Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/12/2013

Un marathon radio pour la bonne cause

La Libre, Momento, Derrière l'écran, Viva for LifeAvec son opération “Viva for Life”, qui se déroulera à Liège du 17 au 23 décembre, Vivacité va récolter des fonds au profit des bébés qui vivent sous le seuil de pauvreté en Belgique. Tous les médias de la RTBF s’associent à l’événement ainsi que de nombreux artistes.

Isabelle Lemaire


“C’EST UN PROJET complètement fou qui va marquer l’histoire de la RTBF; une première en Belgique francophone. Il est lancé à l’occasion des 10 ans de Vivacité. En tant que média de service public et fort de la capacité de mobilisation de ses 860 000 auditeurs qui ont du cœur, nous avons décidé de mettre à l’honneur une action citoyenne : la récolte de fonds pour des associations qui luttent contre la pauvreté de la petite enfance.” Voilà en substance comment Francis Goffin, le directeur général des radios de la RTBF, présentait le 6 novembre dernier l’opération “Viva for Life”.
 
Cette action caritative, qui se veut “ludique, originale et percutante”, s’inspire d’un concept imaginé par la radio publique néerlandaise NPO (et repris notamment par la VRT depuis quelques années). Trois animateurs de Vivacité, Raphaël Scaini, Sara De Paduwa et Sébastien Nollevaux, vont se relayer pendant 144 heures non-stop pour une émission spéciale en direct constituée de disques choisis par les donateurs (cf. ci-contre). Mais le défi ne s’arrête pas là. Ils seront enfermés pendant tout ce temps (soit six jours et six nuits, du 17 au 23 décembre) dans un studio de verre installé place Saint-Etienne à Liège. Et ils ont accepté de ne manger aucune nourriture solide  ! “Nous allons être suivis médicalement en amont afin d’éviter les carences et la perte musculaire”, précise Raphaël Scaini, qui pourra bénéficier d’un coaching nutritionnel tout particulier puisque sa femme est diététicienne. “Ce qui va être dur, c’est de ne pas manger. Je suis une gourmande, une épicurienne. Je me rattraperai après mais cela risque de jouer sur l’humeur. Avec mon côté émotif…”, reconnaît Sara De Paduwa.
 
Les trois animateurs se disent évidemment très motivés par ce challenge, pour son aspect généreux. Chacun d’entre eux a d’ailleurs suivi pendant une journée une famille avec enfants en bas âge qui traverse de terribles difficultés financières. Ces rencontres “marquantes et interpellantes, une claque monumentale”, souligne Sébastien Nollevaux, ont été filmées et les reportages seront diffusés en télé dans le courant du mois de décembre.
 
Et c’est vrai que les statistiques de la pauvreté infantile en Belgique francophone ont de quoi déranger  : 40 000 bébés, de 0 à 3 ans, vivent sous le seuil de la pauvreté, soit un sur quatre  ! Cette situation a des répercussions sur leur développement, leur bien-être, leur santé et leur alimentation. La RTBF a donc choisi de récolter de l’argent pour cette cause méconnue du grand public au travers de “Viva for Life” et par le biais d’associations qui ont répondu à un appel à projets de la chaîne. C’est Cap 48, via un fonds “Viva for Life” spécialement créé pour l’occasion, qui gérera les dons. Ils serviront à financer des projets axés sur les besoins de première nécessité (hygiène et alimentation), l’amélioration de la capacité et de la qualité d’accueil des enfants dans les structures et l’achat de véhicules pour augmenter le nombre de bébés qui ont accès à des places d’accueil.
 
Plusieurs possibilités s’offrent aux donateurs potentiels. Tout d’abord, le don direct en cash dans une tirelire installée place St-Etienne ou par virement bancaire. Tout don de minimum 5 euros donnera la possibilité de choisir une chanson qui sera diffusée sur antenne. Ensuite, on peut acheter des objets estampillés “Viva for Life” (CD compilation, casques audio, badges). Une mise aux enchères sera organisée sur eBay pour remporter un maillot signé par les Diables rouges ou un concert privé de Puggy.
 
 
Ph.: RTBF

Les commentaires sont fermés.