Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/06/2014

Le zen, philosophie ancrée dans la culture japonaise

la libre,momento,bien-être,zen,japonImporté de Chine il y a 800 ans, le zen imprègne la société nippone. À Kamakura, près de Tokyo, des moines bouddhistes perpétuent la tradition.
 
Reportage: Vincent Touraine, à Kamakura


C’EST PEUT-ÊTRE ce qui explique le calme légendaire des Japonais, leur flegme à toute épreuve, leur sens de la discipline qui force l’admiration : le zen ! Cette philosophie millénaire originaire de Chine fait partie intégrante de la culture nippone. Sens de l’esthétique, de la sobriété, du dépassement de soi… Des valeurs encore ancrées dans la société d’aujourd’hui.
S’il est une Mecque du zen au Japon, c’est bien Kamakura. Située à une cinquantaine de kilomètres au sud de Tokyo, cette rivale de Kyoto cultive sa différence. Moins opulente et beaucoup plus discrète que l’ancienne capitale impériale, elle n’en n’est pas moins chargée d’histoire. C’est à Kamakura qu’à la fin du XIIe siècle, les guerriers samuraï ayant quitté le giron de la cour de Kyoto ont installé leur shogunat. Un gouvernement militaire qui allait régner sur le Japon pendant 700 ans ! Plus réputée pour ses plages bondées en été que pour sa dimension spirituelle, Kamakura n’en reste pas moins le haut-lieu du bouddhisme zen japonais. Un filon qu’entend bien exploiter l’office du tourisme local.
 
Pour vivre pleinement l’expérience zen, les temples de la ville ont tout prévu. Il est même possible d’y manger comme un moine zen ! Dans le restaurant du temple Jochi-ji, les plats sont végétariens, dans la plus pure tradition de la cuisine “shojin”, garantit Ryoko Irie qui gère l’endroit. Pendant le repas, le maître Asahina Eon, 50 ans, explique les bases du bouddhisme zen : “faire abstraction de l’inutile, de ce qui est compliqué, et se concentrer sur l’essentiel, pour mieux apprécier ce qui est important dans la vie”.
Ces principes, nombre de personnalités les ont mis en pratique, à commencer par Steve Jobs, le fondateur d’Apple. Le design épuré et la facilité d’utilisation de ses iPhones seraient inspirés du zen. Toujours dans la Silicon Valley, le géant Google fait appel au zen dans la formation de ses employés. Côté spiritualité, l’actuel Premier ministre Shinzo Abe aurait, dit-on, régulièrement médité pendant 5 ans dans un temple zen, avant de faire son come-back triomphal en politique.
Maître Eon, lui, enseigne le zen dans le temple Engaku-ji. Datant de 1282, c’est l’un des plus anciens de Kamakura. La salle de méditation, d’une simplicité extrême, est propice à l’introspection. Ses adeptes viennent d’horizons divers, pour partager un moment unique.
 
L’exercice baptisé “zazen”, littéralement “méditation assise”, obéit à des règles très précises. La façon de s’asseoir tout d’abord : dans la position du lotus, le dos bien droit, calé grâce à un petit coussin placé sous les fesses. Les yeux ne doivent pas être fermés mais mi-ouverts, à la manière du Bouddha, le regard fixant un point sur le sol, dans un angle à 45 degrés ! C’est alors que la séance peut commencer. Essentielle : la respiration. Elle doit être contrôlée, pour que le corps soit en symbiose avec l’esprit. Les muscles relâchés, le sujet doit évacuer toutes les pensées, surtout négatives, pour s’ouvrir et s’épanouir. À la fin de la séance, plane comme un air de quiétude et de sérénité, bref, une ambiance zen !
 
Rachel, étudiante chinoise venue par curiosité, en ressort “pleine d’énergie”. Richard, québécois vivant au Japon depuis des années, teste le “zazen” pour la première fois. Il reviendra tant l’expérience l’a rendu “serein et apaisé”. Alors que le groupe de novices quitte la salle, un homme médite seul dans un coin. Lui n’est pas là juste pour tenter l’expérience zen, il la vit pleinement.
 
 
Ph.: V.T.

10:05 Publié dans Bien Être | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, bien-être, zen, japon | |

Les commentaires sont fermés.