Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

02/02/2014

Apple Birthday to Mac

La Libre, Momento, Pixels, Apple, Mac, 30 ansL’ordinateur phare d’Apple a 30 ans, déjà. On refait le Mac…
 
Ligne du temps: Alexis Carantonis


1984

La grande première
Nous sommes après l’Apple I, et le désormais mythique garage de feu Steve Jobs. Le premier Macintosh de l’histoire est dévoilé par le patron de la Pomme : le Macintosh 128k. Il doit le nom de Macintosh à Jeff Raskin, père du glisser-déposer, qui craquait totalement pour la marque de… pommes McIntosh. Le 128k fait, lui, référence aux 128 Ko de mémoire vive RAM, alors que le standard est aujourd’hui à 3… Go. Nouveauté majeure ? L’intégration d’une souris pour cliquer sur des icônes, sans passer par une quelconque invite de commandes. Une première intégration qu’IBM revendiqua longtemps, mais qu’on doit bien à Apple, du moins dans un produit destiné au grand public…
Graphiquement animé par Amiga OS, le Macintosh est le premier ordi à avoir rendu sexy, et surtout accessible, l’usage d’un ordinateur. Tarifé 2 495 $ et propulsé médiatiquement par l’une des meilleures pubs de l’histoire du marketing, le 128k connaît très vite le succès : trois mois plus tard, iPapy remonte sur son estrade et avance le chiffre de 50 000 unités vendues. O.K., c’est loin des 9 millions d’iPhone 5C/5S écoulés lors du week-end de leur lancement, mais on parle d’une – sacrément – autre époque…
 
 
1986
 
Macintosh Plus
Le Mac Plus fut au 128k (et au 512k, qui lui succéda de quelques mois), ce que l’iPhone 5S est aujourd’hui au 5 : une évolution qui conserve la même base de travail. Si ce n’est que la mémoire RAM a bondi (1024k, extensibles) et que le cœur logiciel a changé. C’est aussi le premier Mac qui a joué un tant soit peu l’ouverture : c’est sur le Mac Plus que, pour la première fois, des logiciels Microsoft furent tolérés (Excel et Word, par exemple). Lancé à 2600 $.
 
 
1989
 
La Libre, Momento, Pixels, Apple, Mac, 30 ansLe premier portable Apple
6 500 $ l’engin, pour 7 kilos ! Lourd et peu maniable, mais suffisant, jadis, pour gagner ses galons de modèle portable. En l’occurrence, le Macintosh Portable fut le premier du genre dans la maison fruitée de Cupertino. Ce qui ne l’empêcha pas de faire flop (trop cher ?) et de disparaître de la gamme, moins de deux ans plus tard, devant l’avènement du Powerbook.
 
 
1991
 
La Libre, Momento, Pixels, Apple, Mac, 30 ansLe premier Powerbook
Si la première incursion nomade d’Apple date de 1989, le Powerbook, gamme de portables Apple, qui traversa le temps de 1991 à 2006, vit donc le jour au début des années 90. Le premier d’une longue série, le Powerbook 100 (ici en photo), accuse un joli 2,3 kilos sur la balance. Sa batterie au plomb lui assurait une autonomie de deux heures maximum, tandis que les 2 Mo de RAM, même pour l’époque, étaient vite en peine… Ne s’est bien vendu qu’une fois qu’Apple a drastiquement tranché dans son prix de vente, le rabotant de 2 500 à 1 000 $.
 
 
1994
 
La Libre, Momento, Pixels, Apple, Mac, 30 ansLe premier Power Mac
Vous savez qu’il existe aujourd’hui deux gammes de Mac : Mac tout court, et Mac Pro. Il en est ainsi depuis belle lurette, si ce n’est qu’avant, on disait Power Mac et pas Mac Pro, et que des processeurs IBM (et Motorola) occupaient la place aujourd’hui dévolue aux puces d’Intel. Le Power Mac, qui vit donc le jour en 1994, fut l’un des premiers ordis Apple qui sortit, d’emblée, en trois configurations différentes, vendues de 1 820 à 4 250 $. Le Power Mac, appellation cruciale dans le portfolio historique d’Apple, vécut jusqu’en 2006. 12 ans donc.
 
