Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/05/2014

C’est l’histoire de l’ami d’un ami qui…

La Libre, Momento, Sorties, The Brussels Urban Legends Tour, légendes urbaines, bruxelles“The Brussels Urban Legends Tour” fait découvrir Bruxelles au fil de ses légendes urbaines. Récits effrayants, amusants ou dégoûtants sont au programme. Déconseillé aux moins de 12 ans.

Lauranne Garitte


JE VAIS VOUS RACONTER UNE HISTOIRE incroyable qui est arrivée à la cousine de mon voisin.” Voilà comment commence la visite d’Aurore Van de Winkel, guide et spécialiste des légendes urbaines. Le ton est donné. Nous sommes à deux pas de la Grand-Place de Bruxelles où une vingtaine de personnes sont pendues aux lèvres de cette guide assez atypique qui poursuit : “Dans cette rue, il y a un coiffeur assez réputé pour ses chignons. Un jour, la cousine de mon voisin a découvert qu’une araignée avait pondu dans son chignon. Je vous conseille de ne pas aller dans ce salon de coiffure. Il s’y passe des choses étranges !”
 
Premières impressions dans le public : quelques personnes font mine d’être dégoûtées, d’autres se regardent du coin de l’œil, tout en essayant de faire de l’ordre entre le vrai et le faux. Car c’est bien de cela dont il s’agit lorsqu’on parle de légendes urbaines. Ce sont ces histoires modernes, répandues par le bouche-à-oreille, auxquelles bon nombre des gens croient malgré l’énormité de son impossibilité. Et à Bruxelles, il y en a des tonnes ! Vous aussi vous connaissez l’histoire des femmes qui se font aspirer et kidnapper dans les cabines d’essayage de certains magasins ? Dans ce tour, les anecdotes ne viennent pas tout droit de l’office de tourisme. Au contraire, tout ce qui est raconté sort totalement des sentiers battus.
 
La balade se poursuit aux alentours des Halles Saint-Géry. “Levez un peu la tête”, invite Aurore Van de Winkel. Dans les airs, des chaussures sont accrochées aux câbles électriques qui traversent la rue de part et d’autre. “Ce phénomène a de nombreuses et diverses explications ! Pour certains, ce lancer de chaussures symbolise un rituel de passage, de réussite. Autre explication amusante : ces chaussures indiqueraient l’emplacement où acheter de la drogue. Enfin, au rayon plus glauque, il s’agirait des chaussures des défunts qui ont perdu la vie dans une bataille de gangs ici même.
 
Sur la place De Brouckère, dans la station de métro Bourse, le long de la rue des pittas ou dans une ruelle près de la rue Neuve, les récits sombres de la ville se succèdent, sans vraiment se ressembler. Il est question d’histoires sordides dans les bouches de métro, de fausses vérités sur l’hygiène dans les restaurants de la capitale ou d’événements étranges qui se déroulent dans les cinémas.
 
Il ne faudra que deux heures pour, petit à petit, ressortir de cette visite totalement inquiété ou, au contraire, entièrement amusé de la crédulité dont on fait parfois preuve. Ce tour décalé parvient toutefois à développer un véritable sens critique du côté des visiteurs. À condition de se laisser prendre au jeu par l’éloquence enchanteresse de cette guide spécialiste.
 
The Brussels Urban Legends Tour, à Bruxelles. Tarif : 10 €/personne. Déconseillé aux moins de 12 ans. Prochaines visites : les 3/5 et 10/5 à 16h, les 18/5 et 25/5 à 13h30 et le 31/5 à 15h30. Plus d’infos : http://brusselsurbanlegendstour.be
 
 
On a essayé pour vous!
Faire le tour de Bruxelles au fil des légendes urbaines, voilà une expérience qui vaut le détour. D’abord parce que l’idée est originale. Au début, on ne sait pas trop à quoi s’attendre. On hésite quant à la véracité de ce qui est raconté. Et puis, on se prend au jeu en souriant. La recette de ce succès vient en (énorme) partie du charisme théâtral d’Aurore Van de Winkel, guide du “Brussels Urban Legends Tour” et spécialiste des légendes urbaines. Elle a d’ailleurs plus d’une anecdote dans son sac, et cela installe une sympathique interaction avec le groupe. Basta l’impression d’être visiteur de Bruxelles; on a plutôt la sensation d’être spectateur d’une pièce de théâtre qui se joue devant nous. Les pointes d’ironie et de sarcasme joliment posées sur chaque anecdote fonctionnent franchement bien. Et grâce à cela, cette balade devient une fiction contée plutôt réussie. Il convient cependant de ne pas croire qu’on va en apprendre vraiment sur Bruxelles. Toutes ces légendes résonnent dans le patrimoine de crédulité de chaque Belge, ce qui pourrait d’ailleurs laisser en retrait les visiteurs étrangers. Enfin, tant il y a de légendes à conter, il nous arrive d’oublier en quoi le lieu où nous sommes a un rapport avec ce qui est expliqué. Mais peu importent ces détails pourvu qu’il y ait la magie qui l’emporte.
 
Ph.: Van de Winkel

Les commentaires sont fermés.