Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/05/2014

Un grand vin blanc sec à Sauternes

La Libre, Momento, Papilles, Vins, clos des lunes, SauternesAu cours de ces trente dernières années, Olivier Bernard, propriétaire du Domaine de Chevalier, n’a eu de cesse d’agrandir la propriété familiale par acquisitions successives.

Mise en bouteille: Baudouin Havaux


DEPUIS PLUS DE TRENTE ANS à la proue du Domaine de Chevalier, Olivier Bernard a l’allure d’un capitaine. Son domaine, d’un seul tenant, ne navigue par sur les flots bleus, mais est bien ancré au bout de l’appellation Pessac Léognan, au milieu d’une mer de pins, la forêt des Landes. Des bois qui marquent bien le terroir du domaine et influencent considérablement le climat. Six tours antigel, faisant penser à des sèche-cheveux géants qui brassent l’air pour le réchauffer en cas de températures négatives, rappellent que le Domaine de Chevalier est particulièrement exposé aux risques de gelées printanières.
 
À noter également que c’est la seule propriété parmi les 16 Grands Crus Classés de Graves qui ne porte pas le nom de château mais bien de domaine. Contrairement aux propriétaires du Médoc, c’est sur le domaine, au milieu de la campagne, qu’Olivier Bernard habite. À chaque rencontre, il ne manque pas de répéter avec conviction : “C’est ici que je vis, je me suis marié sur la propriété et mes enfants sont nés dans cette maison”.
 
Au cours de ces trente dernières années, M. Bernard n’a eu de cesse d’agrandir la propriété familiale par acquisitions successives. En marge des acquisitions, il a pris en fermage il y a une vingtaine d’années le Domaine de la Solitude, également un vignoble en Pessac-Léognan appartenant à une congrégation religieuse. Le site qui compte un magnifique oratoire se prête à l’admiration et au recueillement.
 
En 2009, Olivier Bernard a repris le bail du Château Lespault-Martillac, 8,5 hectares de vignoble au sous-sol argilo-graveleux qui accueillent une authentique gentilhommière. Actuellement président de l’Union des Grands Crus de Bordeaux, Olivier Bernard paraît insatiable. Jovial et avenant, on le décrirait comme un homme plutôt rond qu’angulaire.
 
Traditionnellement, à la table d’Olivier Bernard, jamais un repas ne se clôture sans un verre de Sauternes, tout simplement parce qu’il aime ça. Pas étonnant donc qu’en 2006 il se soit associé dans la reprise du château Guiraud, 1er Grand Cru Classé de Sauternes certifié en agriculture biologique.
 
 
Clos des Lunes
 
 
À portée de vue du Château Guiraud, l’œil d’Olivier Bernard a été frappé par le terroir vallonné d’un vignoble voisin de 12 ha. En rachetant diverses parcelles et propriétés limitrophes, il a réussi à constituer un vignoble qui compte aujourd’hui 45 hectares. Les différents noms des propriétés absorbées par le projet ont fait place au “Clos des Lunes”. Un projet ambitieux.
 
Sur ce terroir qu’il qualifie d’exceptionnel, M. Bernard n’est pas à la recherche de sucre ou de botrytis, mais il est venu pour chercher de très grands fruits. Son ambition était de réaliser un grand vin blanc sec, et il a réussi. Il justifie son choix en disant que : “le Sauternais, avant d’être un grand terroir de vins liquoreux, doit d’abord être un grand terroir de vins blancs”.
 
Le terroir y présente une double caractéristique : il est constitué,́ sur le secteur de Sauternes, de graves profondes, dans lesquelles la vigne plonge ses racines conférant au vin sa puissance; elles se complètent magnifiquement avec les graves de Bommes posées sur un substrat argilo-calcaire offrant la fraîcheur.
 
 
Clos des Lunes se différencie des autres vins blancs des propriétés d’Olivier Bernard dans les Graves par l’encépagement : 70 % de sémillon et 70 % de sauvignon. Les tries successives, une technique couramment utilisée pour la vendange des liquoreux, sont ici appliquées pour la récolte des raisins destinés à un vin blanc sec. Cette technique consiste à récolter, à la main et en cagette, uniquement les grappes de raisin à parfaite maturité et à laisser sur pied les grappes qui n’ont pas encore atteint cette maturité et qui seront récoltées quelques jours plus tard, lors d’un autre passage des vendangeurs.
Certaines années, qui présentent une maturité irrégulière, cinq passages peuvent être nécessaires. La vinification est réalisée en cuves thermo-régulées et en barrique.
 
En résumé, Olivier Bernard applique en sauternais toutes les techniques qui ont fait le succès des grands vins blancs secs du Domaine de Chevalier.
 
 
La Libre, Momento, Papilles, Vins, clos des lunes, SauternesProduction
 
 
La production du Clos des Lunes est déclinée en trois vins commercialisés sous trois étiquettes distinctes.
 
Lune Blanche : un vin vif, fruité, complexe, d’une finesse incroyable. Une réelle découverte ! Lune Blanche est à coup sûr un choix imbattable que l’on peut recommander sans aucun risque. Une étiquette qu’il faudra s’habituer à voir apparaître sur nos tables.
 
Lune D’argent : une cuvée élevée pour un quart 6 à 7 mois en barrique. Très légèrement marqué par l’élevage, ce vin présente un peu plus de complexité, des notes plus exotiques et de miel.
 
Lune d’Or : la cuvée premium produite en édition limitée, à peine 6 000 bouteilles, bénéficie d’un élevage en barrique de 12 à 15 mois. Sans perdre ni finesse ni fraîcheur, c’est un vin puissant. Toasté par le bois neuf, il a été créé pour des plats gastronomiques.
 
Distribué par Sobelvin à Liège (Angleur)

Les commentaires sont fermés.