Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/11/2013

Une romance perpétuée...

La Libre, Momento, Routes, Alpha Romeo, GiuliettaPas de crainte à avoir pour Romeo qui reconnaîtra sans peine sa Giulietta en 2014 !

Bruno Godaert


C’EST EN 2010, À L’OCCASION du Salon de Genève, que le grand public a pu découvrir la dernière Giulietta. Les alfistes retenaient leur souffle  : si les premiers modèles (1955-1964) font incontestablement partie du patrimoine historique de la marque, on était nettement moins enthousiaste à l’égard de ceux qui portèrent ce romantique patronyme entre 1977 et 1985.

Ayant à présent largement dépassé le cap des 200 000 exemplaires vendus depuis son lancement, il est clair que cette nouvelle Juliette enflamme toujours les cœurs des amateurs de berlines compactes bien dessinées, confortables et amusantes à conduire.

Si nous mettons d’ailleurs l’accent sur le côté émotionnel de cette auto, c’est parce que – une fois n’est pas coutume – la présentation du modèle 2014 fut d’une remarquable sobriété. Arrivé à l’aéroport de Milan, nous avons reçu les clefs d’une voiture sans autre commentaire que : “Roulez et appréciez  !”.

Ce qui a changé ? Esthétiquement, pas grand-chose  : une nouvelle grille de calandre, des antibrouillards cerclés de chrome et des jantes de 16, 17 ou 18 pouces redessinées. Trois coloris inédits font, d’autre part, leur apparition. A l’intérieur, de nouvelles garnitures de portes, un tableau de bord repensé et doté d’une peinture antigriffes, des sièges pourvus de nouveaux revêtements et, surtout, plus enveloppants, le tout pour une atmosphère plus harmonieuse et plus chaleureuse. Même le volant nous a paru plus agréable… au toucher. Côté pratique, les espaces de rangement sont plus nombreux, mais le volume du coffre (350 l) reste inchangé. Une Alfa, toutefois, cela se juge sur la route  : là, nous vous invitons à passer aux chapitres suivants !


Sur la route
Nous n’avons pu essayer que le nouveau 2.0 JTDm de 150 chevaux. Un 4 cylindres diesel dont on soulignera la remarquable insonorisation. Un bon point donc, auquel s’ajoute un couple très correct (380 Nm à 1500 tr/min). Attention, néanmoins, à ne pas descendre trop bas dans les tours, car la machine rechigne alors à repartir. Sans doute pour vous inciter à profiter pleinement de l’excellente boîte 6  !
Bien au-delà du gadget, le DNA est un bouton sélecteur qui permet de choisir le comportement du véhicule en fonction de votre style de conduite (dynamique…), normal ou all weather, lire : en fonction des conditions atmosphériques. Agissant à la fois sur le moteur, la transmission, les contrôles de traction et de stabilité, nous avons pu en constater l’efficacité sur les chaussées détrempées 
Pour le reste, que du positif : excellent confort, une direction précise et directe, un freinage performant.

Le truc malin
Pour mieux séduire les adeptes de nouvelles technologies, le système multimédia Uconnect s’intègre parfaitement au tableau de bord et est disponible avec un écran tactile de 5’’ ou de 6.5’’, c’est selon. Il propose une radio AM/FM, un lecteur CD-MP3, le Bluetooth, la lecture des SMS bien entendu, mais aussi une navigation par satellite et une commande vocale pour certaines fonctions. Son prix  ? 1 100 euros, auxquels il conviendra d’ajouter 750 euros pour le système Hi-Fi Bose.

Moteurs
La grande nouveauté est le 2.0 JTDm dont la puissance passe à 150 ch, ce qui le pénalise dans notre pays côté taxe de mise en circulation. En Italie, on nous a cependant confié qu’on préparait, spécialement pour nous, une version ramenée à 136 ch, mais pas de confirmation officielle. Il est vrai que tous les espoirs pour le marketing belge, qui vise le lucratif marché des flottes, portent sur le 1.6 JTDm de 105 ch qui conserve ses performances initiales, mais voit sa consommation moyenne descendre à 4 l/100 km et, surtout, son taux de CO2 passer à 104 g/km. Récompense  ? Une déductibilité fiscale de 90  % pour les professionnels. Les sportifs, quant à eux, devront attendre janvier prochain pour voir un 2.0 JTDm développant 175 ch, couplé à la transmission à double embrayage TCT. Côté essence, enfin, arrivée du 1.4 Turbo de 105 ch répondant aux nouvelles normes Euro 6.


Ph.: Alfa Romeo

Les commentaires sont fermés.