Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/03/2014

Berlin, capitale multiculturelle

La Libre, Momento, Papilles, Berlin, gastronomie, adresses, food tripVille vivante en perpétuelle mutation, Berlin se développe aussi d’un point de vue gastronomique…
 
Escapade à Berlin: Laura Centrella & Hubert Heyrendt


LORSQU’ON ÉVOQUE BERLIN, on ne pense pas gastronomie mais histoire. Car on est avant tout fasciné par le riche passé de la ville, bombardée pendant la Deuxième Guerre mondiale et à jamais marquée par le célèbre Mur qui a séparé, 28 années durant, Berlin-Ouest de Berlin-Est. Pas étonnant donc que la gastronomie de la ville soit elle-même le reflet de cette histoire. Comme avec la fameuse Currywurst – qui a même son musée près de Check Point Charly ! Celle-ci aurait été créée par Herta Heuwer pendant le blocus soviétique de 1948 avec les produits en provenance des cantines des soldats de la zone britannique de Charlottenburg. Le résultat ? Une saucisse de porc rôtie ou frite, assaisonnée d’un ketchup épicé au curry et servie avec des frites ou du pain. Rien d’extraordinaire même si chez “Curry 36” – qui partage la vedette avec “Konnopke’s”, autre Imbiss (baraque) très populaire –, on sert aujourd’hui des saucisses bio !
  
Les saucisses sont omniprésentes à Berlin, notamment les Bratwurst (à base de porc), dont chaque région allemande revendique une variante, ou les Landjäger, des saucisses fumées de porc et de bœuf. A Berlin, on raffole particulièrement de la Blutwurst (boudin noir), que l’on s’arrache chez le boucher Marcus Benser (“Blutwurstmanufakture), plusieurs fois primé.
 
La cuisine allemande traditionnelle, ce sont aussi des plats rustiques et roboratifs, que l’on déguste encore dans quelques gargotes à touristes, comme la Würzfleisch (viande rôtie nappée de sauce et de fromage) et l’Esbein (jarret de porc rôti et choucroute). On prend plus de plaisir à déguster un Frühstück, un petit-déjeuner complet avec des charcuteries, des poissons marinés, des fruits, du pain noir…
 
Mais Berlin, c’est d’abord une ville dynamique et multiculturelle, ouverte à toutes les cuisines du monde. On y trouve une quantité incroyable de restaurants ou snacks exotiques, évidemment en lien avec l’immigration mais pas seulement. Ainsi, les snacks turcs sont présents à tous les coins de rue avec leurs kebabs, devenus spécialité locale.
 
La cuisine des voisins autrichiens est aussi bien représentée avec la Wiener Schnitzel (escalope panée), servie un peu partout. Mais on peut aussi déguster des délices slaves (russes, polonais…), italiens ou grecs. Tandis que les asiatiques se taillent la part du lion. On trouvera aussi, à l’image de grandes villes comme New York ou Paris, de nombreux restaurants mexicains, voire quelques curiosités comme un restaurant tamoul !
 
D’un point de vue gastronomique, Berlin est aussi la ville d’Allemagne qui détient le plus grand nombre d’étoilés : 14 macarons en tout. Avec par exemple Tim Raue, doublement étoilé dans son restaurant éponyme, qui sert une cuisine à mille lieux de ses origines allemandes, essentiellement influencée par l’Asie. Tandis que de plus en plus de restaurants, comme le “Pauly Saal” (cf. “Sortez couverts”), revisitent avec succès le terroir allemand avec plus de légèreté.
 
La Street Food est aussi en plein essor à Berlin avec des Food Fairs organisées sur le modèle brooklynite dans des endroits branchés comme la “Markthalle Neun” (un marché couvert), une péniche ou même dans une rue jouxtant la Potsdamer Platz, à l’occasion du dernier Festival du film de Berlin. Lequel accueille d’ailleurs chaque année, dans sa section Kulinarische Kino, une sélection de films culinaires. Rien d’étonnant, son président Dieter Kosslick est aussi passionné de cinéma que de gastronomie et un compagnon de route de la première heure du Slow Food, mouvement très actif à Berlin et directement associé cette année à la Berlinale.
 
On l’aura compris, Berlin est loin d’être ennuyeuse pour les foodies ! L’atmosphère créative qui y a attiré des artistes en tout genre est aussi au cœur du renouveau de la scène culinaire.
 
