Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/10/2014

La conquête du Chili de Rothschild

La Libre, Momento, Papilles, Vins, Chili, Baron de Rothschild, Los VascosLe Baron de Rothschild est arrivé, certes, près de dix ans après Miguel Torres, mais il a été l’un des premiers investisseurs étrangers à croire aux conditions extrêmement généreuses de ce pays viticole.

Mise en bouteille: Baudouin Havaux


LE BARON ERIC DE ROTHSCHILD est propriétaire de plusieurs châteaux en France, dont le célèbre Château Lafite Rothschild, un domaine viticole du Médoc d’une superficie de 178 hectares, principalement situé sur la commune de Pauillac. Ce que l’on ignore, par contre, c’est que son esprit de pionnier et d’investisseur avisé l’a conduit bien au-delà des frontières de l’Hexagone pour développer des projets viticoles dans des contrées plus exotiques.
 
En 1999, il réalisait un partenariat avec la famille Catena dans la région de Mendoza, en Argentine, en développant la bodega Caro, où le premier vin a été vinifié en 2003. Beaucoup plus tôt, en 1988, il avait déjà jeté son dévolu sur une propriété située de l’autre côté de la Cordillère des Andes, au Chili, dans la vallée de Colchagua. C’était, à l’époque, l’un des premiers investisseurs étrangers à croire aux conditions extrêmement généreuses de ce pays viticole. Il est arrivé, certes, près de dix ans après Miguel Torres, considéré comme le réel pionnier qui a ouvert la voie à la viticulture moderne au Chili et révélé le potentiel des différentes vallées du pays. En 1988, le Chili était toujours sous le joug d’un des plus redoutables dictateurs d’Amérique Latine, le général Pinochet qui céda sa place deux ans plus tard. Encore une fois, le Baron a fait preuve d’un esprit de visionnaire en anticipant ce moment de l’histoire chilienne qui favorisa l’arrivée de nombreux autres viticulteurs européens en quête d’espace pour diversifier leur production vinicole.
  
Le Baron prend en main les destinées d’un domaine de 2200 ha, dont 220 ha de vigne qui appartenaient à la famille Echenique, d’origine basque. Ce qui explique le nom de “Los Vascos” (Les Basques) choisi en hommage aux origines de la famille. Aujourd’hui, avec 640 ha, Los Vascos est l’un des plus grands vignobles de la vallée centrale de Colchagua, situé à 200 km au sud de Santiago, au pied du Mont Caneten. Le vignoble est planté à égale distance entre la côte du Pacifique et la Cordillère des Andes, responsables en alternance des courants d’air frais diurnes et nocturnes qui tempèrent le climat de la vallée. Les sols sont d’origine volcanique avec des terres argilo-sableuses et des arènes granitiques.
 
Le vignoble se partage un ensemble de parcelles de 15 ans de moyenne, avec certaines qui comptent des pieds de 40 et même 60 ans. L’influence bordelaise, et plus particulièrement du Médoc, est palpable à tous les niveaux du processus de vinification et de la conduite du vignoble. Pas étonnant, dans ces conditions, d’avoir 85  % du vignoble plantés avec du cabernet sauvignon et seulement 5 % de carmenère.
 
La différence notoire avec le vignoble de Pauillac est le système d’irrigation en goutte à goutte qui permet de répondre au manque de précipitations pendant l’été.
 
Les deux vins blancs, le chardonnay et le sauvignon, sont également vinifiés dans les caves du domaine. Cependant, le raisin provient de la vallée de Casablanca, une vallée plus fraîche située sur la route qui relie Santiago à la ville portuaire de Valparaiso. Les vendanges se font encore majoritairement à la main et, pour les cuvées de prestige (Le Dix et la Grande Réserve), les grappes sont récoltées en cagettes pour assurer un premier tri avant la fermentation. La bodega dispose d’un chai de 800 barriques qui proviennent, en partie, de la tonnellerie des Domaines Rothschild, à Pauillac.
 
 
DÉGUSTATION
 
Les deux vins blancs, actuellement sur le marché, sont : 
– Los Vascos Sauvignon Blanc 2013;
– Los Vascos Chardonnay 2013.
Ils sont vinifiés en cuves inox à basse température pour conserver les arômes et la fraîcheur.
Los Vascos Chardonnay 2013 est certainement le plus intéressant. Ses arômes sont d’une fraîcheur éclatante. La bouche est volumineuse et présente des accents exotiques d’ananas frais et de fleurs blanches. Prix : 9,20 €.
  
Le rayon des vins rouges est dominé par le cabernet sauvignon. 
– Los Vascos Cabernet Sauvignon 2012 (100 % cabernet sauvignon), 9,20 €;
– Los Vascos Grande Reserve 2010 (75 % cabernet sauvignon, 10 % carmenère, 10 % syrah, 5 % malbec), 13,75 €;
– Le Dix de Los Vascos, 2010 (85 % cabernet sauvignon, 10 % carmenère, 5 % syrah), 39,60 €.
En général, ces trois vins sont des vins assez verticaux et un peu sévères, dans le style connu des vins racés que les Domaines Baron de Rothschild ont l’habitude de présenter dans le Médoc.
Notre enthousiasme s’est réellement exprimé à la dégustation du Carmenère Grande Reserve 2012. Le Carmenère, ce cépage quasiment disparu en France, son pays d’origine, a parfaitement réussi sa reconversion au Chili où il s’est imposé comme variété emblématique de ce pays andin. Il séduit, de suite, par son ampleur et ses arômes de fruits bien mûrs, soulignés par des notes épicées légèrement mentholées. La finale évolue vers des touches de café et de chocolat. Un vin hors du commun (du moins pour les inconditionnels des vins de Bordeaux) à servir sur une côte de bœuf grillée.
 
Distributeur de Los Vascos, en Belgique : Groupe VASCO
 
 
Ph.: Los Vascos

Les commentaires sont fermés.