Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

20/10/2014

Les vins de Pays d’Oc à la conquête des jeunes

La Libre, Momento, Papilles, vins, Pays d'OcLes mono-cépages du Pays d’Oc répondent principalement aux néo-consommateurs, souvent occasionnels.

Mise en bouteille: Baudouin Havaux


CE SONT LES AMÉRICAINS qui, dans les années 80, ont inspiré les producteurs et négociants du Languedoc-Roussillon pour la réalisation des vins mono-cépages. Un concept innovateur pour l’époque qui se concrétisa en 1987 par la création d’une nouvelle dénomination “Vin de Pays d’Oc”. Le concept a rapidement été adopté par le marché domestique et international. Aujourd’hui, avec un potentiel de production de 6,3 millions d’hectolitres, ce sont 840 millions de bouteilles qui sont produites chaque année.
 
Situé en arc de cercle le long de la Méditerranée, le vignoble du Pays d’Oc s’étend sur les quatre départements viticoles de la Région Languedoc-Roussillon (Pyrénées-Orientales, Aude, Hérault et Gard) et six communes de la Lozère. Entre collines, vallées, vignobles, garrigues, étangs et plages de la Méditerranée, le Languedoc-Roussillon offre une grande diversité de paysages et des conditions climatiques très contrastées. Quatre grands vents s’y font la concurrence : le mistral, la tramontane, le marin et l’autan. Son relief, disposé en gradins tournés vers la Méditerranée, mêle trois ensembles : les montagnes et hauts plateaux, les piémonts et plateaux intermédiaires, et la plaine littorale. On peut parler d’une véritable mosaïque de sols, de climats et de terroirs.
  
Le message adressé aux consommateurs est simple et même simpliste. L’offre est répartie sur trois couleurs déclinées à leur tour en cépages. Les rouges représentent 59 % de l’offre, avec le merlot en cépage star (25 %), suivi du cabernet sauvignon (17 %), puis des syrah (8 %), grenache (3 %) et pinot noir (2 %). Pour les vins blancs qui globalement comptabilisent 21 % de l’offre, c’est le chardonnay qui prend la première place avec 10 % de la production, suivi du sauvignon (7 %), des viognier (2 %), grenache (0,5 %) et muscat à petits grains (0,5 %). Les vins rosés sont également bien représentés avec 20 % des volumes commercialisés où se côtoient grenache, cinsault, syrah, merlot et cabernet sauvignon.
 
L’IGP Pays d’Oc permet également la production de bi-cépages (assemblage de deux cépages) et d’assemblages de plusieurs cépages. Les vins de Pays d’Oc bénéficient d’une commercialisation très dynamique qui en fait, en France, la première Indication géographique protégée (IGP) en volume et la seconde en valeur derrière le Champagne. C’est également le premier exportateur français de vin tranquille, ex aequo avec l’A.O.C. Bordeaux.
  
Les mono-cépages du Pays d’Oc répondent principalement aux néo-consommateurs, souvent occasionnels. C’est souvent également avec les vins de cépages que l’amateur de vin s’initie et se découvre une passion pour l’œnologie. Les Pays d’Oc ont servi de tremplin à de nombreux passionnés pour développer leurs connaissances en matière de cépages et de terroirs. Ils correspondent également aux modes de consommation informels liés à notre mode de vie moderne. Un vin qui a tous les atouts pour séduire une clientèle jeune et décomplexée. Les actions de marketing et l’image développée pour promouvoir les vins de l’IGP Pays d’Oc le démontrent. Pour preuve, la grande opération de séduction organisée cette année dans le cadre d’une soirée “jeunes” à Megavino.

Les commentaires sont fermés.