Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/02/2014

Lara Croft, plus belle que jamais

La Libre, Momento, Pixels, jeu vidéo, Tomb Raider, Next gen, Lara CroftPS4 et Xbox One reçoivent cette semaine Tomb Raider  : Definitive Edition. Le même jeu qu’en 2013,
mais sauce Next-Gen. Donc, en mieux ?
 
A.Ca.


C’EST L’HISTOIRE D’UN COME-BACK à tiroirs. Celui de l’icône absolue de la génération gaming in the nineties , la Première Dame du jeu vidéo mondial : Miss Croft. Lara pour les intimes, qui jongle aussi bien avec les uzis qu’avec les mini-shorts et mate tigres et indigènes belliqueux d’une même poigne de fer, jeté-de-mèche-L’Oréal en guise de signature.
 
 
Initiés par Core entre 1996 et 1999, les trois premiers opus de Tomb Raider ont posé les jalons d’une épique (et lucrative, puisque 30 millions de jeux vendus) saga que Square Enix, en acquérant Eidos, se charge aujourd’hui de pérenniser. Plutôt bien d’ailleurs : le retour de la belle Lara, en 2013, sur 360, PS3 et PC dans Tomb Raider (tout simplement), prequel qui contait les débuts de l’exploratrice britannique à 21 printemps, fut couronné d’un succès tant critique que commercial.
 
C’est avec cet opus, en guise de base de travail, que Lara nous revient cette semaine. Ce vendredi, sortira Tomb Raider : Definitive Edition. Sur consoles Next-Gen exclusivement, donc PS4 et Xbox One. Avec toutes les promesses esthétiques qui vont avec. Et toutes les inquiétudes de simple portage commercial attrape-fric, aussi… Alors, quid ?
 
 
Précisons-le de suite, parce qu’ici, c’est important : c’est sur PS4 que nous avons chroniqué ce (faux) nouveau Tomb Raider. Pourquoi ça compte ? Parce que, une fois n’est pas coutume, le portage n’a pas été réalisé par le même studio : Nixxes (studio néerlandais) s’est chargé du portage PS4, tandis qu’United Front Games (Sleeping Dogs, une GTA-like tout à fait valable) a fomenté la transition pour la Xbox One. Ce qui a induit une micropolémique sur la Toile, certains pensant que la version PS4 tournait en full 60 FPS (images/seconde) là où la One n’affichait que du 30 FPS…
 
Faux, a clarifié Square Enix : les deux versions tournent en 30 FPS, même s’il est établi que la PS4, de par sa technique embarquée, crache du 60 FPS avec moins de difficultés que sa rivale. On a, pour notre part, noté quelques pics à 60 FPS, mais pas de constance à ce niveau de fluidité. On sait que le débat fait rage chez les joueurs, donc précision est faite…
 
 
Version PS4, donc. Sachez-le d’emblée : la promesse Next-Gen est largement remplie. Il faut avoir joué sur PS3, puis sur PS4, pour réaliser ce que le saut de génération induit réellement. On parle d’effets pyrotechniques chirurgicaux, de traitements de l’eau et du vent absolument remarquables. On parle d’une gestion ombres/lumière totalement maîtrisée, de l’absence d’alliasing. On parle, enfin, d’une fluidité à toute épreuve, tant dans la gestion des (nombreux) éléments affichés que de l’animation de l’héroïne. Dont le visage, par rapport à la mouture PS3-360, n’a pas simplement gagné en pixels et en fidélité : il a même un peu changé de traits…
 
Vous direz qu’on pinaille, mais la Next-Gen, c’est aussi une affaire de détails : jamais des cheveux n’avaient été animés de manière aussi réaliste. Mûe par la technologie TressFX, la crinière de Lara bouge de manière totalement photoréaliste. Comme les flèches dans son carquois : elles étaient figées sur PS3, elles ballottent au gré de ses mouvements sur PS4. Tout cela renforce l’immersion et le côté prenez -en plein les mirettes du titre.
 
Pour le reste, côté contenu, n’escomptez rien de particulier : c’est le même jeu, enrichi de tous les DLC qui sont parus depuis sa sortie, et de contenu non jouable moyennement intéressant (une BD en anglais, etc.).
 
 
A l’instar d’Assassin’s Creed 4, de Call of Duty Ghosts ou même de FIFA 14, on se trouve donc devant le même jeu, mais avec un coup de polish totalement réussi. Et cela suffit amplement à en justifier l’achat, à condition de ne pas avoir parcouru l’île mystérieuse où la belle Lara échoue sur PS3 ou 360 une dizaine de mois plus tôt : même si c’est plus beau, la Definitive Edition ferait définitivement double emploi. En revanche, si le richissime cru 2013 vous a fait louper le retour de la nymphe des forêts infréquentables, foncez et foncez vite : Tomb Raider Definitive Edition se positionne comme l’un des trois meilleurs jeux Next-Gen du moment (dont le catalogue reste, il est vrai, assez léger).
 
 
Ph.: Square Enix

Les commentaires sont fermés.