Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/03/2014

Vert bouteille

La Libre, Momento, Papilles, vins, vert, vinhos verdesLe vert n’est pas la couleur de prédilection des vignerons. Faisant référence au vin, elle à une connotation clairement négative qui exprime un excès d’acidité ou un manque de maturité des raisins. Rares sont les illustrations qui arborent la couleur verte pour garnir les étiquettes des bouteilles. Et pourtant…

La preuve par trois: Baudouin Havaux


Vinho Verde
Dans le vaste territoire du nord-ouest du Portugal, un manteau vert et exubérant descend des montagnes, recouvre les vallées intérieures, se prolonge par les plaines et s’étend jusqu’à la mer. […] Dans le vaste horizon du paysage, le vert s’impose comme la plus importante marque d’identité de toute la région.” Manuel Carvalho

La D.O. Vinhos Verdes revendique fièrement la couleur verte dans son nom. Une couleur qui évoque ici la fraîcheur, la vivacité, la légèreté, le frétillement et la jeunesse. Mais attention, sa dénomination est trompeuse puisque cette appellation ne produit pas que des vins blancs, mais également des vins rouges et quelques vins rosés. La région des Vinhos Verdes s’étend sur tout le nord-ouest du Portugal, une région traditionnellement connue sous le nom de “Entre Douro et Minho”. Elle occupe une superficie de près de 21 000 ha et représente 15 % de la totalité du vignoble portugais. Ses limites géographiques naturelles sont, au Nord, le fleuve Minho, qui délimite la frontière avec l’Espagne, au Sud le Douro qui, plus en amont, accueille les vignobles de Porto, à l’Est les serras da Peneda et de Gerês, et à l’Ouest l’océan Atlantique qui agit comme un réservoir de frigories pendant l’été. Le climat de la région est fortement conditionné par le réseau fluvial et l’océan.
Contrairement à ce que l’on pourrait penser pour un pays du sud de l’Europe, la pluviosité annuelle totale est très élevée (1200 mm.). La nature des sols est assez hétérogène, et les plus belles bouteilles proviennent des sols d’origine granitique et des schistes. Guimarães, située au nord de Porto, est le centre de la D.O. Vinhos Verdes. Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO et proclamée capitale culturelle européenne en 2012, cette ancienne cité médiévale mérite qu’on s’y attarde et même qu’on l’investisse comme point de départ pour visiter cette magnifique région vinicole vallonnée. L’occasion de découvrir des modes de conduites traditionnels de la vigne; des treilles de près de 5 mètres de haut qui recouvrent les chemins où grimpent les vignes, ou des échalas (des vignes qui grimpent dans les arbres aux bords des champs). Quoique peu nombreux, certains vins encore élaborés à base de raisins vendangés sur les treilles ou à la cime des arbres ont un caractère particulier.

Les Vinhos Verdes sont uniques car ils utilisent des cépages autochtones que l’on retrouve dans le nord-ouest de la péninsule ibérique, comme l’Alvarinho ou l’Arinto. Au total, 47 cépages sont autorisés dans l’appellation. Son mélange d’arômes et de saveurs en fait une boisson naturellement rafraîchissante, légère, et appréciée pour son faible degré alcoolique (11 %). Parfois légèrement frisants ou même pétillants, ce sont des vins à boire en été pour contrer la chaleur. Un vin aromatique qui, pas prétentieux pour un sou, trouve sa place sur la terrasse ou au bord de la piscine. Il est conseillé de les consommer jeunes, bien que certains, aux degrés alcooliques plus élevés, notamment issus du cépage Alvrinho, supportent bien le vieillissement.

Plus d'infos: www.vinhoverde.pt

Verjus
Au moment des vendanges, on aperçoit, à côté des grappes bien mûres, de petites grappes atrophiées garnies de petites baies vertes. Ce sont des grappes qui n’ont pas mûri et que l’on laisse sur pied.
Le verjus est le jus acide que l’on peut extraire. En cuisine, on l’utilise à la place du citron ou du vinaigre pour diverses préparations.

Vendanges vertes
La vendange en vert est une pratique viticole destinée à réduire la quantité de raisin. Pratiquée mi-juillet au moment de la véraison (moment où les baies changent de couleur), cette opération consiste à couper des grappes excédentaires, et à réduire la charge de chaque pied pour limiter le rendement. L’objectif étant de favoriser une meilleure concentration et une meilleure maturation des grappes restantes. C’est une pratique à la mode dont les vignerons se vantent pour prouver leur volonté d’augmenter la qualité de leur cru. Mais est-ce bien raisonnable ? Ne vaudrait-il pas mieux limiter de manière plus naturelle les rendements excessifs en pratiquant en hiver une taille plus courte, en sélectionnant une variété ou un porte-greffe moins vigoureux ou en limitant les apports d’engrais ? Certes oui, mais la vendange verte est une véritable assurance contractée par le vigneron contre les accidents qui pourraient se produire au printemps lors de la formation du fruit. En cas de coulure ou de millerandage, la charge se verrait directement affectée et, dans ce cas, la liberté est laissée au vigneron de pratiquer ou non une vendange verte pour obtenir le rendement souhaité.


Ph.: B.H.

Les commentaires sont fermés.