Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

07/03/2015

L'insoutenable légèreté des lettres

La Libre, Momento, Sorties, langue française en fête, Les nuits d'encreA l'aube du mois de mard, deux événements culturels vous invitent à goûter aux plaisirs littéraires et linguistiques.

A la pêche aux mots: Lauranne Garitte


Auteurs d’ici et d’ailleurs

Le festival “Les nuits d’encre” vous emmène à la découverte d’auteurs de tous les horizons, au fil de rencontres, de concerts, d’ateliers, de formations et de balades littéraires.
 
Lire, c'est rencontrer. Rencontrer des idées, rencontrer une fiction, rencontrer des personnages, se rencontrer, mais aussi et avant tout rencontrer un auteur. C’est en partant de là que le festival “Les nuits d’encre” invite à la rencontre. Pour la 22e édition, ce festival littéraire propose durant plus d’un mois de lire et de découvrir des auteurs d’ici et d’ailleurs, en organisant toute une série d’activités autour de la littérature.
 
Oser l’envol
Cette année, du 12 mars au 15 avril, “Les nuits d’encre” s’installent partout dans le Brabant wallon, avec un thème de prédilection : oser l’envol. Son invité d’honneur, In Koli Jean Bofane, l’explique : “La démarche de l’écrivain s’apparente un peu à l’envol. Il hésite, manque de confiance, a peur de l’inconnu au moment de se lancer dans la création d’une œuvre littéraire. Or, cet envol est à la portée de chacun.” Durant ce mois et autour de ce thème, l’idée consiste à se demander à partir d’où se lancer. Où atterrir ? Avec quelle voilure ? L’envol se fera peut-être pour l’Afrique ou l’Europe, les deux continents d’où viennent les auteurs présents.
 
Une soirée d’ouverture avec de la sérigraphie
Au programme de ce festival, il y aura des rencontres d’auteurs, des formations, des concerts, des ateliers, des balades littéraires, ainsi qu’un programme d’animations adaptées aux enfants. Le vendredi 13 mars, pour la première nuit d’encre, l’invité d’honneur d’origine congolaise In Koli Jean Bofane sera au centre d’une nocturne de la sérigraphie. Dès 19h et jusqu’au lendemain matin à 11h, un workshop gratuit est proposé par des jeunes de la Maison de Jeunes chez Zelle à Louvain-la-Neuve. Au menu : écriture, dessin et sérigraphie. Le duo d’artistes Aurélie William Levaux et Moolinex inaugurera musicalement cette longue soirée d’ouverture.

Quant aux rencontres d’auteurs, des midis littéraires auront lieu à la Faculté de Philosophie et Lettres de Louvain-la-Neuve avec, par exemple, Wilfried N’Sondé qui abordera entre autres les questions de l’immigration, ou Tom Lanoye, illustre écrivain néerlandophone qui sera présent au Studio 11 à Louvain-la-Neuve le 2 avril. Une rencontre avec Lieve Joris, connue pour ses récits de voyage, aura également lieu le mardi 24 mars à 20h. Et bien d’autres encore.

Au rayon concerts, on pointera “Cabaret, le chant des sirènes”, un concert prévu à la Ferme du Biéreau de Louvain-la-Neuve le 21 mars. Pour ceux qui voudraient se former à certaines littératures, des formations sur les littératures africaines et congolaises sont également organisées à Nivelles les lundi 16 et mardi 17 mars. Le 29 mars, à 10h30, à la gare d’Ottignies, un autre rendez-vous original vous est fixé pour une balade littéraire. Trois auteurs (Agnès Dumont, Caroline Lamarche et Fiston Mwanza Mujila) vous embarqueront dans un bus qui sillonera les routes brabançonnes. Un voyage ponctué d’animations, de lectures et de pauses musicales et gourmandes.

Les petits ont aussi droit à leur festival !
Puisque les enfants sont de fervents lecteurs ou de simples curieux de la littérature, tout un programme leur est également concocté, avec des expositions, des ateliers de gravure et d’écriture ou encore des pièces de théâtre !
 
Les nuits d’encre. Du 12 mars au 15 avril, partout dans le Brabant wallon.
Plus d’infos : www.lesnuitsdencre.be ou +32 (0) 10 41 37 26.
 
 
Quand la langue est un jeu
 
Se divertir en jouant avec le français, c’est possible grâce à la 20e édition de “La langue française en fête”.
 
"Venez danser avec la créativité autour du français. Et si les règles et les codes rôdent néanmoins, ils ne sont plus un obstacle à l’expression et au plaisir.” L’invitation est plutôt tentante. Pour sa 20e édition, “La langue française en fête” ne change pas sa formule, mais poursuit son éternel objectif de vivifier la langue de Molière.
 
Se réapproprier la langue joyeusement
Du 14 mars au 22 mars, la langue française fera l’objet de tous les jeux (im)possibles et (in)imaginables. Le principe est de faire prendre conscience à ses locuteurs de la richesse, de la musicalité et de la finesse du verbe. Loin du conservatisme linguistique, du purisme et des règles grammaticales, cette semaine est dédiée à la créativité. Le but étant de se réapproprier la langue joyeusement.
 
“Dis-moi dix mots que tu accueilles”
Au menu de ce cru 2015, un thème : “Dis-moi dix mots que tu accueilles”. Derrière cette phrase se cache l’envie de mettre en avant “les langues partenaires”. Les dix mots choisis sont tous des emprunts aux langues étrangères et en les désignant, ils serviront de base à de multiples démarches créatives à travers le monde.
 
Le français au féminin
Au cœur de l’édition 2015, l’autre ligne de conduite est la féminisation des noms de métiers, des fonctions et des grades. Après les décrets de 1993 et de 2005, c’est au tour de l’année 2015 de sortir un nouveau décret qui apporte des mises à jour des noms féminins et masculins.
 
Saint-Gilles, Ville des Mots
En dehors de ces thématiques, comme chaque année, l’événement “La langue française en fête” est l’occasion de mettre une ville à l’honneur. Celle-ci est nommée “Ville des Mots”. Et cette année, la commune bruxelloise de Saint-Gilles est l’heureuse élue. Sur les murs, sur les trottoirs, dans les parterres de fleurs, en l’air, les mots prennent possession de la ville choisie pendant une semaine. C’est là aussi que de nombreuses activités auront lieu. Parmi les activités originales prévues au programme de cette édition, il faut souligner : les lectures dans le noir à la Maison de la Francité (Bruxelles), le projet d’une bibliothèque éphémère à Huy, un décor urbain qui joue avec les mots à Mouscron, un juke-box mobile à Saint-Gilles. Mais aussi : des jeux-concours sur la langue française (sur www.lalanguefrançaiseenfete.be, dans la rubrique “Jeux”), des conférences, des expositions, des rencontres, des séances de cinéma, du théâtre, des ateliers, et bien d’autres surprises encore.
 
La langue française en fête. Du 14 au 22 mars en Fédération Wallonie-Bruxelles.
Plus d’infos : www.lalanguefrancaiseenfete.be ou 02 413 32 74.

Les commentaires sont fermés.