Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

13/12/2014

Entre deux emplettes, on a mangé un bout…

La Libre, Momento, Tendances, boutiques, restos, BruxellesCoincée entre le Bailli et l’avenue Brugmann, pas le Lepoutre un peu ampoulé et pas encore le bobo 
de Lesbroussard, la rue Darwin est un axe autour duquel se greffent un tas d’endroits des plus fréquentables. On a fait un tour du propriétaire. Mi-mangeaille, mi-comtemplation sur un axe de perdition.
 
En goguette modo: Aurore Vaucelle & gastro: Laura Centrella


La Petite Fiesta, les fifties at home
Un Français galeriste, qui en avait marre de Paris et de ses ronchons de service, est venu s’installer ici dans ce p’tit coin de Bruxelles pour vendre aux amoureux des fifties de l’american vintage. Si vous vouliez copier l’intérieur de Betty Draper de “Mad Men”, ou si, tout simplement, vous cherchiez des appliques Titi et Gros Minet, une maison de poupée estampillée années 50 – comme on en voit dans les films qui font peur –, du mobilier kitch mais fun de toutes les couleurs, ou des lampes manèges, c’est à la Petite Fiesta que l’on trouvera tout ça.
(C’est rue Darwin, n°7.)

Ici, la cantine stylée
Si on est une fashionista jusqu’au bout des ongles, on choisira d’aller chez “Ici”, une cantine trendy où l’on aura envie de s’attarder. Les propositions jouent la carte de la légèreté, avec notamment de délicieuses salades quinoa végétariennes (13,50 €) ou du jour, aux boulettes d’agneau, oranges, fenouil et menthe (15 €). Pour une bonne mine, testez les jus détox (5 €). Mais vous abandonnerez vos beaux principes pour la tarte aux clémentines… (5,50 €).
(C’est rue Darwin, n°25. Infos : www.epicerie-ici.be.)

Gaspar, le bistrot
Les défilés et les bistrots parisiens vous manquent ? Filez chez “Gaspar”, la nouvelle table du quartier Brugmann, pour déguster une cuisine savoureuse avec des produits du terroir local. Délicieuses croquettes aux crevettes (16 €), merveilleuses poules au pot (20 €) ou échine de porc de chez Cuvry (20 €). Le lunch est une affaire à 18 € ! Mais pas besoin de prendre des kilos inutiles, le dessert n’est pas à la hauteur du reste…
(165 rue Franz Merjay. Infos : www.gaspar-bistrot.com.)

Forcado, la pause gourmande
Épuisées après plusieurs heures de shopping ? Quoi de plus réconfortant qu’une petite pause gourmande autour d’un expresso (2,20 €) et d’une petite pâtisserie dans le nouveau salon de dégustation contemporain imaginé par la pastelaria “Forcado”. Surtout lorsqu’il s’agit des meilleures pâtisseries portugaises de la ville ! Et pas de remords puisque les divines pasteis de nata (2,20 €) ont un format vraiment mini.
(C’est chaussée de Charleroi, n°196-198. Infos : www.forcado.be.)

King Kong, c'est le Pérou
Plutôt envie d’un “snacking good” et de dépaysement ? Direction “King Kong” (photo). Là, installée langoureusement dans un fauteuil Emmanuelle, dans une ambiance jungle, on craquera pour un délicieux sandwich chicharrón (poitrine de porc croustillante, 6,95 €) et pour les frites de yuca (3,50 €). On pourra trinquer entre copines avec un bon frozen pisco sour (7,50 €) ou finir sur une note sucrée avec un sablé dulce de leche (3,95 €).
(C’est chaussée de Charleroi, n°227. Infos : www.kingkong.me.)

Wonderland, cousez-vous le vous-même
Des rubans, des tissus, des drôles d’étoffes molletonnées. Des biais, des dentelles, des toiles cirées à carreaux. Et puis, pour celles et ceux qui regardent encore ces produits sans bien savoir quoi en faire, la tenancière de la boutique propose des cours de couture. Pour ceux et celles qui n’aiment pas être dans l’action mais sont plutôt contemplatifs, il y a moyen de trouver les confections toutes faites. Turbulettes, valisettes et petits couvertures.
(C’est rue Darwin, n°4.)

Inouïtoosh, on a envie de tout toucher
Des écharpes comme autant de paysages à accrocher à votre cou – un hibou qui effraie, des matriochkas en gigogne, c’est la marque de fabrique de Inouïtoosh. Mais il y a des parfums Fragogo, Fragonard, des pochettes avec des gros tigres à l’air sympa. Et un autre, très grand mais à l’air sympa aussi, dans la vitrine. Le plus ? Étoles (de 70 à 175 €) et vêtements sont fabriqués en Inde, de façon éthique. Et alors, si vous aimez tout ce qui brille, vous êtes gâtés : on y trouve aussi les bijoux discos de Marie-Laure Chamorel.
(C’est rue Darwin, n°5.)

Bonnie & Jane, endroit de perdition
Des sacs enveloppes Mohekann, en cuir de toutes les couleurs, la griffe Valentine Gauthier, un peu dingue mais pas trop, enfin juste ce qu’il faut. Des gros pulls chauds et des bonnets avec lesquels on n’a pas l’air de ressembler à Jacques Yves Cousteau ? On trouvera pour cela la marque Mes Demoiselles… Et si, par hasard, vous recherchiez des bijoux de Sioux, alors c’est aussi ici.
(C’est rue Darwin n°34.)


Ph.: Johanne de Tessières

Les commentaires sont fermés.