Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/12/2014

Noël, vous l’aimez conventionnel ?

la libre,momento,tendances,comment choisir,cadeau,noëlVoilà le moment tant attendu de l’année où vous avez dû trouver le bon objet pour la bonne personne. Et vous savez, à la tête que le quidam fera en déballant le paquet, si vous avez tiré le gros lot ou pas. Si vous avez su plaire ou surprendre ?

 Il y a des cadeaux auxquels on s’attend et ceux qui sont de la dynamite sous le sapin. Attention, on le dit, un cadeau peut avoir le même effet que celui du Schtroumpf Farceur, et faire “Prouf”.

En mode "je liste les cadeaux à faire": Aurore Vaucelle


Le “plaisir d’offrir” que les fleuristes collent amoureusement sur leur artistique emballage floral est une manière pour tout le monde de se rassurer. Une manière de tester la “performativité du langage” : ce qui est dit doit se réaliser – comme dans une prophétie. Puisque c’est écrit sur papier brillant, le plaisir sera là, dit la gommette autocollante. Méfiez-vous cependant. Selon une expression consacrée par mes adorables grands-mères, “le papier endure tout”. Veuillez comprendre ici qu’un message écrit n’est pas forcément la vérité en chair et en os, voire même qu’il peut être ostensiblement mensonger (NdlR, cette expression était utilisée familièrement pour critiquer les professions de foi politiques reçues dans la boîte aux lettres).
 
Ici, ce que nous mettons en cause, c’est la véracité du “plaisir d’offrir” et, par extension, le plaisir de recevoir. Vous savez de quoi on parle : vous avez déjà vu la tête de quelqu’un qui feint la joie du cadeau reçu mais non adapté (1)… En effet, pas facile de générer ce sentiment de plaisir conséquemment à un don, don qui dit plus que l’artefact échangé pour lui-même (ceci est la définition conceptuelle du cadeau). Il faut viser juste. Car rien de pire que les cadeaux interchangeables.
 
Pour tout vous dire, et même si cette phrase ne sera pas agréable à votre oreille à cinq jours du déballage académique des présents, le cadeau se prépare en amont de la fête de Noël. Pour surprendre quelqu’un, il faut prendre le temps d’entendre toutes les menues choses qui le caractérisent.
 
– Entendez ses marottes : est-il un collectionneur de timbres ? Est-elle fan de chaussures ? Créez un compte sur le e-shop Louboutin ou faites-vous des alertes pour timbres précieux sur Ebay .
– Listez ses habitudes : s’il aime les rendez-vous avec la lecture, pourquoi pas un abonnement à une revue ? Le rendez-vous se poursuit ainsi toute l’année.
– Entendez ses manques : offrez-lui enfin cet objet qu’il n’arrête pas de répéter qu’il ne s’offrira jamais. Si c’est un château en Espagne, c’est évidemment plus compliqué. Mais enfin, celui qui offre le cadeau a comme boulot aussi d’explorer les limites, d’aller là où l’autre ne s’aventure pas ou patiente ou tergiverse ou rêvasse.
Faites bien attention encore :
– N’offrez pas la même chose chaque année, par acquit de conscience. Le destinataire pourrait avoir l’impression d’être comme ces revues défraîchies dans le cabinet de votre toubib’: on ne la consulte plus car on sait ce qu’il y a dedans.
– Évitez les cadeaux pièges : aspirateur, pèse-personne, épilateur, purificateur d’air. Et ne copiez jamais Gaston Lagaffe : Mademoiselle Jeanne n’a que faire d’une ventouse, rappelez-vous.
– Enfin, last but not least, pas la peine de combler maladroitement avec un cadeau tape-à-l’œil. Un objet de luxe quand la personne rêve de prendre l’air montre que vous avez tout compris mais pas tout tenté… Et il n’y a rien de pire que le cadeau rutilant au nœud bien fourni mais qui a l’air un peu paresseux. Luttons contre le cadeau bateau, il coule à coup sûr, son unique bouée de sauvetage est le ticket échange/retour.

(1) Rappelons-nous Pierre (Thierry Lhermitte) dans “Le Père Noël est une ordure” à l’heure du déballage de cadeaux : “Je suis ravi, Thérèse je suis ravi, c’est formidable, j’ai toutes sortes de pull-over, mais comme ça jamais, je suis ravi, je suis ravi… je me suis toujours dit qu’il me manquait quelque chose à enfiler pour descendre les poubelles. Je suis ravi.” 

Les commentaires sont fermés.