Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/11/2014

Des plantes contre le rhume

La Libre, Momento, Bien-être, rhume, plantes, traitement, naturel, livresPour soulager les petits maux du quotidien, dont les refroidissements bien de saison, certaines plantes médicinales n’ont plus à faire leurs preuves.

Retour au naturel: Laurence Dardenne


LE CROIRAIT-ON, DANS LES ANNÉES 30, environ 90 % des produits prescrits par les médecins et délivrés par les pharmaciens étaient encore à base de plantes. Et si, depuis, la pharmacopée a fort évolué et s’est considérablement développée, on assiste depuis quelque temps déjà à un retour aux remèdes traditionnels, plus naturels et moins agressifs pour l’organisme. Cela, du moins, pour soigner certaines affections bénignes.
De saison, le rhume et autres refroidissements en tous genres peuvent vraisemblablement être soulagés sans grand risque par des plantes, administrées sous formes diverses : infusion, baume, inhalation, bain de bouche ou même vin médicinal, mais aussi comprimés, pastilles, gélules, sirops…
On peut faire ses préparations maison ou trouver des formulations en pharmacie notamment. Cela dit, tout comme les médicaments, les produits de phytothérapie peuvent dans certains cas, eux aussi, entraîner des effets secondaires. Ils doivent donc être utilisés avec précaution et sur avis d’un médecin ou d’un pharmacien. Sauf évidemment s’il s’agit de se presser un jus de citron, d’y ajouter une cuillère de miel et de le saupoudrer de cannelle !
 
 
Le baume antiviral pour les pieds
 
Pour lutter contre le rhume et autres symptômes grippaux, Stéphanie L. Tournel, aromathérapeute et psychothérapeute, propose dans “Le Petit Larousse des remèdes maison 100 % naturels” (15,90 €) quatre remèdes : une huile pour le corps spéciale affections hivernales à base, entre autres, de feuilles de sauge et d’huile d’olive vierge, une vodka des quatre voleurs, une huile de bain décongestionnante et sudorifique notamment à base d’huiles essentielles de gingembre, palmarosa, pin sylvestre, thym, lavande et jojoba, ainsi qu’un baume antiviral pour les pieds. Car oui, “la plante des pieds est remplie de glandes sudoripares, rappelle l’auteure, et possède une incroyable capacité à absorber les propriétés des plantes médicinales”. À visée antivirale et antiseptique, ce baume “dégage les voies respiratoires et soulage rapidement les symptômes les plus gênants”, assure l’aromathérapeute, qui suggère aussi de l’utiliser à titre préventif pour renforcer l’immunité et empêcher les attaques microbiennes et virales. Dans ce cas, on l’appliquera quotidiennement avant les épidémies saisonnières.
En voici la recette :
– matériel : petite casserole ou bain-marie de 75 cl, compte-gouttes, ustensile pour remuer, conditionnement en verre, en plastique ou en métal.
– préparation : 15 minutes pour préparer le baume et jusqu’à 24 heures pour le laisser épaissir.
– conservation : un an à température ambiante à l’abri de la chaleur et de la lumière.
– application : deux fois par jour.
– ingrédients : 4 cuil. à soupe de beurre de karité raffiné, 15 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radiata, 10 de cajeput, 10 de ravinstsara, 10 de romarin à verbénone, 5 de menthe poivrée, 2 de cannelle et 2 de clou de girofle.
 
 
Une petite infusion de gingembre frais ?
 
Associés, l’ail, le gingembre et le citron forment un remède classique contre la grippe, également utilisable en cas de rhume, maux de gorge et angine, peut-on lire dans le “Larousse des plantes médicinales, identification, préparations, soins” (29,90 €). Alors que le gingembre, la cannelle et le saule blanc ont des propriétés anti-inflammatoires et stimulent la transpiration, contribuant à abaisser la fièvre, le millefeuille et le sureau noir sont, en outre, astringents, réduisant la production des mucosités. Des remèdes tout simples contre le rhume ? Boire le jus fraîchement pressé d’un citron, pur ou coupé d’eau chaude, auquel on peut, en option, ajouter une cuillère à café de miel et une demi-cuillère à café de cannelle pulvérisée. Ou alors, faire infuser trois fines tranches de gingembre frais dans une tasse d’eau chaude pendant 5 minutes, à raison de cinq tasses par jour. 
 
