Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/02/2015

Que serait l’Alsace sans les Vosges ?

la libre,momento,papilles,vins,alsace,arthur metzComme un long chapelet, les différents crus d’Alsace ont colonisé le versant est du massif des Vosges. La barrière naturelle du massif fait obstacle aux masses nuageuses venant de l’est et protège le vignoble des précipitations.
 
Mise en bouteille: Baudouin Havaux


LA VITICULTURE ALSACIENNE est majoritairement aux mains de coopératives qui ont forgé la notoriété des vins d’Alsace. Wolfberger est la plus grande, mais d’autres caves coopératives comme celles de Bestheim, de Turckheim, de Dagobert ou Pfaffenheim contribuent également au rayonnement de l’Alsace.
 
Arthur Metz, fondée en 1904, est la première cave indépendante d’Alsace, et l’un des principaux élaborateurs de Crémants. Si l’on additionne les vignobles en propriété et l’apport des 720 vignerons associés, Arthur Metz vinifie annuellement un peu plus de 1000 ha des 15 000 que compte l’ensemble de l’Alsace. Trois centres de réception et de pressurage permettent de recevoir des raisins de toutes les régions de production. Comme un long chapelet, la majorité des différents crus d’Alsace a colonisé le versant est du massif des Vosges. Les expositions sud et sud-est, majoritaires, ainsi que la hauteur élevée des vignes (entre 200 et 400 mètres) offrent aux raisins un rayonnement solaire maximal. La barrière naturelle des Vosges fait obstacle aux masses nuageuses venant de l’est, et protège le vignoble des précipitations. À Colmar, au centre du vignoble alsacien, les précipitations ne dépassent pas 500 ml par an, soit près de la moitié de celles enregistrées à Bordeaux. Ce microclimat est à l’origine des vins qualifiés de solaires.
 
Marlenheim est le premier village de la pittoresque route des vins d’Alsace qui constitue l’artère centrale du vignoble. Une route touristique créée en 1953 qui vous amènera, 150 km plus au Sud, au village de Thann, après avoir découvert ses châteaux médiévaux tels que le Haut-Koenigsbourg, ses maisons Renaissance, ses maisons à colombages, les ruelles fleuries, et les spécialités gastronomiques. Une balade à travers 119 villages situés parallèlement au Rhin. Le nord du vignoble, situé aux portes de Strasbourg, est connu comme “la couronne d’Or”, en référence à l’époque où régnait le légendaire roi Dagobert.
 
La cave principale d’Arthur Metz, située à l’entrée du village de Marlenheim, produit chaque année 7,5 millions de bouteilles de crémant, déclinées en 15 étiquettes. Privilégiant le pinot noir et l’auxerrois, les crémants s’illustrent par leur grande fraîcheur, leur délicatesse et leurs notes fruitées. Parmi cette vaste gamme, on épinglera : “Arthur Metz millésimé 2013”, un assemblage de pinot noir et auxerrois; “Arthur Metz Brut Prestige”, une élégante bouteille blanche qui rappelle les arômes de fruits blancs qui explosent en bouche; “Arthur Metz Cuvée 1904”, vinifié à base de pinot blanc et élevé entre 18 et 24 mois sur latte; et son haut de gamme “Perle noire”, un crémant aux notes de fruits blancs, de biscuit et de noisettes, élevé 24 mois sur latte.
 
Pulvérisant tous les codes de l’Alsace traditionnelle, Arthur Metz a lancé à l’attention des jeunes branchés, habitués aux cocktails et aux prémix, la cuvée “Ice”  : un crémant demi-sec, avec quand même plus de 40 grammes de sucre, à consommer sur un lit de glaçons.
 
À côté des Crémants, Arthur Metz produit également 4,5 millions de bouteilles de vin tranquille à base des principaux cépages autorisés en Alsace. L’exceptionnelle diversité des vins d’Alsace s’explique par la mosaïque de sols particuliers, conséquence d’une histoire géologique mouvementée.
 
 
Dégustation
 
Arthur Metz, Gewurztraminer, 2014
Un vin qui règne en maître sur les fromages et les desserts, grâce à sa typicité en fruits exotiques comme des touches de litchi, ses arômes de pommes ou de poires cuites, ou encore des arômes de roses.
 
Arthur Metz, Pinot Blanc, 2014
Un vin tendu et délicat, bien structuré qui évoque la poire bien mûre. Par sa légèreté et ses arômes subtils de fleurs. Il accompagnera la traditionnelle tarte alsacienne flambée, des salades mais aussi des asperges servies naturellement.
 
Arthur Metz, Sylvaner, vieilles vignes, 2014
Par décret, “vieille vigne” signifie que l’âge des vignes doit être supérieur à 35 ans. Un mousseux profond, sur la fraîcheur, aux notes de miel et de poires cuites. Grâce à sa belle acidité et à ses saveurs de fruits frais, il accompagnera les asperges et les poissons.
 
Arthur Metz, Riesling, 2011, certifié Bio
Un nez floral et exotique, toujours sur la réserve, qui ne demande qu’à s’exprimer dans les années à venir ou en carafe. Ses arômes d’agrumes accompagneront merveilleusement les produits de la mer  : poissons, crustacés et coquillages.
 
Arthur Metz, Muscat d’Alsace
Un muscat sec, parfait seul à l’apéritif ou sur des asperges, avec ses arômes croquants de raisin, une explosion de fraîcheur en bouche.
 
Pinot gris, Sélection, 2014
Le Pinot gris est le premier cépage consommé en Belgique (suivi du pinot blanc et le riesling). C’est un vin doux qui assume ses 6 grammes de sucre résiduel. Un vin passe-partout qui s’accommode particulièrement bien des plats exotiques et du curry.
 
 
Ph.: Arthur Metz

Les commentaires sont fermés.