Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

07/06/2014

Plateau télé brésilien

Pap1.jpgUn menu simple et rapide pour profiter d’un match de Coupe du monde entre potes comme si on était au Brésil !
 
Mise en bouche: Laura Centrella


Espetinho de camarão (brochettes de crevettes)
 
Des brochettes que l’on trouve sur toutes les plages du Sergipe, petit État au nord-est du Brésil.
 
Ingrédients (pour 6 pers.) :
1 kg de crevettes moyennes décortiquées et nettoyées, 3 gousses d’ail, le jus d’un citron, 1 c.à.s. de gingembre frais râpé, 1 c.à.c. de paprika, 3 c.à.s. d’huile d’olive ou de coco, sel et poivre noir.
 
Préparation :
Dans un bol, mélanger les gousses d’ail écrasées, le jus de citron, l’huile, le gingembre, le paprika, le sel et le poivre. Ajoutez les crevettes et bien les enrober avec le mélange. Couvrir d’un papier film et laisser reposer 15 min au réfrigérateur.
Mettre quelques piques à brochettes à tremper dans l’eau pendant 15 min.
Embrocher les crevettes sur les piques et les cuire quelques minutes de chaque côté dans une poêle ou au barbecue.
 
 
Pap2.jpgDadinhos de tapioca (dés de tapioca)
 
Une autre recette originaire du nord-est du Brésil, dans laquelle le fromage brésilien est remplacé par un équivalent européen plus facile à trouver. On pourra servir ces délicieux dés de tapioca avec une sauce aigre-douce, par exemple.
 
Ingrédients (pour 4 pers.) :
500 ml de lait, 250 g de flocons de tapioca, 250 g de halloumi ou de feta râpés, sel et poivre blanc, huile de tournesol, piments incas (facultatif).
 
Préparation :
Dans une casserole, faire chauffer le lait et, hors du feu, y incorporer les autres ingrédients.
Verser dans un plat rectangulaire, couvrir d’un film plastique et placer au réfrigérateur pendant min 3 h.
Couper en dés et cuire à 180°C pendant quelques minutes dans une friteuse jusqu’à obtenir une belle coloration.
 
 
La Libre, Momento, Papilles, plateau télé, recettes, BrésilSaucisse grillée aux oignons et manioc frit
 
Une combinaison idéale que l’on déguste au Brésil devant les matches de foot. Le manioc frit remplace ici avantageusement la pomme de terre.
 
 
Ingrédients (pour 6 pers.) :
3 saucisses de campagne ou fumées, bouquet garni (persil, thym, laurier…), 1 oignon, 1 racine de manioc, huile de tournesol, sel.
 
 
Préparation :
Préparer le manioc. Éplucher la racine, enlever la partie centrale trop dure et découper le reste en plusieurs morceaux. Cuire dans l’eau bouillante salée jusqu’à ce que le manioc soit bien tendre. Passer ensuite dans une friteuse à 180°C pendant quelques min jusqu’à obtenir une belle coloration. Égoutter et saler.
Blanchir les saucisses dans de l’eau bouillante avec un bouquet garni. Les sortir, les faire refroidir.
Couper les saucisses en petits tronçons et les poêler dans un peu d’huile avec l’oignon émincé.
Servir avec les frites de manioc.
 
 
La Libre, Momento, Papilles, plateau télé, recettes, BrésilPicanha, vinagrete e farofa
 
La découpe de bœuf préférée des Brésiliens : la picanha. Servie avec un accompagnement traditionnel, la farofa, préparée ici dans une version savoureuse avec de la tomate.
 
Ingrédients (pour 6 pers.) :
Pour la viande : 600 g de picanha, huile d’olive, sel et poivre noir.
Pour la vinagrete : 2 tomates, 1 oignon, 1 c.à.s. de persil plat émincé, 50 ml de vinaigre blanc ou de jus de citron vert, 2 c.à.s. d’huile d’olive, sel et poivre noir.
Pour la farofa : 300 g de farine de manioc, 1 oignon, 2 c.à.s. de concentré de tomate, 1 c.à.s. de paprika, 50 g de ghee ou de beurre clarifié, 1 c.à.s. d’huile de coco ou d’olive.
 
Préparation :
Préparer la vinagrete. Couper en brunoise les tomates (enlever les pépins) et l’oignon. Dans un bol, les mélanger avec le persil, le vinaigre ou le jus de citron vert et l’huile d’olive. Saler et poivrer.
Préparer la farofa. Dans une poêle, faire revenir l’oignon émincé dans l’huile jusqu’à ce qu’il devienne translucide. Ajouter le ghee, le concentré de tomate et le paprika. Lorsque le mélange est homogène, ajouter peu à peu la farine de manioc en mélangeant à l’aide d’une cuillère en bois. Cuire pendant env. 3 min. Saler et poivrer.
Couper la viande en tranches et la saisir dans une poêle-grill très chaude avec un peu d’huile pendant 1 min de chaque côté. Assaisonner avec du sel et du poivre noir.
Servir avec la farofa et la vi nagrete.
 
 
La Libre, Momento, Papilles, plateau télé, recettes, BrésilCaipirinha
 
On ne pourra pas passer à côté du célèbre cocktail brésilien pour fêter dignement le début de cette Coupe du monde !
 
 
Ingrédients (pour 1 verre)  :
Cachaça, 1 citron vert, 1 grosse c.à.s. de sucre de canne fin, glace pilée.
 
Préparation  :
Laver un citron vert et couper les deux extrémités. Le couper en 8 morceaux et retirer la partie blanche centrale. Placer les morceaux dans un verre et verser le sucre.
Écraser avec un pilon à cocktail jusqu’à extraction d’un maximum de jus.
Couvrir de glace pilée et verser la cachaça jusqu’à un doigt du bord. Mélanger légèrement avec la paille de service.
 
Variante
On réalisera par exemple une caipifruta à la fraise en écrasant quelques morceaux de fraises à la place du citron vert. En version sans alcool, on se repliera sur l’autre boisson nationale du Brésil, le guarana.
 
 
Voyage sur la côte Est du Brésil
Envie d’autres idées ? Les recettes proposées ici ont été imaginées par Bia Delmaestro et Katia Marchini. Ces deux Brésiliennes passionnées de cuisine ont lancé il y a quelques mois le blog “Projet BR-101”. Elles se proposent d’y faire découvrir les spécialités de leur pays en choisissant comme fil conducteur l’autoroute qui longe sur plus de 4 800 kilomètres la côte Est du Brésil. Leur démarche est d’autant plus intéressante qu’elles adaptent les recettes aux ingrédients que l’on peut facilement dénicher en Belgique, où elles ont élu domicile. Ajouter à cela une attention aux produits de saison et voilà une belle aventure qu’on a envie de suivre… D’autant que, pendant la Coupe du monde, elles proposeront d’autres recettes populaires dans les rues du Brésil.
Rens. : http://projetbr101.wordpress.com.
 
 
Ph.: H.H.

Les commentaires sont fermés.