 
Du brandy aux baies d’aubépine
 
Les vertus médicinales extraordinaires et les saveurs de 50 plantes ordinaires, voilà ce que nous propose Adele Nogedar dans “Plantes sauvages et bienveillantes au coin de ma rue” (Larousse, 14,90 €), un petit ouvrage très alléchant, agrémenté de nombreuses recettes originales. Allant de la vinaigrette d’angélique au sorbet de chèvrefeuille en passant par les boutons de genêt au vinaigre façon câpres. Et pour le rhume ? Une infusion d’achillée, avec seulement deux feuilles par tasse, une cuillère de sucre et de l’eau bouillante, est non seulement goûteuse, selon l’auteure, mais aussi efficace contre les rhumes. Quant aux baies d’aubépine, riches en vitamines C, elles peuvent servir à fabriquer un sirop. Ainsi le brandy aux cenelles, autre nom pour les baies d’aubépine. Pour une bouteille de 70 cl, il faut 450 g de baies bien lavées et séchées et du sucre (facultatif, selon les goûts). Divisez le brandy dans deux bouteilles, ajoutez – au besoin – le sucre et les cenelles réparties en deux portions égales. Laissez suffisamment d’espace en haut de chaque bouteille pour permettre de les secouer de temps en temps. Laissez macérer pendant 3 mois, en secouant les bouteilles occasionnellement, puis ôtez les fruits et réunissez le brandy dans une seule bouteille. Dégustez ! 
 
 
Du sirop d’ail contre les maux de gorge
 
Millepertuis, ginseng, achillée millefeuille, échinacée, menthe poivrée, sureau noir, pau d’arco, tilleul, gingembre… nombreuses sont les plantes médicinales proposées contre le rhume, la toux, les refroidissements en tous genres, y compris l’état grippal, dans “Les bienfaits des plantes médicinales” (Larousse bien-être, 14,90 €). Et pourquoi pas, tout simplement, l’ail. Si l’on a toujours bien l’une ou l’autre gousse dans sa cuisine, le précieux alliacé, dont seul le bulbe est utilisé, se vend également sous forme de jus, de perles, de comprimés ou de sirop. Pour les maux de gorge, il est ainsi recommandé de prendre 5 ml (1 cuill. à café) quatre ou cinq fois par jour. 
 
 
Citron, lavande et shiso à cultiver sur son balcon
 
Un citronnier, de la lavande et le shiso, voici les trois plantes médicinales cultivables sur une terrasse, un balcon ou un rebord de fenêtre, que suggère, en cas de rhume, Serge Schall, dans “Des plantes médicinales pour mon balcon” (Éd. Larousse, 9,90 €). Ce n’est pas une révélation, pris en grog, amélioré d’une cuillère de miel, le jus de citron est indiqué en cas de rhume, de refroidissement ou d’état grippal. Quant à la lavande, l’auteur l’incorpore dans une tisane des cinq fleurs avec le souci, la bourrache, le genêt et la pensée sauvage, à raison d’une cuillerée à soupe de fleurs sèches par tasse, à prendre trois ou quatre fois par jour en cas de maladies infectieuses des voies respiratoires (rhume, bronchite…). Moins connu est sans doute le shiso, cette plante herbacée haute de 40 à 60 cm aux feuilles dentées et au revers garni d’un fin duvet. Le shiso, qui se cultive comme du basilic, soigne depuis des millénaires en Chine la constipation, mais aussi la toux, le rhume et les affections pulmonaires. Préparez une infusion des parties aériennes (2 à 3 g de feuilles par tasse) en laissant infuser 10 minutes et buvez jusqu’à trois tasses par jour. 
 
 
Ph.: Reporters

Les commentaires sont fermés.