Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/11/2014

Des Hautes-Alpes quatre saisons

la libre,momento,escapade,hautes-alpes,toute l'année,quatre saisonsDe l’été à l’hiver, de Gap à Serres, à pied, à skis ou à vélo, la région offre quantité d’activités sur les pistes de montagne ou les venelles de l’Histoire.

Alain Lorfèvre


NICHÉES ENTRE SAVOIE, DRÔME, Alpes-Maritimes et Alpes-de-Haute-Provence, paysage familier des amateurs du Tour de France (le mythique mont Ventoux y est situé), les Hautes-Alpes ne sont pas la destination la plus courue de France. C’est, pourtant, en moyenne, le département le plus haut de l’Hexagone – avec plus d’un tiers de sa surface au-dessus des 2000 mètres.
 
Entre l’or bleu de la Méditerranée et l’or blanc des stations de ski, ce département, le deuxième le moins peuplé de France (avec quelque 130 000 habitants), regorge de richesses architecturales, historiques (dont la fameuse Route Napoléon) et, surtout, naturelles comme le savent ceux qui ont déjà arpenté le parc national des Écrins (dont la Barre culmine à 4102 mètres) et celui, régional, du Queyras.
  
Dans la partie occidentale des Hautes-Alpes, le pays du Buëch, du nom de la rivière qui le traverse, demeure le plus préservé du tourisme. La petite commune de Serres (1200 habitants) résume assez bien la situation du département, entre passé prestigieux, présent modeste et potentiel d’alternative aux destinations désormais trop courues.
 
Ancien chef-lieu de bailliage, Serres bénéficia au Moyen Âge de l’installation des papes en Avignon. Sur le chemin entre l’Italie et la Cité des Papes, Serres vit défiler marchands, hommes d’Église et artisans. Juifs et Lombards y jouirent de privilèges. Le vieux village et ses soustes (ruelles voûtées à flanc de rocher) rappellent cette époque flamboyante : une église romane du XIIe siècle, plusieurs demeures médiévales amoureusement préservées, les vestiges d’une place forte escarpée…
  
Pour les randonneurs contemporains, Serres est une base idéale, d’où partent cinq sentiers pédestres, de difficultés variables. Plusieurs autres se trouvent dans les environs.
 
De niveau 3, la rando du Rocher de Beaumont vaut particulièrement l’effort de ses treize kilomètres et six heures de marche. Du sommet du belvédère, à 1545 mètres, le point de vue à 360 degrés sur le vallon de la Combre et la vallée du Buëch est remarquable. Du Rocher à la Crête d’Eyglière, sur près de quatre kilomètres, on marche sur une crête surplombant les deux panoramas.
 
Face au Rocher Beaumont, à l’est de Serres, le circuit du Pas de la Louve se fait en partie sur le GR94, grande boucle de 80 kilomètres faisant le tour du Grand Buëch. Du lieu-dit le Sacre, un crochet s’impose par le pic d’Arambre (1433 mètres), autre panoramique à 360 degrés d’où l’on peut contempler toutes les vallées environnantes. 
 
Lac artificiel créé en 1960 lors de la mise en eau du barrage de la Durance, le lac de Serre-Ponçon est un site majestueux. Des trois villages qui furent engloutis lors de sa construction, seule subsiste la chapelle Saint-Michel, dont la construction remonte au XIIe siècle.
 
Le plan d’eau de 28 km², dominé par les montagnes environnantes, permet de pratiquer de nombreux sports nautiques – à l’exclusion de la plongée – ou plus simplement de profiter (en été) de plusieurs plages publiques. Voile, planche à voile, ski nautique, kite-surf, kayak de mer mais aussi des activités plus ludiques comme la bouée tractée ou le stand-up paddle sont possibles. 
 
De là aussi, plusieurs circuits de randonnées pédestres ou VTT sont possibles, escalade et via ferrata sont aussi au programme. Sur la Durance et l’Ubaye, les deux cours d’eau alimentant le lac, rafting, kayak ou nage en eau vive raviront les amateurs – avec, toujours, un cadre majestueux en guise de décor.
 
Aux alentours, les stations de Réallon, Les Orres et Crévoux offrent toute la gamme des activités hivernales, en ce compris les randonnées en raquettes ou en traîneau avec chiens. Pour les amateurs de découvertes et d’expériences un peu plus extrêmes (mais bien encadrées), il est aussi possible à Réallon d’expérimenter un “séjour scandinave”, soit le triplé randonnée en raquettes, bain scandinave (en plein air) et nuit en igloo. Le tout, évidemment, est parfaitement encadré et équipé – mais ne conviendra pas à tous les tempéraments et toutes les constitutions.
 
 
Terre des Baronnies
 
Se présentant eux-mêmes comme ambassadeurs de leur région d’adoption, Aline et Bruno ont ouvert en 2013 cinq “cabanes d’hôtes” en Terre des Baronnies. Dessinées et bâties par leurs soins en pleine nature, sur un site somptueux, chacune est baptisée du nom d’une galaxie et dotée d’un caractère propre.
“Pégase” avec sa chambre à l’étage et son isolement, “Persée” et ses deux terrasses au milieu des pins, “Céphée” et son style trappeur, “Cassiopée” la contemporaine, ou “Andromède”, dont la terrasse s’ouvre sur un vallon ont pour point commun le calme et la reconnexion avec la nature et les éléments. Les lève-tôt pourront guetter chevreuils, sangliers ou vautours fauves.
Les couche-tard se perdront dans la contemplation de la voûte céleste dans un ciel limpide dénué de toute pollution lumineuse ou atmosphérique. Une piscine et un bain scandinave en plein air sont gages de détente.
Chaque cabane dispose d’une salle de douche privative dans un bâtiment au pied de la maison des propriétaires.
Hôtes charmants, passionnants et ouverts à tous, Aline et Bruno tiennent table certains soirs, avec talent. Tous les produits sont locaux, à l’exception du vin, lequel est toutefois sélectionné, provenant de viticultures pratiquant le biodynamisme. Pour les autres, une cuisine commune avec frigos privatifs permet de préparer ses repas.
Terre des Baronnies est une base idéale pour couples amateurs de randonnées, escalade, spéléologie, vol libre ou autres activités en plein air. Si les cabanes se prêtent peu au séjour en famille et à l’hivernage (sauf pour les moins frileux), “La Grange”, dotée d’un poêle et qui peut accueillir jusqu’à huit personnes, est un complément idéal à l’offre à la fois haut de gamme et naturelle d’Aline et Bruno.
http://www.terredesbaronnies.com
 
 
Voir aussi notre balade en images et en vidéos sur http://bit.ly/LLBHautesAlpes
 
 
Ph.: A.Lo.

Les commentaires sont fermés.