Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/02/2015

Les bières à déguster sur la place de Mons

la libre,momento,papilles,bières,monsPour cette grande année montoise, deux bières ont été labellisées Mons 2015: la Car d’Or et la Trinité.

Mise en bouteille: Baudouin Havaux


ALORS QUE LA PROVINCE du Hainaut peut s’enorgueillir d’un patrimoine brassicole historique et internationalement reconnu, notamment pour sa “saison”, un type de bière né des traditions agricoles saisonnières de la région, Mons, Capitale européenne de la Culture, ne compte pas une seule activité brassicole intra muros. Heureusement qu’à 15 kilomètres de la ville, pratiquement dans son jardin, Le Roeulx abrite la brasserie Saint-Feuillien. La brasserie de référence qui abreuve la cité du Doudou.
 
Étroitement liée à la tradition et au folklore local, c’est à partir de Mons que, dans les années 60, la Saint-Feuillien a connu le succès qu’on lui reconnaît aujourd’hui. Étant donné les relations étroites et historiques entre la ville de Mons et la brasserie Saint-Feuillien, il n’est pas surprenant que Dominique Friart, l’administratrice-déléguée de la brasserie, ait, dès décembre 2011, pris contact avec la Fondation Mons 2015 pour marquer son intérêt pour la création d’une bière spécifique à l’événement. Une bière inspirée de l’histoire et du folklore montois. Pour la conception graphique, l’agence de communication montoise EX-Nihilo a développé l’image de la bière autour d’un élément phare de la Ducasse de Mons : le Car d’Or qui transporte les reliques de la fondatrice de la ville, sainte Waudru.
 
Car d’Or a fait sa première apparition à l’occasion de la Ducasse de 2014. Officiellement reconnue en novembre 2014 par la Fondation Mons 2015, Car d’Or est le premier produit labellisé Mons 2015. On aurait pu s’attendre à une bière gourmande et épicée dans la lignée de la Saint-Feuillien, mais il n’en est rien. Les Montois ont découvert une bière que son brasseur Alexis Briol a voulu accessible au plus grand nombre, une bière facile à boire, ronde et moelleuse, assez consensuelle, très houblonnée mais sans agressivité, une bière naturelle basée sur une bonne extraction du malt aux subtiles arômes d’abricot. Car d’Or est une blonde de fermentation haute refermentée en bouteille qui titre 6,5 %, disponible en bouteille de 33 cl et en fût.
 
La question est de savoir si cette nouvelle bière labellisée est appelée à durer ou disparaîtra avec la fin de l’événement. Vu le succès de cette première année (plus de 1000 hectolitres écoulés), deux médailles d’or (l’une au Brussels Beer Challenge et l’autre à Nurenberg), l’objectif est de poursuivre le brassage bien au-delà de 2015. Dominique Friart compte bien continuer à contribuer au rayonnement de Mons et de sa région, mais aussi profiter de cette labellisation pour l’introduire sur les marchés d’exportation. Elle est déjà présente au Japon et dans le nord de la France dont les habitants de Lille sont déjà sensibilisés au concept de ville culturelle.
 
Trinité est la deuxième bière labellisée par Mons 2015. Commercialisée par la Montoise et brassée par Bruno Deghorain dans la brasserie la Binchoise, Trinité est une bière à triple fermentation qui titre 9 %. Élaborée pour le Week-End de la Trinité, toute la symbolique tourne autour du chiffre 3. Les trois moments clefs de la Ducasse sont représentés par trois étiquettes différentes pour la même bière : La descente de la Chasse, la procession du Car d’Or et le combat dit Lumeçon. Une manière pédagogique de faire découvrir aux visiteurs de la ville les différentes facettes du Doudou. Les étiquettes revêtent leur habit rouge et blanc, les couleurs de la cité.
 
À l’occasion de la labellisation de la Trinité, la Montoise a voulu ajouter une quatrième étiquette : La Capitale européenne de la Culture. Initialement, 3 000 bouteilles ont été commercialisées en magnum, et l’objectif est de brasser cette année 150 hectolitres conditionnés en bouteille de 33 cl et de 75 cl. Brassée avec du houblon belge, la Trinité, qui présente une couleur blonde tirant vers l’ambré, possède un caractère aromatique prononcé. Une bière de dégustation.
 
 
Et encore
Bien avant qu’elle soit déclarée Capitale européenne de la Culture, la ville de Mons avait déjà inspiré un brasseur de nationalité belge qui a grandi à Mons et qui a contribué hors de nos frontières au rayonnement de sa ville natale. Jean-Louis Marcoux s’est installé en pleine nature au cœur du Québec, où il profite de l’eau naturellement pure d’un esker pour ses brassins, dans le comté d’Abitibi. C’est là qu’en 2003 il fonda, dans la ville d’Amos, la brasserie Belgh Brasse et qu’il décline sa gamme de bières Mons : la Mons Witte d’Abbaye, la Mons Blonde D’Abbaye et la Mons Dubbel D’Abbaye. L’étiquette représente saint Georges terrassant le dragon. Des bières d’inspiration belge dont les levures proviennent de Belgique.

10:05 Publié dans Papilles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la libre, momento, papilles, bières, mons | |

Les commentaires sont fermés.