Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

09/11/2013

Pour la beauté du risque

La Libre, Momento, Sorties, European Outdoor Film TourL’European Outdoor Film Tour passe par le village culturel Wolubilis, ce 11 novembre, pour donner à voir les exploits sportifs et les aventures extraordinaires de l’année.

Entretien: Lauranne Garitte


C’EST REPARTI POUR UN TOUR avec l’European Outdoor Film Tour (E.O.F.T.) ! Deux heures des meilleurs films de sport et d’aventure, rassemblés en une seule et même expérience cinématographique. De quoi faire tourner la tête ! Dans les neuf courts métrages et documentaires présentés, les athlètes deviennent des artistes, et les artistes des athlètes. Entre performance et beauté des paysages, les kayakistes sont esthètes, les caméramen téméraires, les grimpeurs créatifs et les cyclistes aventuriers. Rien qu’à entendre Joachim Hellinger, son directeur, on se sent pousser des ailes… d’aventurier.

Qu’y a-t-il au programme de l’ E.O.F.T. cette année ?
Comme les autres années, le spectateur doit s’attendre à des films très inspirants et très beaux. Nous voulons raconter de belles histoires fortes qui parlent tant à un athlète qu’à Monsieur Tout-le-monde.

Quel film est le plus inspirant ?
Ils le sont tous à leur façon, mais, par exemple, “The Road from Karakol” raconte l’histoire d’un alpiniste américain qui a choisi de gravir à vélo les sommets du Kirghizistan. Il offre un point de vue tout à fait différent sur la vie. Les moyens techniques sont réduits, mais cela donne d’autant plus d’intensité à l’image.

Quels sont les critères pour sélectionner ces documentaires ?
On cherche d’abord de l’humain, car le plus important, c’est le caractère des personnages. L’autre critère, c’est évidemment la force des images.

Cela veut dire que la beauté du paysage importe plus que la performance ?
Non, le paysage, c’est le décor, la scène de théâtre. A l’avant de la scène, il y a les athlètes. Ce sont eux les protagonistes qui créent l’action.

Dans quel but est né l’E.O.F.T. ?
Dans le but d’inspirer. Je faisais des vidéos de surf et de ski, et, en allant à des festivals, je me suis dit qu’il fallait rassembler tous ces petits films en un seul. Avec le montage, on désire créer une véritable dramaturgie qui soit bien plus que la somme des neuf courts métrages. Chaque année, le but de l’E.O.F.T. est de voir où sont les limites dans ce jeu d’approche du risque.

European Outdoor Film Tour 13/14. Unique passage en Belgique le 11 novembre, à 19h30, à Wolubilis, à Bruxelles.


Ph.: Sébastien Montaz-Rosset

Les commentaires sont fermés.