière. Le principal avantage est que tout ceci se passe avant même qu’une roue commence à patiner en raison d’un manque d’adhérence, quand, par exemple, la route est mouillée ou enneigée.

Sur la route
La prise en main de cette Insignia Cross Tourer s’est effectuée par un temps sec ne posant pas de problème spécifique quant à la conduite. Le véhicule réagissait sainement, par une conduite de bon père de famille, dirons-nous. On notera que, dans de telles (bonnes) conditions météo, le système de transmission s’adapte pour réduire les pertes par frottement et économiser le carburant. Il repasse en effet automatiquement en traction avant chaque fois qu’il détecte qu’il n’est pas nécessaire de recourir à la transmission intégrale adaptative. Le différentiel électronique à glissement limité (dit eLSD), placé sur le train arrière, gère la répartition du couple entre les roues arrière, transférant le couple vers la roue qui présente la meilleure adhérence. Tout en améliorant la motricité sur revêtement glissant, le fonctionnement sophistiqué du système 4x4 adaptatif améliore la stabilité dans toutes les situations.


Ph.: Opel

Les commentaires sont fermés.