Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/06/2014

iOS8 : 8 nouveautés sous la loupe

La Libre, Momento, Pixels, Apple, iOS 8, nouveautésPossesseurs d’iPhone et d’iPad, les choses sont en passe de changer pour vous. Légèrement, mais en mieux. Tour de piste en huit étapes.

A. Ca.


SUR UNE DOUCE MÉLODIE de continuité plus qu’un air révolutionnaire, Apple a entamé la huitième symphonie d’iOS – le système mobile qui fait fonctionner les iPad et iPhone du monde entier – il y a quelques jours, lors de la Worldwide Developer’s Conference. Où il a, également, levé le voile sur Mac OS 10.10 Yosemite, plus que jamais pensé pour fonctionner en harmonie avec les iDevices.
Si la plus grosse annonce,
technique, ne concerne pas les consommateurs (il s’agit du changement de langage de programmation des apps, qui délaissent Objective C pour Swift, ce qui veut dire que les développeurs devront écrire les apps qu’on aime tant en parlant une nouvelle langue informatique), il y a tout de même des mutations notables au programme.
Retour, en images et en mots, sur ce qui va changer pour vous.
 
Téléphoner avec son Mac
Côté convergence, on pouvait déjà, à l’instar de ce que propose Microsoft avec Outlook, entamer un travail sur Mac et le consulter (voire le finir) sur iPad ou iPhone. Mais iOS 8 et Mac OS 10.10 Yosemite, définitivement faits pour s’entendre, vont bien plus loin. Partage de la connexion du téléphone vers le Mac (en mode modem) d’un simple clic, consultation de ses SMS en temps réel sur le Mac, prise et passage d’appels effectués ou émis depuis votre iPhone directement sur l’ordinateur… Intéressant, pour ceux qui sont en écosystème full Apple.
 
Un centre de notifications amélioré
Depuis qu’iOS 7 a introduit le judicieux (mais largement inspiré de ce qu’Android fait depuis… longtemps) centre de notifications, un indéniable gain de temps a été apporté aux iAddicts. Mais il y avait moyen de faire mieux encore. Comme par exemple “liker” un contenu Facebook directement depuis le Notification Center ou, surtout, répondre à un SMS d’emblée, sans avoir à ouvrir l’app Messages.
 
Messages: son et géolocalisation
L’app Messages (qui englobe le service iMessages) permet désormais, en plus de l’inclusion de photos et de vidéos, d’envoyer sa position géographique, sous forme de carte. Le plus sympa ? La fonction “tap to talk”, qui permet d’ajouter un message vocal de quelques secondes à une conversation texte, en maintenant tout simplement un bouton appuyé alors que l’on parle.
 
Spotlight beaucoup plus malin
Le service Spotlight, que vous appelez sur votre iPhone/iPad en faisant glisser votre doigt vers le bas de l’écran à partir du milieu de celui-ci, ce n’est rien d’autre que la fonction de recherche (d’un fichier, une photo, une app…) de ce qui est stocké sur votre téléphone. Enfin, c’était ! Avec iOS 8, Spotlight est désormais capable de rechercher tout ce qui se trouve sur l’App Store, iTunes mais aussi certains services web (Wikipedia, par exemple), façon mini-moteur de recherche. Bien vu.
 
Un multitâche amélioré
C’était un des changements d’iOS 7 : pour voir les apps en cours de fonctionnement (et les fermer en les jetant vers le haut pour gratter un rabiot de batterie, la gestuelle est ultracourante) et donc appeler l’interface de multitasking, il fallait appuyer deux fois sur le bouton home. Cela ne change pas avec iOS 8, mais on ajoute un service qui sera très apprécié : les raccourcis de ses contacts favoris, et des personnes avec qui vous avez dernièrement échangé. Ces raccourcis, sous forme de vignettes photos, permettront encore de gagner du temps.
 
Homekit, l'ouverture domotique
C’est la fonction la plus novatrice, mais aussi celle sur laquelle Apple s’est montré le moins prolixe. À peine sait-on qu’avec Homekit, couplé au matériel adéquat (Apple a déjà signé avec Philips, Withinngs, et bien d’autres), l’utilisateur pourra contrôler ses volets, lumières, porte de garage, thermostat et serrures à distance, directement depuis son iPhone. C’est la première incursion d’Apple vers la domotique, et quand on connaît le potentiel de la pomme à rendre mainstream des technos (erronément) jugées pointues et élitistes, c’est très prometteur. Le tout pourra être piloté à la voix via l’assistant vocal Siri (qui, par ailleurs, intègre 22 nouveaux langages et le service Shazam, capable d’identifier une chanson).
 
Un, pardon, des nouveaux claviers
Élément prépondérant des terminaux mobiles depuis la percée du tactile, le clavier virtuel made in Apple n’a évolué que par touchettes depuis 2007. iOS 8 va changer la donne. En effet, le clavier officiel va intégrer la saisie prédictive, qui essayera de deviner les mots que vous êtes en train d’écrire, selon le contexte. Mais ce n’est pas tout : Apple s’ouvre enfin aux utilisateurs tiers ! Il vous sera donc bientôt possible de télécharger, sur l’App Store, le clavier de votre choix. Enfin 
 
Santé, iHealth!
Les apps de remise en forme/santé pullulent sur l’App Store comme le rhume des foins dans nos mouchoirs en ce moment. Apple a donc, surfant sur la mode de la santé connectée, entrepris la création d’une app de base, qui concentrera toutes les données recueillies par vos apps santé en un même point. Pouls, calories brûlées, nombre de pas effectués, glycémie, poids, qualité du sommeil… On attendra de voir pour juger sur pièces.
 
 
Comment avoir, déjà, iOS8  ?
 
Théoriquement, il faut posséder un compte développeur pour profiter, en ce moment, d’iOS 8 sur son iPhone ou iPad. Théoriquement… Pour les très pressés, avides de déjà tester les nouveautés du soft, un contournement est possible. Il consiste en le téléchargement du firmware d’iOS 8 sur Internet (très facilement trouvable via Google) sous forme de fichier IPSW. Il faut ensuite connecter son iDevice au PC, lancer iTunes et cliquer sur “Rechercher une mise à jour” tout en maintenant la touche ALT, ce qui ouvrira une fenêtre qui vous permettra d’installer le firmware que vous venez de télécharger.
La manipulation n’est ni compliquée, ni illégale en soi. Mais nous le déconseillons très vivement ! D’une part parce qu’il s’agit d’une version bêta 1, forcément instable. Très, d’après nos expérimentations. Ensuite parce que les risques de rester bloqué à l’étape de l’activation sont importants. Enfin parce qu’il ne vous faudra jamais éteindre l’iPhone durant la durée de test, sous peine de vous voir contraint d’entrer les identifiants de votre compte développeur au prochain redémarrage…
Le plus sage est sans doute d’attendre l’automne, et la version définitive. Ou, au minimum, une bêta 2 un peu plus stable.
 
 
Ph.: Apple

Les commentaires sont fermés.