Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/12/2014

2014, année foodie

La Libre, Momento, Papilles, bilan, année, 2014À l’heure du bilan, 2014 aura été assez calme gastronomiquement parlant, marquée quand même par le 19,5/20 accordé par le guide Gault & Millau à Christophe Hardiquest (“Bon Bon”). Mais de nombreuses tendances auront traversé l’année écoulée…

Bilan: Laura Centrella & Hubert Heyrendt


LE BURGER
Américain. Il y a quelques années encore, il était quasi impossible de manger un vrai bon hamburger en Belgique. Aujourd’hui, l’offre est pléthorique. Non seulement dans les steakhouses mais aussi dans des fast-foods gourmets à mille lieues des chaînes de malbouffe trop bien connues. Cette année, l’excellent Hemgies a ainsi ouvert une seconde adresse rue du Bailli à Bruxelles, tandis que Cowfish Burgers voyait le jour Porte de Namur. Mais la palme va au Manhattn’s avenue Louise (photo), qui importe chez nous le concept new-yorkais du “Shake Shack”. Viande sélectionnée, frites au blanc de bœuf maison, buns signés Yves Guns… La qualité a un prix : 12 à 20 € le menu !

 
 
La Libre, Momento, Papilles, bilan, année, 2014LE BAR À RAMEN
Japonais. On connaissait déjà “Yamato”, institution à Bruxelles depuis un quart de siècle, ou encore l’excellent “Kokuban”. L’offre en bars à nouilles nippons s’est encore enrichie dans la capitale avec le Samourai Ramen, que l’on doit au célèbre restaurant “Samourai”, et le Menma (photo), ouvert en lieu et place de l’ancien “Kamo”, qui a déménagé chaussée de Waterloo. Tous deux proposent des ramens authentiques. On ira au premier pour les bouillons, aux saveurs profondes, au second pour les nouilles fraîches maison…
 
 
La Libre, Momento, Papilles, bilan, année, 2014LA STEAKHOUSE
New-yorkais. Alors qu’il faudrait manger moins de viande, le bœuf fait un retour en force chez les foodies. Et pas seulement grâce au burger, le steak fait aussi fureur. Parmi les nouvelles steakhouses dignes de ce nom apparues cette année, mentionnons le Jacob’s à Nandrin, qui cuit ses viandes maturées au très à la mode four Josper. Lequel est également bien en évidence dans les cuisines du flambant neuf Colonel dans le quartier Louise. On y a mangé le meilleur steak de Bruxelles, une côte à l’os de rubia gallega maturée 30 jours (photo). L’endroit profite qui plus est du retard pris par le boucher irlandais Jack O’Shea, dont le restaurant bruxellois, prévu pour septembre, n’est toujours pas ouvert…
 
 
La Libre, Momento, Papilles, bilan, année, 2014LE VRAI BISTROT
Parisien. Bruxelles avait déjà été touchée par la mode “bistronomique”, qui s’essouffle quelque peu. Elle succombe enfin aux joies simples du vrai bistrot avec, par exemple, les excellentes “Caves d’Alex” dans le quartier européen ou le savoureux bistrot bruxellois “Peï et Meï” au Sablon. Sans oublier quelques belles nouveautés : Les canailles du Châtelain rue du Bailli, à la cuisine simple et efficace, l’éclectique Guinguette en ville place du Béguinage, ou L’autre grain et sa cuisine de bistrot sophistiquée à Flagey. Sans oublier le Gaspar près de la place Brugmann, dont la poule au pot (photo) est à se damner… À Binche, avec le soutien d’Yves Mattagne, Le piano de Manon joue, lui, la carte du bistrot gastronomique, avec notamment un formidable onglet.
 
 
la libre,momento,papilles,bilan,année,2014LE LUNCH AUTREMENT
Urbain. Pour celles et ceux qui en ont marre des sandwiches et autres salades flétries, plus de raison de se plaindre de Bruxelles, où l’offre est de plus en plus variée, entre les amusants raviolis tibétains du Momo et les bons rouleaux de printemps Knees to Chin. L’année 2014 a aussi vu naître deux cantines qui font beaucoup parler d’elles : l’excellent Henri & Agnès, où on lunche sain et gourmand (photo), et Le Prélude, nouvelle adresse bobo de Saint-Gilles un peu moins aboutie… Et même si l’assiette nous a un peu déçus, on aime beaucoup l’idée des tapas santé du Tero à Bierges.
 
