Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/12/2013

To be film or not to be

La Libre, Momento, Sorties, Be Film FestivalLa neuvième édition du “Be Film Festival” se déroule du 26 au 30 décembre. L’occasion de revoir des films belges de l’année écoulée ou de visionner des avant-premières de la production de notre plat pays.

Lauranne Garitte


ENTRE DEUX-TROIS ACHATS de Noël, quelques repas familiaux et les autres joies de fin d’année, pourquoi ne pas faire un petit tour dans une salle de cinéma bruxelloise pour nourrir (cette fois) sa culture filmique belge ? C’est du moins ce à quoi invite le “Be Film Festival” qui se déroule depuis le 26 décembre et jusqu’au 30 décembre au Bozar et à la Cinematek.
 
Ce festival, dont le parrain n’est autre que Frédéric Fonteyne, cinéaste belge et réalisateur de “Tango libre”, propose de faire la fête au cinéma belge en toute convivialité. Chaque jour, un peu moins de dix films sont projetés. Parmi ceux-ci, des productions du nord et du sud de la Belgique, des courts et longs métrages, des films déjà sortis et des avant-premières. Bref, un réel condensé de la diversité de ce que le cinéma belge est capable de réaliser.
 
Ce 27 décembre, la journée était consacrée au jeune public avec la projection du succès “Ernest et Célestine” réalisé par le désormais célèbre duo Patar et Aubier. Côté néerlandophone, c’était le film “Nono, het zig zag kind” qui était proposé à toutes les familles.
 
Jusqu’au 30 décembre, plusieurs films se succéderont. Parmi d’autres, “Tokyo Anyway” (voir photo ci-dessus) se demandera quelle place les trentenaires essayent d’occuper dans la société actuelle ? A voir aussi: l’avant-première de “Puppy Love”, l’histoire problématique du passage de l’enfance à l’adolescence vécu par Diane. Autre grande première : “L’Age de raison, le cinéma des frères Dardenne”, un voyage dans l’œuvre des frères cinéastes, lue, à leur façon, par trois réalisateurs.
 
Au rayon “films à revoir”, il faut compter “Hors les murs”, “Los Flamencos”, “Kid”, ou encore “A pelada”. Le samedi après-midi est dédié aux courts métrages sélectionnés aux Magritte. Et pour couronner le tout, la projection de “I’m the same, I’m an Other” sera accompagnée d’un trio jouant la bande originale du film en direct.
 
Ce festival invite donc à proscrire la simple sortie au cinéma pour visionner un film, et à rentrer dans une salle pour vivre le cinéma en y mettant tout son être. To be film or not to be ? Telle est la question de cette fin d’année.
 
“Be Film Festival” au Palais des Beaux-Arts et à la Cinémathèque royale. Entrée: de 4 à 6 €. Infos: www.befilmfestival.be ou 02/248.08.72
 
 
Ph.: Tokyo Anyway/Stenola Production

Les commentaires sont fermés.