Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/10/2013

La rigueur tout en douceur

La Libre, Momento, Bien-être, thalasso, côte d'Azur, Cannes, BandolQualité des soins et du contact humain vont de pair aux Thermes Marins de Cannes, où l’on s’est laissé aller aux bienfaits d’un soin complet du dos, séduire par l’intimité du bain japonais et bercer façon Watsu.

Sur la croisette: Laurence Dardenne


UN GESTE BIENVEILLANT, une attention inattendue, un sourire au coin de l’œil qu’elle a asiatique – son père est Vietnamien –, une main qui effleure délicatement votre épaule, Corinne Pont aime manifestement le contact humain. Et son métier dont c’est la base; cela se sent. Petite femme – sûrement de poigne – dont on taira le nombre de printemps pour simplement dire qu’elle a plus de 30 ans de métier dans l’esthétique, le massage, la balnéo et la thalasso, elle s’est imprégnée de ses expériences en Tunisie, à l’île Maurice, en Espagne, en Turquie, avant de marquer de son empreinte les Thermes Marins de Cannes.

Là, au pied du grand escalier “bling bling” – Cannes oblige – de ce très bel établissement, à la fois sobre et chaleureux, ouvert il y a quatre ans, tout semble tourner autour d’elle. Harmonieusement et efficacement. Exigeante, la directrice des Thermes Marins mise avant tout sur la qualité des soins. “Cela passe par un recrutement rigoureux des thérapeutes, nous explique-t-elle. Ensuite, il faut toujours être à l’écoute des gens. Ils viennent chercher un moment de bien-être. Ils veulent se faire plaisir. Ils ont besoin d’être cocoonés”.

C’est dans cet esprit que Corinne Pont a imaginé le bain japonais, un soin privatif qui se partage à deux, en couple, entre copines ou mère et fille. Invitation au voyage. Ambiance tamisée tout en sérénité, on suit le rituel traditionnel selon lequel, au Japon, on ne met le pied dans le bain qu’une fois le corps purifié. Avec une brosse en soie, le gommage aux sels marins ouvre la cérémonie. Lavé, puis rincé, on peut alors s’allonger sur les galets noirs de ce grand bain, dans une eau chauffée à 37°-38°. Vient ensuite le temps du modelage des épaules, de la nuque et des trapèzes, au terme duquel vous est servi un thé, chaud ou frais, selon l’envie. Le soin (d’une durée de 1 h 30, 245 € pour deux personnes) se termine par un modelage du corps en cabine duo. Un moment de douceur.

Plein le dos des tracas quotidiens ? “Votre dos en 3D” est le soin approprié. Première dimension : le gommage aux trois sels pour nettoyer, exfolier, dépolluer et affiner le grain de la peau. Deuxième dimension : l’application d’une boue marine autochauffante aux algues de Bretagne pendant laquelle des mains expertes vous malaxent la voûte plantaire et les mollets. Décontraction totale. Enfin, vient le massage tonique du dos et de la nuque pour une détente profonde. (40 minutes, 85 €.)

Carrément ras-le-bol de tout ? Trop stressé par le boulot ? Dépassé par une vie éreintante ? Candidat au burn-out ? La cure “Nouvelle énergie” a été conçue par Corinne Pont pour “larguer les amarres, prendre le large, se ressourcer et se retrouver”. Le smartphone au placard, on va recharger ses batteries au large de Cannes, lors d’une escapade sur l’île Sainte-Marguerite. Au programme de cette cure (4 soins par jour pendant six jours, à partir de 1 750 €), un bilan corporel et nutritionnel avec un coach privé qui restera aux côtés du curiste tout le long du séjour, une rencontre avec un médecin homéopathe, acupuncteur et phytothérapeute pour une séance de rééquilibrage énergétique, ainsi que des soins spécifiques et adaptés aux envies et aux besoins pour atteindre une détente optimale. Au mieux, la plénitude !


La Libre, Momento, Bien-être, thalasso, côte d'Azur, Cannes, BandolLe sensoriel lié à l'essentiel

Au Centre de thalassothérapie de l’Hôtel Ile Rousse, à Bandol, on sort le grand jeu et l’on joue la carte du plaisir des sens. Aux odeurs d’algues, pas toujours très glam, on préfère celles des senteurs d’ailleurs.

A chacun des huit établissements Thalazur, son identité, son thème de prédilection. A l’Hôtel Thalassothérapie &Spa Ile Rousse, de Bandol, entièrement rénové en 2010, on joue la carte de la thalasso sensorielle et de la recharge énergétique. “Nous allions plaisirs du spa et thalassothérapie, nous dit Stéphanie Ribiero, directrice de la thalasso. Nous proposons des soins qui apportent une autre dimension, avec tout un rituel et dans un contexte qui permet de s’évader. On est dans le plaisir des sens, dans la sensation. On a l’envie d’être surpris, cocooné. Cela se traduit par un modelage sonore aux bols tibétains ou des enveloppements aux senteurs d’ailleurs, et non plus aux odeurs pas toujours agréables d’algues marines ou d’argiles”.

Et de fait, à l’instar de l’enveloppement d’algues à la poudre de coton prodigué sur un matelas d’eau ou du gommage gourmand à la châtaigne, le bain hydromassant précieux porte bien son nom. Même si la vue sur l’anse de Renecros par le hublot de la cabine de soin est tout à fait charmante, on recommandera de baisser le volet pour profiter des effets de la chronothérapie sur le nuage d’écume ou de coton, c’est selon, qui aura vite fait de se former à la surface de l’eau. Vingt minutes de pure détente dans ce bain hydromassant dont on ressortira le corps enduit d’un voile de cire.

Ce jour-là, c’est soirée portes ouvertes au centre où l’on vous fait découvrir les diverses senteurs qui agrémentent les soins : cacao/café ou miel/karité pour des cires toujours combinées à des extraits d’algues; coton, coco ou 3 thés pour les enveloppements; huiles essentielles au romarin, à l’origan et au thym pour les bains, notamment. A moins de préférer les senteurs d’agrumes, rafraîchissantes.

Même esprit dans l’espace dédié à l’esthétique où l’on a opté pour des soins de visage SkinCeuticals, une marque de soins dermo-professionnels américaine, à la frontière entre le cosmétique et le pharmaceutique. Pas franchement glamour, le soin commence par un diagnostic de la peau au SkinScope, une impitoyable machine qui vous renvoie en pleine figure votre état de vieillissement cutané et autres irrégularités : taches d’hyperpigmentation, d’anciens coups de soleil, rides et ridules, cellules mortes, excès de sébum, déshydratation… Bref, rien de bien réjouissant, mais de quoi, par la suite, “sélectionner les produits les mieux adaptés à vos besoins”, nous explique Mélanie Aubry, la responsable des soins thalassothérapie, également en charge des ateliers psychocorporels. “Sur trois axes – corps, esprit et souffle –, ils s’intègrent dans la cure Capital jeunesse, qui sera rebaptisée Harmonie du temps en 2014, nous explique la jeune femme. L’idée est de prendre l’individu dans sa globalité et d’axer les ateliers sur la prévention et l’anti-âge, que ce soit au niveau du corps, de l’esprit ou de la peau”.

Des exemples ? Une séance de gym tao pour apprendre à gérer ses émotions; des initiations à la pleine conscience pour tenter de vivre le moment présent; des exercices de respiration praticables en toutes circonstances, calmants ou énergisants, qu’il s’agisse de pallier une situation de stress ou de se booster. Autant de techniques d’autocoaching à apprendre à Bandol et à reprendre dans les bagages.

L.D.

Les commentaires sont fermés.