 
la libre,momento,papilles,bilan,année,2014L’ITALIE RÉGIONALE
Italien. L’Italie a su dépasser ses propres clichés (pâtes bolognaise et pizzas). À côté de belles osterie comme le “Caffe Al Dente” ou sa nouvelle petite sœur 
La gazzetta, on peut en effet se régaler, à Bruxelles, de tagliatelle al ragù d’Emilie-Romagne (à l’Osteria bolognese), de vraies trofiette al pesto de Ligurie (au Via balbi, photo), de produits de ferme bio de Toscane (à l’Osteria agricola toscana), d’orecchiette alle cime di rapa napolitaines (au Piccola Store) ou encore de ravioli al plin (au tout nouveau comptoir piémontais Io sono). Autant d’adresses qui mettent à l’honneur la richesse des cuisines régionales de la Péninsule.
 
 
la libre,momento,papilles,bilan,année,2014LA CUISINE ORIENTALE
Israélien. Le succès du génial Yottam Ottolenghi, cuisinier israélien installé à Londres, a donné pas mal d’idées. Il a en tout cas mis sur le devant de la scène une cuisine moyen-orientale moderne, pleine de saveurs, de légèreté et de peps. 
À Bruxelles, Rutabaga s’inscrit depuis fin 2013 dans cette voie avec ses plats d’inspiration juive ou libanaise, mais aussi le très chouette Kitchen 151 (photo), un fast-good ixellois qui se recommande directement d’Ottolenghi. Autre grande spécialité juive, d’Europe de l’Est celle-là, le bagel continue de séduire. Notamment au tout nouveau Ba. Ba, chaussée de Waterloo, un vrai bagelstore comme à New York, avec des bagels frais et un bon pastrami.
 
 
la libre,momento,papilles,bilan,année,2014L’ÉPICERIE BIO OU LOCAVORE
Responsable. Le nombre d’épiceries bio n’a fait qu’augmenter en 2014. Parmi les nouvelles adresses qui jouent la carte d’une alimentation plus responsable, impossible de passer à côté de Färm (photo), supermarché coopératif qui possède déjà deux points de vente à Bruxelles, ou de D’ici à Naninne, le supermarché locavore ouvert en mai 2013. Pour surfer sur la vague, Cru, la nouvelle halle gourmande que vient d’ouvrir Colruyt à Overijse, a troqué sur ses étals les produits de la grande distribution pour des produits artisanaux haut de gamme, mais pas encore assez locaux… Ou quand la grande distribution se met à l’écoute du besoin du public de consommer autrement…
 
 
la libre,momento,papilles,bilan,année,2014LE GIN & TONIC
Anglais.Prenez du gin et du tonic et vous obtiendrez le cocktail qui a fait fureur cette année, que l’on retrouve désormais à la carte de tous les bars et restaurants ! Deux ingrédients… Rien de plus simple a priori. Mais l’explosion du gin (avec l’arrivée de dizaines de marques venues de toute l’Europe et d’ailleurs) s’est accompagnée de celle des tonics. Bref, les combinaisons sont désormais infinies. Pour lancer le mouvement, Bombay Sapphire proposait cet été le très chic Imagin, pop up bar consacré à des gin & tonic conçus par des pipoles (photo). Ouvert en octobre avenue Louise, le Green Lab semble par contre juste vouloir surfer sur la tendance en proposant une carte immense de gins (et d’absinthes) sans les barmen qui vont avec… Tandis que De Haus, ouvert il y a peu à Ixelles par l’équipe de “L’Amour fou”, fait déjà beaucoup parler de lui.
 
 
Ph.: H.H.

11:45 Publié dans Papilles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, papilles, bilan, année, 2014 | |

Les commentaires sont fermés.