Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

03/01/2015

Key West, à la recherche du paradis

key west 1.jpgDans l’archipel des Keys, il y a une île au nom enchanteur : Key West. Cette ville, située au point le plus 
au sud des États-Unis, dans le golfe du Mexique, a des airs de paradis sur terre.


Sous le charme des lieux: Slim Allagui
 
À QUELQUE 200 KM AU SUD de Miami, au bout d’un chapelet d’îles, les Keys, baignées par les eaux turquoise du golfe du Mexique et de l’Atlantique, Key West, le point le plus méridional des États-Unis, à moins de 150 km de Cuba. Une destination de rêve qui attire depuis les années trente des écrivains célèbres comme Ernest Hemingway et Tennessee Williams, des personnalités politiques à l’instar du président américain Harry Trumann ou encore des artistes à la recherche d’un coin de paradis. “Key West police protecting and serving the paradise” (la police de Key West protégeant et au service du paradis), lit-on sur les voitures des forces de l’ordre.key west 2.jpg
 
 
Pour parvenir au “paradise”, une seule route célèbre, l’US 1, qui ne traverse pas moins de 42 ponts surplombant un chapelet de 43 îles des Keys, dont le “Seven Mile Bridge”, le pont des sept miles (11 km de long). “À vos appareils photo et caméras !”, s’écrie le chauffeur d’un bus de touristes en entrant à Key Largo, la première île des Keys, qui a donné son nom à un film noir de John Huston, sorti en 1948, avec le couple mythique Humphrey Bogart et Lauren Bacall.
 
Les ponts se succèdent sur l’Overseas Highway jusqu’à la destination finale, Key West, une ville du bout du monde, au charme discret. Des maisons en bois aux couleurs rose, bleue, verte, entourées de jardins tropicaux. “Venir à Key West, c’est comme flotter dans un rêve”, écrivait l’écrivain et peintre américain John Dos Passos à son ami Hemingway pour le convaincre de le rejoindre. Harry S. Truman, le 33e président des États-Unis, est également tombé sous le charme de l’île au climat doux, s’installant, l’hiver, dans une demeure de rêve, baptisée “La Petite Maison-Blanche”, lieu de réunions importantes après la Seconde Guerre mondiale.
 
key west 3.jpgRefuge d’artistes, d’intellectuels, de bohèmes fortunés et de marginaux aussi, cet ancien repaire de pirates et de chasseurs d’épaves (en raison des nombreux naufrages jusqu’au XIXsiècle dans ses eaux pleines de récifs), respire la douceur de vivre.
Par ses rues ombragées, ses places décorées de statues multicolores, envahies le jour par des hordes de visiteurs, à pied ou à vélo (le moyen de transport idéal), Key West est devenue une étape incontournable de la Floride. Avant de quitter le paradis, des grappes humaines se rendent sur le port pour “contempler le plus beau coucher de soleil du monde”, selon un touriste tombé sous le charme magique des lieux et par l’ambiance décontractée et insouciante qui y règne. Et il n’est pas le seul.

13:36 Publié dans Escapade | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.