 
 
CARNET D'ADRESSES BERLINOISES
 
RESTAURANTS
 
Ottenthal***  Coup de cœur pour ce bistrot autrichien. Dans une ambiance animée, on s’y régale pour pas cher (menu à 28,50 €) de Wiener Schnitzel et d’Apfelstrudel mais aussi d’une excellente Leberknödelsuppe (8€), le traditionnel bouillon de bœuf aux boulettes de foie. Tandis que la carte des vins fait la part belle aux excellents crus autrichiens. Notamment de la région d’Ottenthal, dans le vignoble de Wagram à 60 km de Vienne.
Kantstraße 153, 10623 Berlin. Rens. : www.ottenthal.com‎ ou +49.30.31.33.162. Ouvert tous les soirs.
 
Lutter & Werner**  Classique berlinois depuis 1811, cette belle brasserie sur l’agréable Gendarmenmarkt propose des spécialités autrichiennes comme le Wiener Schnitzel (21,50€) et l’Apfelstrudel (7€), mais aussi allemandes comme le Sauerbraten (19€), sorte de boeuf bourguignon servi avec du chou rouge, du chou blanc et de la purée. Une fois encore, on peut ici se faire plaisir autour de bons vins autrichiens.
Charlottenstraße 56, 10117 Berlin. Rens. : www.l-w-berlin.be ou +49.30.20.29.54.15. Ouvert tous les jours.
 
Tim Raue***  Avec ses deux macarons Michelin, Tim Raue est l’un des plus grands chefs allemands. A midi, le lunch (3-6 serv./38-68 €) est une belle occasion de découvrir sa cuisine très technique. Où l’on se régale de dim-sums ou d’un canard pékinois revisités. Dans un décor très classe mais une ambiance jamais guindée.
Rudi-Dutschke-Straße 26, 10969 Berlin. Rens. : +49.30.25. 93.79.30 ou www.timraue.com. Fermé dimanche et lundi.
 
CAFÉS
 
Bastard**  Petit bistrot alternatif du très vivant Kreuzberg, le “Bastard” propose toute la journée un très élégant Frühstück (5,90-9,80 €), le petit-déjeuner à l’allemande, qui mixe charcuteries, fromages et fruits. Le pain maison y est excellent et la brioche pas mal (3,10 €).
Reichenberger Straße 122, 10999 Berlin. Rens.: +49.30. 54.82.18.66 ou www.bastard-berlin.de. Tous les jours.
 
Café Anna Blume***  Dans l’agréable Prenzlauer Berg, ce beau café est souvent bondé. On y vient surtout pour le Frühstück (18,50€ pour 2) mais aussi pour ses excellents gâteaux austro-allemands, comme la Sachertorte (3,90 €) et le Kirschstreusel (tarte à la cerise, 3,40 €).
Kollwitzstraße 83, 10435 Berlin. Rens. : www.cafe-anna-blume.de ou +49.30.44.04.86.41. Tous les jours.
 
Caffe e gelato**  Les Berlinois adorent les glaces. Pour trouver l’un des glaciers les plus réputés, il faut aller faire un tour dans les Arkaden, galerie commerçante de la Potzdamerplatz (coupe 2 boules à 4 €). Alte Potsdamer Straße 7, 10785 Berlin. Rens. : www.caffe-e-gelato.de ou +49.30.25.29.78.32. Ouvert tous les jours.
 
SNACKS
 
Mogg & Melzer**  Situé, comme le “Pauly Saal” (cf. “Sortez couverts”) dans le Jüdische Mädchenschule, ce spot à la mode importe à Berlin la tradition du deli juif new-yorkais. Au brunch, si la Shakshuka (7 €) est bof bof, le sandwich au pastrami (9 ou 13 €) est un régal, avec une viande bien tendre et de bons pickles.
Auguststrasse 11-13, 10117 Berlin. Rens.  : www.moggandmelzer.com ou +49.30.33.00.60.770. Tous les jours.
 
Curry 36***  Impossible de passer à côté d’une currywurst à Berlin, que l’on trouve à tous les coins de rue. Mais c’est ici que tout le monde se donne rendez-vous (du manant à Mme Merkel) pour déguster la meilleure (1,80 €).
Mehringdamm 36, 10961 Berlin. Rens. : www.curry- 36.de ou +49.30.251.73.68. Tous les jours de 9 h à 5 h.
 
Mustafa’s Gemüse Kebap**  A Berlin, manger un kebab est un passage obligé. Juste à côté du “Curry 36”, ce comptoir toujours bondé a la particularité de proposer d’excellents légumes grillés dans ses Doner Kebabs (3,20 €) et ses Gemüse Kebaps végétariens (2,80 €).
Mehringdamm 32, 10961 Berlin. Rens. : www.mustafas.de. Tous les jours de 10 h à 2 h.

