Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

21/12/2014

Namibie, terre de rêve et de contrastes

la libre,momento,escapade,namibie,voyage,programmeTant de richesses, de beauté, d’animaux, de paysages diversifiés en un seul pays.

Découverte: Stéphanie Carion


CEUX QUI ONT EXPLORÉ la Namibie n’ont qu’un mot à la bouche : wahou ! Entre désert rouge flamboyant, faune extraordinaire, montagnes volcaniques, littoral brumeux, chute d’eau avec palmeraie, héritage colonial, canyons vertigineux, ethnies et tradition, parfois la découverte semble irréelle, tant ce pays est fabuleux, étonnant, impressionnant. Peu habité (2,3 millions d’habitants) pour une étendue immense, ce territoire d’Afrique australe se vit et se mérite plus qu’il ne se visite.
 
Les amoureux d’aventures et de nature préféreront donc les campements aux luxueux lodges. C’est selon, mais la nuit lorsque rugit un lion, barrissent éléphants et rhinocéros, crient les geckos ou se baladent oryx et chacals, c’est une sensation incroyable, sans compter le réveil au milieu des oiseaux et des singes. Du Nord au Sud en passant par la région centrale, les paysages, parfois inhospitaliers, sont tous différents et colorés, malgré la sécheresse.
 
Petit aperçu en quatre tableaux parmi tant d’autres possibilités…
 
 
La Libre, Momento, Escapade, Namibie, voyage, programmeSafari : le spectacle d’Etosha
  
C’est l’une des plus belles réserves animalières du monde. Etosha s’étend principalement sur le Pan, ce désert salin qui accueille pélicans et flamants en saison de pluie, mais dévoile aussi des zones de prairies, de buissons (de mopanes) et des innombrables points d’eau où s’observent des scènes dignes des reportages animaliers. Ici, les pistes sont très accessibles et la faune vient à nous, contrairement à d’autres parcs africains. Difficile donc d’en sortir sans avoir pu observer des hordes de springboks, des zèbres, des koudous, des gnous, des oryx, des bubales roux, des autruches, etc. Les visiteurs seront surpris par la délicatesse des girafes qui s’abreuvent, les lions qui veillent sur leur proie, les éléphants qui se rafraîchissent, et les imposants rhinocéros noirs menacés d’extinction. Pour les bons yeux : d’innombrables espèces de volatiles, quelques impalas, des bébés lions et qui sait un léopard et un guépard en chasse. Le soir, dans certains campements, on retrouve des points d’eau éclairés pour un spectacle nocturne époustouflant !
 
 
La Libre, Momento, Escapade, Namibie, voyage, programmeL’authenticité Himba dans le Kaokoveld
  
Avant de s’aventurer sur les pistes caillouteuses à l’extrême nord-ouest de la Namibie, passage obligé à Opuwo. Imaginez-vous dans un supermarché entouré de femmes himbas couvertes d’ocre, certaines dénudées du haut du corps, d’autres plus pudiques en soutien-gorge, les plus “fashion” en fluo, et des dames hereros dans leur grande robe au style victorien. Un moment culturel incroyable !
Plus haut, à la frontière avec l’Angola, dans un petit coin paradisiaque au milieu des terres arides namibiennes, on retrouve les chutes d’Epupa sur le Kunene. L’occasion de réaliser de belles randonnées (aux heures les moins chaudes) et d’observer les crocodiles (de loin !), les singes vervet, les babouins et les lézards colorés.
Enfin, une expérience inoubliable dans la région : la visite d’un village Himba. Avec un guide local et beaucoup de respect, cette rencontre ethnique permet de côtoyer de près les coutumes de ce peuple attachant.
 
 
La Libre, Momento, Escapade, Namibie, voyage, programmeSous le cagnard du Damaraland
 
Cette région rocailleuse s’étend à l’est de la Côte des Squelettes (littoral noyé dans le brouillard et rempli d’épaves). Elle est reconnue pour sa géologie particulière issue des volcans. Malgré la chaleur torride, le Damaraland est traversé par de nombreuses sources (souvent souterraines) qui rendent la végétation possible. C’est d’ailleurs un des derniers territoires d’Afrique australe où on retrouve des zèbres de montagne, des girafes, des éléphants, et même des rhinocéros noirs en dehors d’un parc ou d’une réserve.
À ne pas manquer : le canyon Khowarib sur la rivière Hoanib en fin de journée, Twyfelfontein (“source douteuse”) et sa gigantesque galerie d’art pariétal classée au patrimoine de l’Unesco, les colonnes de dolérite Organ Pipes (tuyaux d’orgues), les paysages incroyables au coucher du soleil, et le Brandberg, massif rose qui abrite le point culminant de la Namibie (2 573m).
 
 
La Libre, Momento, Escapade, Namibie, voyage, programmeDu bleu de la côte au rouge flamboyant du Namib 
 
En Namibie, les safaris marins sont également très appréciés. Et c’est à Cape Cross qu’on peut observer la plus grande colonie reproductrice d’otaries à fourrure. Malgré l’odeur épouvantable, c’est un des lieux incontournables de la côte. Deux villes, deux ports coloniaux à l’origine, longent le désert. Au départ de Walvis Bay, les amoureux de faune embarqueront sur des petits bateaux à la recherche de baleines, dauphins, flamants roses, sternes, otaries et pélicans (ces deux derniers s’invitant sur le navire), etc. Swakopmund est une station balnéaire très appréciée des touristes, surtout les germaniques, vu les traces coloniales allemandes dans l’architecture et la nourriture. C’est l’endroit idéal pour des activités d’aventure telles que le surf des sables ou encore le vol scénique au-dessus du Namib, site incontournable de Namibie.
Au lever comme au coucher du soleil, ce désert offre un spectacle ocre rouge, émaillé à certains endroits (Sossusvlei) d’argile séchée blanche. N’hésitez pas à grimper le long de Big Daddy, la dune la plus haute du monde (300 m). La vue est saisissante !
 
 
Ph.: St. Carion

Les commentaires sont fermés.