Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

06/09/2014

Vol direct pour le paradis de la nature

La Libre, Momento, Escapade, Costa Rica, nature, biodiversitéAvec environ 30 % de son territoire classé parc naturel et 6 % de la biodiversité mondiale sur un espace à peine plus grand que la Belgique, le Costa Rica est devenu le champion de la biodiversité.
 
Découverte: Guillaume Bur


LE COSTA RICA PORTE BIEN SON NOM. Lorsque Christophe Colomb débarque sur la côte Caraïbes du pays, il est subjugué par la richesse de l’apparat des chefs locaux. Il décide alors de nommer cette nouvelle terre Costa Rica (littéralement “côte riche”). Finalement, il s’avère que le pays dispose de très peu de minéraux et d’une population indigène limitée. Les conquistadors espagnols se désintéressent donc rapidement de ce petit bout de terre situé à la croisée de l’Amérique du Nord et du Sud, et bordé par les océans Pacifique et Atlantique. Une localisation qui a permis la migration de nombreux animaux et plantes et qui fait du pays un véritable paradis de la biodiversité, un trésor insoupçonné à l’époque moderne.
 
Si le Costa Rica partage le même potentiel que les autres pays d’Amérique centrale, les élites du pays se sont différenciées en prenant très tôt conscience de l’intérêt de protéger la nature. Une conséquence du caractère atypique de ce pays… Durant les 60 dernières années, tous ses voisins latino-américains (Panama, Nicaragua, mais également Honduras, Slavador, Guatemela ou Colombie) ont connu des épisodes de dictatures et/ou de guerres civiles. Mais au Costa Rica, Jose Figueres, le héros national qui mit fin à la guerre civile en 1948, a pris une décision radicale : supprimer l’armée.
 
L’absence d’armée a totalement bouleversé le pays. Elle a permis de débloquer des fonds pour développer des universités publiques et un système de sécurité sociale très perfectionné. Ces avantages font du Costa Rica un des pays les plus riches de la région. Cet esprit progressiste a également entraîné la création de nombreux parcs, l’interdiction de la chasse et aujourd’hui d’ouvrir de nouveaux zoos.
 
Fort de ces initiatives, le pays est rapidement devenu une référence mondiale dans la préservation de la biodiversité et le respect de l’environnement. Les touristes affluent aujourd’hui pour découvrir dans leur milieu naturel, parcs ou réserves, plus de 10 000 plantes tropicales ou de nombreux animaux (crocodiles, singes, paresseux, quetzals, colibris, grenouilles, coatis, requins, tortues, etc.). Pour aller encore plus loin, un plan est en marche depuis 2007 pour faire du Costa Rica le premier pays neutre en carbone à l’horizon 2021.
 
En plus de vivre dans un véritable musée de la nature, les Costariciens peuvent se réjouir de se classer premiers à l’indice des pays les plus heureux (Happy Planet Index) depuis 2009. Un indice qui prend en compte l’espérance de vie, la perception subjective du bonheur et l’empreinte écologique. Un bien-être national résumé par l’expression utilisée au quotidien par les locaux, pour dire “bonjour” ou “merci” : “Pura Vida”.
 
 
La Libre, Momento, Escapade, Costa Rica, nature, biodiversitéDes plages paradisiaques
Avec 1 228 kilomètres de littoral sur les côtes Pacifique (1 016 km) et Caraïbes (212 km), le Costa Rica peut concurrencer n’importe quelle destination connue pour ces plages. Depuis plusieurs décennies, une loi interdit les constructions sur la côte. Aux eaux cristallines et aux plages de sable fin, blanc ou noir, succèdent souvent de vastes forêts tropicales. Il est donc possible de se prélasser au soleil et de voir passer au-dessus de sa tête des singes, des paresseux ou des haras rouges, bleus et jaunes. Les eaux du Pacifique et des Caraïbes sont chaudes toute l’année, et très appréciées des surfers. Durant la saison sèche, le snorkelling (plongée tuba) se pratique sans risque à quelques mètres à peine de la plage. L’occasion de nager au milieu de coraux et de poissons multicolores, de tortues et même de requins ! Les plages de Cahuita (Caraïbes), Uvita, Manuel Antonio et Conchal (Pacifique) sont parmi les plus réputées du pays, mais on en trouve pour tous les goûts. Des plages où il n’est pas rare de se retrouver seul tant les options sont nombreuses.
 