 
1998
 
La Libre, Momento, Pixels, Apple, Mac, 30 ansLe tournant iMac
Permettez-nous cette louchée de subjectivité : voici ce qu’Apple a apporté de plus fort, de plus novateur, de réellement “Think Different” au monde de la micro-informatique. Quatre petites lettres : l’iMac. Plus un simple ordinateur, froid et pratique, mais un concept de vie. L’iMac fut le premier ordinateur à intégrer ses composants derrière l’écran, et, donc, à supprimer la tour. Apple est indiscutablement le seul parent de ce concept tout-en-un. Mais l’iMac, c’est plus que ça : c’est aussi un design singulier, plus rond et surtout plus coloré. C’est la touche Johnny Ive, jeunot à l’époque, mais qui se cache toujours derrière le look, les courbes, les couleurs et les textures de chaque iDevice. L’iMac G3, premier d’une longue lignée qui n’est pas près de mourir, sortit en 1998. D’abord en bleu, uniquement. Ce qui lui suffit pour botter, littéralement, les fesses un peu trop serrées du giron informatique… Notre petit favori ? L’iMac G4, dit tournesol. Le premier de l’histoire à embarquer un lecteur DVD. Sa base sphérique affiche un design immortel…
 
 
1999
 
La Libre, Momento, Pixels, Apple, Mac, 30 ansL’iBook, puis le Macbook
Un an après le séisme iMac, Apple décalque la même philosophie à son nouveau PC portable  : l’iBook. Les portables accessibles de Cupertino s’appelleront iBook, la gamme pro sera badgée Powerbook. L’iBook G3, premier de la série, afficha comme élément différenciateur majeur sa conception arrondie, en forme de palourde. L’un des premiers ordis de l’histoire à embarquer une carte Wi-Fi par défaut ! Les iBook G4 qui suivirent tranchèrent totalement avec ce design fou-fou, pour un retour à plus d’austérité. Jusqu’au moment d’amener Apple à sa prochaine génération de portables, toujours en cours : les Macbook.
 
 
2005
 
La Libre, Momento, Pixels, Apple, Mac, 30 ansLe Mac Mini, petit mais costaud
Le plus petit des ordis “pommés” a presque 10 ans ! De format carré, il a toujours eu pour ambition d’embarquer l’essentiel pour assurer une expérience Mac de qualité, sans pour autant donner dans la surenchère et, surtout, en visant un encombrement rikiki. S’il a depuis, par trois fois au moins, fait évoluer ses composants et même légèrement son look, la philosophie du Mac Mini n’a pas bougé d’un iota. Il reste, cela dit, un boîtier très onéreux pour ce qu’il offre (il est effectivement livré sans écran).
 
 
2013-2014
 
La Libre, Momento, Pixels, Apple, Mac, 30 ansMac Pro, la révolution  ?
Ce bref survol de l’œuvre Mac en atteste : Apple a toujours aimé jouer avec les formes de ses ordinateurs. Ou leur épaisseur, comme en attestent les spectaculairement fins Macbook Air et iMac dernière génération.
Après quelques années écoulées dans la ouate d’un certain classicisme esthétique, la marque semble avoir voulu se le remémorer. En atteste le nouveau Mac Pro, qui attire le regard (et se fait d’ailleurs gentiment moquer sur la Toile, se voyant tantôt caricaturé en friteuse, en aspirateur ou en casque de Dark Vador) de par sa forme cylindrique de 25 centimètres de haut pour 16 de diamètre. Animé par une puce Quad-Core Xeon et de 12 à 64 (!) Go de RAM, le nouveau Mac Pro est surtout la démonstration de ce qu’Apple peut faire de mieux, aujourd’hui… Après 30 ans de vie bien agitée, il fallait bien cela !

11:49 Publié dans Pixels | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, pixels, apple, mac, 30 ans | |

Les commentaires sont fermés.