Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

02/12/2013

"De roses et d'autres"

La Libre, Momento, Dehors, roseraie, de roses et d'autres“De Roses et d’Autres”, un joli nom pour une roseraie et une pépinière vraiment pas ordinaires. Philippe et Christine Godefroid y partagent sans compter leur amour du végétal.

Découverte: Marie Noëlle Cruysmans et Marie Pascale Vasseur


SAVOIR-FAIRE ET COMPÉTENCE s’allient ici à une disponibilité amène et souriante pour le plus grand plaisir du jardinier.

Originaires de la région de Francorchamps, Philippe et Christine Godefroid décident, il y a une dizaine d’années, de s’installer à Tellin, aux portes de la Famenne en Haute Ardenne. Quand, au débouché de la route, ils découvrent le lieu, ils tombent immédiatement sous le charme de cette belle ferme. Anciennement rattachée à l’abbaye de Saint-Hubert, elle porte le nom de ferme des Moines. L’expérience l’a prouvé à maintes reprises, en matière de terre et d’emplacement, les moines ont une clairvoyance indéniable. Ne reste plus qu’à se mettre au travail. Quelques aménagements s’imposent. Dans le plus strict respect de ce qu’ils considèrent comme un bien dont ils sont davantage les dépositaires que les propriétaires. Les étables sont transformées en magasin et accueil. Les auges sont récupérées et placées devant la ferme. De très beaux piliers d’église, datant probablement du XVe siècle, soutiennent les voûtes, ils sont nettoyés et restaurés. Les travaux progressent et, un an après l’achat, les voilà sur place. Prêts. Même si les débuts sont spartiates.

Philippe Godefroid est issu d’une famille de pépiniéristes. Son père et son grand-père greffent déjà rosiers et arbustes. Dès 12 ans, il passe l’été dans la pépinière et réalise à son tour ce geste émouvant qu’il observe depuis toujours. Introduire le bourgeon précieux dans la rose sauvage pour la transformer et l’embellir.

Lors de leur installation, le plus urgent est de planter les 10 000 premiers rosiers. Christine s’en souvient. On comprend aisément. Dans ce cas, ce qu’il faut se dire, paraît-il, c’est que s’il y a un premier, il y a forcément un dernier. La joie est telle alors qu’on en planterait bien encore une dizaine.

Si tous deux sont passionnés de roses, la pépinière offre aux visiteurs un très beau choix d’autres végétaux. Plantes pour haies, arbustes décoratifs, arbres fruitiers, conifères, plantes grimpantes, vivaces et bulbes. Impossible de tout produire ici; alors, plutôt que de passer par des grossistes, ils ne travaillent qu’avec certains producteurs avec lesquels ils ont pu établir une relation de confiance et qu’ils connaissent depuis longtemps. Rien de plus amusant pour ces passionnés que de dénicher la nouveauté, la rareté ou la chose qui sort du tout-venant. Ainsi, cet intéressant assortiment de végétaux sur tige. Parfaits pour créer un effet dans les petits jardins en ajoutant un étage intermédiaire aux plantations. Un choix vraiment intéressant dont un Prunus ‘Kojo no mai’, aux branches tortueuses, un Euonymus phellomanus, à la belle écorce et aux beaux fruits, un Syringa Bloomerang® Pink Perfume, à la longue floraison parfumée. Pour ne citer qu’eux. Mais il n’y a pas que les individus haut perchés qui attirent l’attention. De nouvelles variétés de Physorcarpus promettent de jolies scènes au jardin. Physocarpus opulifolius ‘Anny’s gold’, au feuillage vert et jaune, et ‘Amber Jubile’, une petite merveille aux colorations de feuilles splendides. Les jardiniers pressés craqueront devant les rosiers grimpants de grande taille en très gros pots et palissés sur un treillage de bambou. Idéal pour une terrasse, un balcon ou simplement le jardin.

Le climat implique quelques précautions. Philippe Godefroid en connaît les tours et détours. Il vous évitera bien des déconvenues. Beaucoup de plantes à feuillage persistant rencontrent dans ces contrées quelques difficultés. Eviter absolument de les planter au soleil levant.

Une pépinière et une roseraie à découvrir sans tarder pour qui veut planter sans risque pourvu de précieux conseils et sans casser sa tirelire. Le premier rosier à racines nues est à 2 € 90…

Commentaires

Voudrais mieux vous connaître. Catalogue,?, Ma roseraie a 30 ans , envisagerais beaucoup de remplacement....de Codt.

Écrit par : De Codt | 21/02/2014

Les commentaires sont fermés.