Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/02/2014

Le grand rassemblement des Vins de Loire

La Libre, Momento, Papilles, vins de LoireLe Salon des Vins de Loire est un incontournable pour les acheteurs belges qui représentent 25 % des visiteurs étrangers.

Mise en bouteille: Baudouin Havaux


COMME CHAQUE ANNÉE au début du mois de février, le salon des Vins de Loire a rassemblé à Angers près de 600 producteurs et négociants de la vallée de la Loire. Un rendez-vous monothématique que ne manquent pas les acheteurs belges qui constituent 25 % des visiteurs étrangers. Les 83 appellations du vignoble ligérien représentent un vaste terrain de chasse pour nos professionnels à la découverte des derniers millésimes ou de nouveaux vignerons.
Le vignoble de la Loire, qui s’étend des portes de Paris à Nantes, sur les 600 km des deux rives de la Loire, se caractérise également par le grand nombre de producteurs et négociants (7 000 au total). On imagine donc facilement l’intérêt de déguster en un seul endroit les muscadets du pays nantais, les vins blancs secs ou liquoreux, les rouges fruités, les rosés secs ou tendres et les fines bulles de Saumur et d’Anjou, les rouges amples et corsés ou les blancs de Touraine, sans oublier les grands sauvignons ou les rares vins rouges souples du Centre-Loire.
 
 
Le millésime 2013 en primeur
 
Les dégustations sur le Salon fournissent de précieuses indications sur la qualité du millésime 2013. Les vignerons ont dû passer entre les gouttes d’un automne capricieux, certains ont subi la grêle, et il a fallu maîtriser l’état sanitaire grâce à la conduite de la vigne et au travail de tri soigneux. Le cycle végétatif a été long et tardif, et la date des vendanges jamais vue depuis plus de 20 ans. 2013 est un millésime d’attente qui ne devrait exprimer toutes ses qualités qu’après quelques mois d’élevage. Comme tous les vins des millésimes d’attente à la maturation longue et tardive, les 2013 se révèlent parfois austères dans leur jeunesse. Les vins blancs sont encore souvent fermés. Les arômes floraux dominent. L’expérience nous enseigne que ce style de vins gagne toujours en qualité́ au cours de la conservation. L’acidité́ rend la dégustation plus difficile dans les premiers mois mais est un atout pour leur évolution. Les vins rouges apparaissent avec une robe de bonne intensité́.
 
Le boom des fines bulles de Loire
 
Depuis 10 ans, la production des fines bulles ne cesse de croître. Elle a presque doublé ces dix dernières années. À Saumur, une bouteille sur trois est une bouteille d’effervescent.
 
Appellation communale Gorges
 
Depuis 2011, avec effet rétroactif jusqu’au millésime 2009, l’INAO a reconnu les trois premiers crus communaux du Muscadet, Le Pallet, Clisson et Gorges. Une approche résolument qualitative qui vise à se démarquer des muscadets. À la dégustation des crus de Gorges, on est surpris par la puissance, la rondeur et la minéralité des vins issus du cépage melon de Bourgogne. À l’aveugle, on les situerait plus près de la Bourgogne ou de Sancerre que du pays nantais. C’est d’abord l’expression d’un terroir particulier où effleure une roche mère de couleur noire appelée “Gabbro” qui confère la minéralité. Mais c’est aussi un élevage prolongé sur lies pendant 24 mois minimum en petites cuves. On peut réellement parler d’un grand vin à déguster entre 10 et 12 degrés. Un passage en carafe est vivement conseillé.
 
Export
 
On observe en Belgique une montée en gamme des vins du Val de Loire. La Belgique est le second marché en volume, derrière l’Allemagne.
 
Le Concours des Ligers
 
En prélude au Salon s’est tenue la 20e édition du Concours des Ligers. Véritable vitrine de la production ligérienne, le concours a mis en compétition 2283 vins issus de la diversité des terroirs et des appellations rencontrés tout le long de la Loire, de Clermont-Ferrand à Nantes. Les récompenses (145 Ligers d’Or, 239 d’Argent, et 256 de Bronze) sont attribuées par des jurys composés de professionnels et d’amateurs éclairés et présidés par un œnologue, selon un protocole de dégustation rigoureux. Comme chaque année, une délégation de dix acheteurs professionnels belges a intégré le jury. Tous les résultats sont disponibles sur www.concoursdesligers.com.
 
Œnotourisme
 
Le vignoble s’est forgé une forte identité septentrionale autour de la Loire, fleuve qui confère aux vins fraîcheur et équilibre. Le vignoble est en partie classé Patrimoine de l’humanité par l’Unesco. Chaque année, 6 millions de visiteurs, dont un tiers d’étrangers, sillonnent les 800 kilomètres de routes touristiques jalonnées de nombreux panneaux de signalisation. Selon une étude de notoriété et d’image réalisée en juin 2013, le vignoble confirme la qualité de son accueil en se plaçant en première position ex aequo avec l’Alsace. Plus de 1000 caves proposent des visites et des ventes directes, et 350 ont reçu le label “cave touristique”.

Les commentaires sont fermés.