Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/07/2014

Android avec un L, comme lifting

La Libre, Momento, Pixels, Android, LAu Google I/O, l’entreprise de Mountain View a conjugué Android, l’OS roi sur 70 % des smartphones, à l’impératif futur. Aperçu.
 
A. Ca.


LE GOOGLE I/O, grand-messe annuelle consacrée aux développeurs des services chers à Google (Android, Chrome, etc.), a accouché, potentiellement, d’une révolution pour les utilisateurs d’Android. Qui, Google ne s’est pas privé de le rappeler, ont franchi le cap du milliard d’utilisateurs actifs, dans le monde, sur les 30 derniers jours. Sa pantagruélique part de marché (70  % des smartphones dans le monde tournent sous une version d’Android, tandis que 62 % des tablettes vendues en 2013 ronronnaient aux ordres du petit robot vert) risque encore de s’étendre avec la future version d’Android, présentée en Bêta et extrêmement prometteuse.
 
D’abord, une précision d’ordre sémantique  : Android L n’est pas le nom définitif de cette nouvelle itération. On sait que Google nomme chaque nouvelle mouture d’Android en respectant deux règles : l’ordre alphabétique en guise de première lettre, un nom de friandise enfin. Ainsi, Android 4.5 (ou 5, c’est encore à déterminer) devrait vraisemblablement s’appeler Lollipop, après Froyo, Gingerbread, HoneyComb, Jelly Bean et KitKat.
 
Mais peu importe le nom, ce nouvel Android s’annonce, de loin, comme ce que le système mobile de Google a connu de plus révolutionnaire depuis sa naissance. Voici pourquoi, en trois points.
  
1. Un design totalement revu
 
Si iOS 7 a été le Tchernobyl graphique des iPhone et iPad, Android L(ollipop) semble débouler avec la même ambition. Animations beaucoup plus nombreuses, personnalisation plus poussée, couleurs mises en avant, teinte de fond plus claire que le noir traditionnel, synergie d’affichage entre les différents appareils (Gmail aura le même look et la même police sur un smartphone 3,5 pouces, une tablette 10 pouces ou un PC); le Material Design, qui fait honneur au Flat Design tout en mettant profondeur et ombrés quand il le faut, pourrait définitivement rendre obsolète l’argument de ceux qui trouvent Android “moche”.
  
2. Des performances accrues
 
Côté fluidité, réactivité et puissance de l’ensemble, nous fûmes servis également. Le nouvel Android Runtime (ART), qui bénéficiera de la prise en charge du 64-bit, promet des apps plus véloces que jamais. Le bémol ? Un risque, réel, de grignotage de la batterie encore plus rapide. Heureusement, ici aussi, Google a la réponse : il a dévoilé lors de la conférence le Projet Volta, qui permettra aux développeurs d’accéder à des comptes rendus très précis grâce à Battery Historian. Cet outil montrera les altérations d’usage de la batterie par leurs applications dans le temps.
Enfin, une meilleure analyse en temps réel de l’efficacité des connexions réseau (Wi-Fi, 3G et 4G) nous est promise. 
 
3. Un usage plus intuitif
 
Nette progression au niveau des notifications, notamment celles qui apparaîtront sur l’écran de déverrouillage. On peut tout simplement tout y faire apparaître, et lancer l’app afférant à n’importe laquelle d’entre elles en cliquant simplement dessus. Les notifications flottantes, façon iOS, font aussi leur apparition. Chrome, le navigateur maison, évolue aussi dans le bon sens, avec, notamment, des onglets adaptés au material Design.
  
Conclusion
 
Ceci n’est évidemment qu’un aperçu du futur (proche) d’Android, mais il nous semble alléchant. L’inspiration graphique, qui louche tantôt chez Apple, tantôt chez Microsoft et Windows Phone (juste retour des choses, Apple a, lui aussi, chipé plein d’idées à Android), semble aussi fluide qu’aboutie, et au profit du confort d’usage. La convergence d’affichage, peu importe le support (montre connectée, téléphone ou tablette), est un autre grand pas en avant. Android L, disponible pour les développeurs depuis quelques semaines, atterrira sur les smartphones des consommateurs avant la fin 2014.

09:50 Publié dans Pixels | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, pixels, android, l | |

Les commentaires sont fermés.