 
La Libre, Momento, Escapade, Costa Rica, nature, biodiversitéUne extraordinaire biodiversité
Situé à la croisée de l’Amérique du Nord et de l’Amérique du Sud, le Costa Rica accueille 6 % de la biodiversité mondiale, particulièrement des oiseaux, insectes, invertébrés et plantes en tout genre. Mus par les migrations et profitant de l’interdiction totale de chasser sur tout le territoire, de nombreux animaux ont trouvé refuge dans les parcs et réserves du pays. Ainsi, 232 espèces de mammifères, 183 espèces d’amphibiens, 258 espèces de reptiles et 130 espèces de poissons d’eau douce vivent au Costa Rica. Si le mythique quetzal avec sa longue queue colorée ou les colibris se rencontrent facilement dans les montagnes autour de Dota, les grenouilles aux yeux rouges sont assurément l’attraction la plus étonnante. Amphibiens nocturnes, elles déploient toutes leurs couleurs lorsqu’elles s’éveillent. Toutefois, la biodiversité ne se réduit pas aux seuls animaux et les plantes ne sont pas en reste. Ainsi, les jardins de certains hôtels ou résidences peuvent vous plonger dans un véritable éden de couleurs et d’odeurs.
 
 
La Libre, Momento, Escapade, Costa Rica, nature, biodiversitéLe parc Manuel Antonio
Avec 27 parcs nationaux, de nombreuses réserves privées et 46 % de forêt tropicale sur le territoire, la faune et la flore disposent d’un espace conséquent. Le parc Corcovado est considéré par le “National Geographic” comme la meilleure zone au monde pour l’observation des animaux. La région de Monteverde surprend par ses forêts dans les nuages. Enfin bien d’autres parcs nationaux valent le détour, Tortuguero et Cahuita sur la côte Caraïbes, Arenal et Braulio Carillo au centre du pays, Carara et Marino Ballena sur la côte Pacifique. C’est pourtant le petit parc Manuel Antonio qui attire le plus de visiteurs. Il concentre en effet dans un espace limité tous les points forts du pays.
Ainsi, le parc est parfaitement aménagé avec de nombreux sentiers et miradors. Les commerces étant interdits, les Costariciens s’y rendent avec leurs glacières et paniers pour pique-niquer sur place, en famille. Si un guide permet d’observer des oiseaux et des insectes, les singes, paresseux, iguanes et ratons laveurs sont visibles sans difficulté, jusqu’au bord de l’eau. Enfin, les plages du parc sont parmi les plus belles du pays. Bref, tout est réuni pour passer une journée extraordinaire.
 
 
La Libre, Momento, Escapade, Costa Rica, nature, biodiversitéLe volcan Arenal
La Cordillère qui traverse le Costa Rica en son centre abrite de très nombreux volcans. Les plus connus et actifs sont l’Irazu, le Poas avec sa magnifique lagune, le Rincon de la Vieja et l’Arenal (1643 mètres). Ce dernier se distingue par sa forme conique presque parfaite et par son hyperactivité depuis une cinquantaine d’années. La dernière très grosse éruption, en 1968, a détruit deux villages et causé le décès de 87 personnes. Jusqu’en 2010, il était possible d’observer chaque nuit des avalanches de pierres incandescentes. La beauté de la région et du volcan, ainsi que cette activité régulière en ont fait une des zones les plus touristiques du pays, transformant en deux décennies la Fortuna, petit village de paysans, en une cité hôtelière très prisée mais tranquille. Un calme toutefois relatif puisque l’Arenal est simplement endormi. Et les fumerolles qui s’en échappent rappellent à tout le monde que le monstre peut se réveiller à tout moment pour expulser toutes les pierres et les cendres qu’il renferme.
 
 
Ph.: Guillaume Bur

Les commentaires sont fermés.