Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/03/2014

Samoëns, l'après-ski au village

La Libre, Momento, Escapade, SamoensIl n’est pas (seulement) question ici de pistes de ski, mais des plaisirs et bienfaits de… l’après-ski, au cœur d’un délicieux petit village haut-savoyard.

Réconfort après l'effort: Frédérique Masquelier


C’EST SÛR, DÉVALER LES PENTES à toute vitesse et goûter au bonheur simple de la poudreuse fraîche dans un magnifique domaine skiable, arboré et vallonné à souhait, c’est incomparable. Et le Grand Massif, 4e plus grand domaine de France, est à la hauteur de sa réputation. Mais que faire ensuite, une fois les télésièges figés et la nuit tombée sur la montagne ? Quand les unes proposent la fête (l’autrichienne Ischgl en tête, mais aussi les grandes stations françaises telles Tignes, Val Thorens, La Plagne, etc.), les autres misent sur le bien-être, à l’image de la station-village de Samoëns. Et ce, au sens large du terme : le bien-manger et le bien-boire, évidemment, mais aussi le bien dans son corps et bien dans sa tête. Le bien-vivre, en somme.
 
Il faut reconnaître que le cadre s’y prête particulièrement bien, Samoëns (700 mètres d’altitude) étant loin d’être uniquement peuplée de tours d’appartements en béton armé. S’il y en a bien quelques-unes, çà et là, effeverscence touristique oblige, au moins sont-elles maquillées en chalets, de hauteur raisonnable et éloignées du centre historique. En effet, grâce au périmètre de protection (500 mètres) de sa collégiale inscrite au titre des Monuments historiques, l’église Notre-Dame de l’Assomption, le village a été préservé des appétits des promoteurs. Et exhibe fièrement ses rues pavées et nouvellement piétonnes, ses fermes en bois et ses maisons bourgeoises en pierre – Samoëns est la patrie des tailleurs de pierre, les Frahans –, mais aussi ses tours rondes aux accents médiévaux, ses fontaines, chapelles, petites places et… son grand tilleul pluricentenaire. Sans oublier son jardin botanique alpin, La Jaÿsinia (1906, 4 800 plantes des montagnes du monde), cadeau de Marie-Louise Cognac-Jaÿ, fondatrice de l’enseigne parisienne La Samaritaine, à la commune qui l’a vu naître.
 
Terroir, patrimoine et esprit de village – 2300 âmes font vivre les lieux toute l’année –, voilà les éléments qui font le succès de l’après-ski septimontain. Lequel se décline, depuis cette année, en ateliers gourmets explorant les incontournables de la région (vins, fromages, pâtisserie traditionnelle…) en présence de ceux qui sont le mieux placés pour en parler, spécialistes, commerçants, maître-pâtissier et autres restaurateurs. Sont aussi proposées une série d’activités sportives – les habituelles randonnée en raquettes, marche nordique, trail en montagne –, de même qu’une offre de soins et de massages en tous genres, y compris… ayurvédiques.
 
Soit un patelin où l’on se sent chez soi, en famille ou entre amis… en haut ou au pied des pistes.
 
 
Ph.: F. Masquelier

15:00 Publié dans Escapade | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, escapade, samoens | |

Les commentaires sont fermés.