Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

25/01/2015

Indémodable Grand Marnier

la libre,momento,papilles,grand marnier,crêpe suzette,recetteLe Grand Marnier continue à siéger dans les bars les plus branchés. À l’approche de la Chandeleur, ressortons-le pour préparer des crêpes Suzette !
 
Mise en bouteille: Baudouin Havaux


IMMUABLEMENT, 39 JOURS APRÈS NOËL, le 2 février, on prépare les crêpes de la Chandeleur. Une fête populaire qui annonce pour les païens le retour de la lumière, et pour les chrétiens la présentation de Jésus au temple de Jérusalem. Quoi qu’il en soit, mardi, une pièce, ou encore mieux un Louis d’or, dans la main gauche, nous ferons décoller et si possible atterrir des crêpes bien dorées et rondes qui évoquent le disque solaire. Alors autant se faire plaisir en les flambant ou en suivant la recette qu’Escoffier dédia à Suzette.
 
Le moment est venu de ressortir la bouteille de Grand Marnier qui servait cet été de base à de rafraîchissants cocktails sirotés au bord de la piscine. En effet, cette recette traditionnelle créée en 1880 par Louis-Alexandre Marnier Lapostolle a traversé les générations, s’est adaptée aux modes de consommation et continue à siéger dans les bars les plus branchés. Aujourd’hui, la tradition du digestif s’efface petit à petit et le Grand Marnier se déguste davantage “on the rocks” en long drink ou en cocktail.
 
À l’origine une recette assez simple qui allie les écorces d’oranges récoltées dans les Antilles, la “Citrus bigaradia”, une variété connue pour être la plus concentrée en parfum, et un assemblage de divers cognacs originaires de cinq crus différents. Les oranges originaires principalement d’Haïti, où la Société Marnier-Lapostolle possède sa propre plantation, sont minutieusement sélectionnées et récoltées à la main, encore vertes, quand elles concentrent tous leurs arômes. Les fruits sont découpés, puis les écorces séchées au soleil avant d’être expédiées à la distillerie française où elles macèrent dans de l’alcool neutre. Ensuite, la lente distillation de cet alcool permet de concentrer l’arôme pour ne garder que le cœur, l’essence la plus pure.
 
Les cognacs utilisés dans les liqueurs Grand Marnier sont issus des cinq crus : Grande et Petite Champagne, Borderies, Fins Bois et Bons Bois. Après deux distillations successives, les eaux-de-vie sont ensuite sélectionnées par le Maître de Chais et vieillies en fûts de chêne au château de Bourg-Charente. Il procède alors à l’assemblage des cognacs de divers crus et millésimes afin d’obtenir un cognac aux caractéristiques constantes année après année qui s’associera parfaitement à l’essence d’oranges amères. Le Grand Marnier une fois assemblé poursuivra sa maturation en Normandie avant la mise en bouteille. Une bouteille facilement reconnaissable par sa forme et le cordon rouge fixé par un sceau en cire, qui n’a pas changé. Quoique, depuis 2003 à chaque fin d’année, elle revêt un habit de fête différent, fruit de l’inspiration de créateurs avant-gardistes.
 
Le Grand Marnier trouve également un accueil favorable auprès des pâtissiers. La société s’est adjoint les services d’un ambassadeur “chef pâtissier”, Laurent Moreno, qui nous propose sur le site de Grand Marnier (grand-marnier.com) des recettes aussi audacieuses qu’originales, mais aussi d’autres plus traditionnelles comme la crêpe Suzette.
 

RECETTE
 
La crêpe Suzette
 
Temps de préparation : 10 min
Temps de cuisson : 5 min
 
INGRÉDIENTS POUR ENVIRON 6 CRÊPES :
6 crêpes, 55 g de caramel (acheté dans le commerce), 15 cl de jus d’orange, 2 cuillères à café de maïzena (5 g), 3 cl Grand Marnier, 15 g de beurre.
 
PRÉPARATION :
Versez dans une poêle le jus d’orange, le caramel, la maïzena.
Mettez ensuite à bouillir en mélangeant au fouet.
Incorporez le beurre et la liqueur en continuant à mélanger.
Rangez dans un plat les crêpes pliées en 4 et nappez-les avec cette sauce.
Réchauffez à 180° pendant 5 min et servez immédiatement.
 
 
Ph.: Reporters/PhotoNonStop

Les commentaires sont fermés.