Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/11/2014

La nature comme modèle

la libre,momento,dehors,permaculture,mouscron,cardonÀ Mouscron, depuis plus de 40 ans, Gilbert et Josine Cardon sèment des graines de conscience et partagent leur savoir-faire dans un jardin-verger, d’une diversité animale et végétale ahurissante, cultivé en permaculture.

Rencontre: Marie Noëlle Cruysmans et Marie Pascale Vasseur


DANS LES ANNÉES 70, Gilbert et Josine sont victimes de la fermeture des usines textiles. Des milliers d’emplois disparaissent dans la région de Mouscron. Beaucoup d’ouvriers et leurs familles se retrouvent dans une situation d’une grande précarité et reprennent par nécessité le chemin du potager qui redevient la base de l’alimentation familiale.
 
Gilbert et Josine Cardon décident d’y appliquer des méthodes écologiques innovantes pour redonner vie à leur terrain. Ils s’inspirent de leurs lectures. Parmi elles, le livre de Fukuoka “La révolution d’un seul brin de paille” invite chacun à changer radicalement d’attitude envers l’environnement. Les dégâts occasionnés par les pratiques classiques et par la chimie ne leur ont pas échappé. Les oiseaux disparaissent, la vie du sol est réduite à néant. Leur objectif est clair : rendre fécondité et santé à leur terre, tout en jardinant au naturel, en faisant confiance au bon sens, à l’intuition et aux échanges d’expériences. Le résultat escompté : une production saine et savoureuse dénuée de tout poison.
 
Tant d’espèces cohabitent ici que cela semble difficile à croire. Une jungle de 1800 m² entrecoupée de sentiers et de passages. Et pourtant le lieu fournit légumes, fruits, fleurs, baies et aromatiques en abondance. Au fil du temps, dans ce jardin dont la terre n’est jamais travaillée, où le seul arrosage est l’œuvre du ciel, ils ont observé une interaction très forte entre tous les occupants. La faune n’est pas en reste. Des analyses faites par des agronomes de l’école d’Ath ont révélé une telle richesse du sol qu’ils sont revenus vérifier, n’en croyant pas leurs yeux.
 
Les fraternités ouvrières
Ensemble, on se sent plus vivant et on est plus fort”, dit Josine. C’est leur manière d’envisager la vie. Tisser des liens car tout se tient. La convivialité permet dialogue et partage. Leur manière de cultiver, ils l’ont d’abord expliquée à leurs voisins puis aux voisins des voisins, et peu à peu l’idée de créer une association axée sur la promotion du jardinage germe. Son nom : “Fraternités Ouvrières”. L’éducation permanente et l’apprentissage sont au cœur de leurs convictions. Le local situé derrière la maison trouve sa destination. Depuis lors, des cours de jardinage “vivant” y sont organisés régulièrement.
 
Le lieu abrite également une banque de graines rassemblées avec passion par Gilbert Cardon. 6500 variétés de semences comestibles sont stockées, triées et mises en sachet par des bénévoles. Les achats en gros de semences mais aussi d’arbres fruitiers permettent de pratiquer des prix intéressants. Les membres en sont les bénéficiaires. Ainsi Gilbert Cardon a rassemblé 115 variétés de pommiers. Les personnes intéressées après une visite au jardin choisissent en connaissance de cause.
 
La solidarité, c’est le fondement même de l’association. Afin que chacun devienne acteur à son tour et démontre qu’il est possible de se nourrir sainement avec peu d’argent en poche. Le tarif de l’adhésion est de 1,50€. Énormément de monde passe par ce lieu à nul autre pareil, visite et écoute. De plus en plus de jeunes s’intéressent à ce mode de culture potagère où le jardinier épouse la cause de ce qu’il cultive ainsi que celle du sol. Beaucoup ont suivi les cours gratuits du dimanche matin et essaiment ensuite. Oui, les fraternités ouvrières donnent des idées et sèment de l’espoir. Une visiteuse célèbre, Jelena De Belder, à la tête de l’arboretum Kalmthout à cette époque, enthousiasmée par l’endroit réussit à convaincre un ministre de leur faire don de deux terrains jouxtant leur jardin.
 
 
Qu’est-ce que la permaculture ?
 
La permaculture prend la nature comme modèle et se base, en agriculture comme au jardin, sur des fondements totalement nouveaux. Elle s’inspire du fonctionnement des écosystèmes naturels. Fini le labourage, les milliers d’animaux du sol s’en chargent. Fini les pesticides. Les déchets, les plus bruts possibles sont déposés en couches minces en surface où ils seront peu à peu digérés et intégrés au sol par les populations d’organismes qui y vivent. Tout est recyclé. Les plantes s’entremêlent afin de s’aider mutuellement à mieux se défendre. Les légumes poussent entre les fruitiers accompagnés de quelques plantes sauvages qui ont leur utilité. Les plantes indésirables sont fauchées et laissées sur place.
 
 
Infos pratiques
 
Fraternités ouvrières
58 rue Charles-Quint
7700 Mouscron
+ 32 (0)56 33 38 70
 
Permanence et visite du jardin
Jeudi de 14h à 18h
 
Cours de jardinage
Légumes – Fruits : le premier et le deuxième dimanche de chaque mois de 10h à 12h.
Fleurs : le vendredi suivant le deuxième dimanche à 18h. 
 
 
Ph.: MNC & MPV

Les commentaires sont fermés.