ÉPICERIES
 
Goldham und Sampson***  Superbe épicerie du Prenzlauer Berg magnifiquement achalandée en produits de qualité parfaitement sélectionnés. On y voyage de l’Allemagne à la France en passant par l’Italie.
Dunckerstraße 9, 10437 Berlin. Rens.‎ : www.goldhahnundsampson.de ou +49.30.41.19.83.64. Fermé le dimanche.
Kadewe***  Les gourmets ont rendez-vous au 6e étage du grand magasin “Kaufhaus des Westens”, dans l’immense épicerie fine. Mention spéciale pour le rayon charcuterie, qui présente les spécialités d’Allemagne, d’Autriche et du Sud-Tyrol italien.
Tauentzienstraße 21-24, 10789 Berlin. Rens.: www.kadewe.de ou +49.30.21.210. Fermé le dimanche.
 
MARCHÉS
 
Markthalle Neun***  C’est le marché le plus en vue des foodies berlinois. Niché dans une grande halle du Bezirk, ce beau marché couvert associé au Slow Food propose des commerces de qualité (comme la boulangerie “Sironi” ou le glacier “Rosa Canina”), un marché de produits frais le vendredi et le samedi et une soirée “Street Food” le jeudi.
Eisenbahnstraße 42, 10997 Berlin. Rens. : www.markthalleneun.de‎ ou +49.30.577.09.46.61. Fermé le dimanche.
 
Marché de Kollwitzplatz***  Pas très grand, ce marché en plein air est l’un des plus courus de la ville. Les bobos du Prenzlauer Berg y accourent pour faire le plein de fruits et légumes bio, y manger une Currywurst, un poisson grillé ou encore un formidable gözleme, un délicieux chausson fourré turc servi avec une sorte de tzatziki.
Kollwitzplatz, 10405 Berlin. Lundi au samedi de 9h à 19 h.
 
Marheineke Markthalle**  Petit marché couvert bien fourni en échoppes gourmandes (boulangeries, boucheries, primeurs…), doublées, pour certaines, d’un coin resto.
Marheinekeplatz 15, 10961 Berlin. Rens. : www.meine-markthalle.de ou +49.30.61.28.61.46. Fermé le dimanche.
 
BARS À COCKTAILS
 
Victoria bar***  Un bar absolument magnifique, à la déco moderniste raffinée, où l’on déguste de somptueux breuvages. Comme un formidable “Sun Ra” (12,50 €), qui mêle habilement rhum jamaïquain, mezcal et sirop d’amande. Ou le “Cardinale” (9,90 €), subtile variation sur le “Negroni” qui associe gin, Campari et Noilly Prat.
Potsdamer Straße 102, 10785 Berlin. Rens. : www.victoriabar.de‎ ou +49.30.25.75. Ouvert tous les soirs.
 
Croco bleu*  C’est l’une des grandes nouveautés sur la scène du cocktail berlinoise. La déco industrielle est à la hauteur du Auf Bötzow, magnifique bâtiment industriel (une ancienne brasserie de Berlin-Est) entièrement réaménagé qui accueille ce bar chic. Malheureusement, les cocktails sont très chers (env. 14 €) et pas à la hauteur.
Prenzlauer Allee 242, 10405 Berlin. Rens. : www.lecrocobleu.com ou +49.177.44.32.359. Du jeudi au samedi soir.
 
Green Door**  Depuis 19 ans, ce petit bar a vu passer du beau monde. Dans une ambiance enfumée, on vient y boire une bière ou un bon cocktail. Comme un classique et very strong “Vieux Carré” (13€), mixant cognac, rye whiskey, Bénédictine, sweet vermouth et bitters.
Winterfeldtstraße 50, 10781 Berlin. Rens. : www.greendoor.de ou +49.30.215.25.15. Tous les soirs.
 
Windhorst***  Ce bar de poche situé en face de l’ambassade de Roumanie, en plein cœur de Mitte, propose une très belle carte de cocktails. Parmi les créations, on sirote avec délectation un très rafraîchissant “Thai Fizz” (10,50 €) au gin, cordial à la citronnelle, feuilles de citron Kaffir et de coriandre. Dommage que l’endroit soit sans charme.
Dorotheenstraße 65, 10117 Berlin. Rens. : www.‎windhorst-bar.de ou +49.30.20.45.00.70. Fermé le dimanche.
 
 
Ph.: Jisign - Fotolia.com

Les commentaires sont fermés.