Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/05/2014

Dessine - moi les 30’s

La Libre, Momento, Tendances, mode, années 30, musée du costume et de la dentelle, BruxellesLe musée du costume et de la dentelle de Bruxelles se paie le luxe d’un petit voyage dans le temps. Direction les années 30. Pour cela, on ressort tous les atours afférant. Que se passait-il il y a 80 ans ? Le récit par le vêtement.

Dans la machine à remonter le temps: Aurore Vaucelle

Les années 30 remisent les ANNÉES FOLLES
Sans doute faut-il commencer par distinguer la décennie thirties des années 20, autrement nommées “les années folles”. Les folles années, c’est l’immédiat après-guerre, et l’ambiance décrite dans “Gatsby le Magnifique”.
Sous les robes des filles, les corsets ont disparu et, parce que la décennie est folie, les jupes raccourcissent et les tailles des robes descendent sur les hanches, pour mieux danser.
À la fin des années 20, hop, avant le krach boursier d’ailleurs, la taille remonte, et l’ourlet redescend – bien que les crises, c’est bien connu, fassent redescendre le moral des troupes. La seule concession un peu fofolle de la mode des années 30 est de dénuder le dos très bas, en mode robe du soir (cf. la fourreau Chanel dorée, joyau de l’expo).
 
30’S MANIÈRES d’être vêtue, ou à peu près
À chaque heure, sa toilette. Et attention à ne pas se mélanger les pinceaux de peur de faire un impair. Robe de jour, robe de cocktail, robe pour le thé, robe de cinéma, robe de casino, robe de petit soir, et robe grand soir. Le magazine “Femmes d’aujourd’hui”, dont le premier numéro paraît en avril 1933 (visible à l’expo), et bien qu’il soit un magazine plus accessible que “Vogue” ou “Le jardin des modes”, propose lui aussi cet éventail de toilettes journalières. Et que se passe-t-il quand on met une robe petit soir alors que c’est une grande soir ? Catherine Ormen, historienne spécialiste de la mode, indique qu’on ne peut pas tout savoir en la matière. Le voyage dans le temps doit parfois se contenter de ce qui est écrit sur l’étiquette.
 
30’s : LA COUPE EN BIAIS qui ne souffre pas les bourlets
La mode des années 30 se caractérise par le retour à une silhouette marquée. La taille retrouve sa place et les seins sont à nouveau dans la place. C’est d’ailleurs le début des soutiens-gorge obus qui recouvriront le marché de la lingerie et pointeront sous les pulls dans les fifties. Coupe en biais dit surtout “pas de bourlets”, car le biais rapproche le tissu du corps qui suit toutes les ondulations de la silhouette – gare à la pouet, si l’on peut s’exprimer ainsi. Bref, les corsets réapparaissent sous forme de gaines. Ces nouveaux modèles sont tissés en fils de caoutchouc, c’est donc le lycra avant l’heure.
 
30’s, c’est le début du WEEK-END !
Les années 30 sont associées à la grande dépression qui touche l’Europe, consécutivement au krach de 29. De fait, la période n’est pas florissante, et précisément au début de la décennie. Le taux de chômage en Belgique passe de 1 % en 1928 à 20 % en 1932. Il ne descendra pas en dessous de 10 % avant la Seconde Guerre. En parallèle cependant, les nouvelles lois sociales limitent la semaine de travail à 50 heures (petit rappel : à l’époque, on travaille encore le samedi). Bref, ce court week-end dont les ouvriers bénéficient peut se transformer en virée à la côte. Les toilettes pour les loisirs se développent, enfin les maillots ne sont plus seulement en laine (un maillot en laine : pas bien, ça se remplit d’eau).
 
30’s, l’enfant n’est plus une poupée
Première pour les bambins : la mode des années 30 commence à s’intéresser à eux. Ils quittent leurs longues tuniques de dentelle asexuées pour des vêtements pensés pour eux. Pour se déplacer et jouer (jusqu’ici les enfants passaient des tuniques de bébés à des vêtements de petits adultes à l’âge de 6 ou 7 ans). Place aux barboteuses donc et aux petits costumes de marins, pour aller faire du cuistax à Middelkerke.
À noter, les garçonnets portent tout aussi bien du rose que du bleu, dans des tonalités pastel. La scission par couleur rose/bleu dans le vestiaire filles/garçons apparaît plus tard.
 
L’expo “Glamour 30’s Fashion”, au musée du costume et de la dentelle, à Bruxelles, jusqu’au 1er février 2015. Infos : www.museeducostumeetdeladentelle.be. À noter, le parcours de visite proposé au jeune public.
 
 
Ph.: Musée du Costume et de la Dentelle - Robe Madeleine Vionnet, mousseline de soie rose poudre, et dentelle mécanique. “C’est [elle] la première qui a fait du biais, c’était souple facile et prometteur.”

Les commentaires sont fermés.