Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

14/03/2015

Quand la croisière se décoince

la libre,momento,escapade,croisière,pour qui?,bahreïn,emirats arabes unisAutrefois conditionnées au respect de certains codes et à des moyens exceptionnels, les vacances sur l’eau se prétendent plus proches du quidam que jamais. Exemple : la nouvelle gamme neoCollection lancée par le croisiériste Costa. Cette croisière dite “lente” promet d’épouser le rythme, les goûts et les moyens du client. Mais quel client ?

Essai: Monique Baus


C’est ma première croisière. 10h30 pile, le 12 janvier 2014. Le neo Riviera, l’un des plus “petits” navires estampillés Costa (624 cabines, contre près de 2 000 sur le Costa Diadema venu rejoindre la flottille l’année passée), fait vrombir ses moteurs dans le port de Dubaï, au départ d’une boucle de six jours pour découvrir Bahrein et les Émirats arabes unis.
Une heure et demie plus tôt, les appels multilingues du capitaine Andrea Bardi (italien, comme tous les hauts gradés à bord) ont retenti dans la cabine que j’occupe depuis cette nuit, convoquant sur le champ chaque passager à un exercice d’urgence obligatoire sur “le pont qui lui est attribué”, vêtu de son gilet de sauvetage. C’est la tradition, me dit-on. Loin de l’idée de luxe et de jolies manières que je me faisais. J’ai dû regarder “La Croisière s’amuse” trop souvent… À qui s’adresse cette version démocratique de la croisière ? À vous, si…
 
… voir du pays vous plaît, mais sans plus
Vous visez principalement les incontournables signalés dans tous les guides consacrés à votre destination et vous aimez qu’on vous facilite leur découverte. Le sac au dos et l’aventure par vous-même, très peu pour vous. Comme vous n’aimez pas l’impro et avez besoin d’une organisation sans à peu près, les horaires imposés du voyage organisé vous conviennent parfaitement bien.
 
… vous appréciez les clubs de vacances
Activités, espaces de détente et de sports, prise en charge des enfants… Le bateau est un vrai village de vacances. Mais un village sur l’eau, donc impossible de fuir. Si vous ne jurez que par votre liberté dans de grands espaces solitaires, ne vous embarquez pas. Par contre, si vous voyez les temps de trajet comme des opportunités de rencontres ou d’activités : Go !
On va vous faire jouer. Au casino et au bingo où vous devrez payer vos mises, mais aussi aux quiz ou autres tournois de volley et ping pong gratuits.
On va vous divertir. Magasins de luxe, spectacle et concerts chaque soir, observation des étoiles…
Et on va prendre soin de vous. Fitness, salon de beauté, réflexologie plantaire ou, simplement, farniente aux thermes ou au bord de la piscine. Comme dans tout village de vacances, certains services sont payants. Attention quand même : quand une “carte Costa” remplace vos billets et carte de banque, il est aisé de perdre le sens de la mesure d’autant que la tentation est partout !
 
… les longs trajets sur route vous ennuient
Comparant ce qui est comparable, la croisière tient financièrement la route par rapport aux voyages organisés “sur terre”. Cela dit, elle présente un gros avantage : une fois déposés, les bagages restent dans la même cabine pendant toute la durée du séjour. Vous êtes installé dans la même chambre, pépère, d’un bout à l’autre. Ni rangements ni formalités à répétition. Ni, non plus, bonheur de découvrir de nouveaux lieux de séjour. Mais peu vous chaut sans doute. Bref, vous alignez un beau tableau de chasse de villes, sites, musées et autres curiosités, sans aucun inconvénient lié aux déplacements.
 
… vous explorez une région qui vous fait peur
La croisière, c’est aussi être ailleurs tout en gardant tous ses repères. Forcément pas votre truc si, pour vous, la découverte passe par l’immersion dans le monde de l’autre ! Par contre, si votre frilosité vous empêche habituellement de satisfaire votre curiosité, la formule constitue un bon compromis. Les espaces cossus du bateau offrent une bulle de confort où le refuge est constamment possible et une permanence est tenue chaque jour dans votre langue pour toute forme d’informations.
 
… vous ne voulez pas vous prendre la tête
Cette fois, vous l’avez bien mérité, ce congé ! Et vous en avez vraiment besoin. Rien envie de faire d’autre que vous laisser chouchouter, sans rendre de comptes à personne… Et qu’on ne vienne pas vous taxer de “vieux” ! Juste une énorme envie de débrancher vos neurones un temps pour recharger vos batteries. Pas de débats à thèmes, pas d’exposés sur les régions visitées. Mais, à chaque étape, plusieurs solutions s’offrent à vous si vous souhaitez débarquer. D’abord, les excursions Costa. Pour plusieurs dizaines d’euros par personne, vous êtes embarqué dans les grands autocars qui rallient les points d’intérêt. Avantage : on voit beaucoup en peu d’heures avec explications dans la langue choisie. Autre piste : dégotter un taxi sympa ? Si vous tombez sur un gentil chauffeur, il vous montrera sa ville. Mais s’il est passionné, son compteur risque d’exploser… Enfin, il vous reste la marche à pied, si le seul but est de prendre un peu la température sans but de promenade. Des minibus affrétés par le croisiériste italien effectuent des navettes payantes.
 
 
la libre,momento,escapade,croisière,pour qui?,bahreïn,emirats arabes unisGlané au fil de l’eau
 
Bahreïn
 
Bahreïn, ce sont trente-six îles situées dans le golfe Persique, en face de l’Arabie saoudite. À voir : ses plages, ses fonds marins, son fort, ses mosquées, ses gratte-ciel, ses shoppings de luxe, ses souks et son circuit de Formule 1.
 
Les Émirats arabes unis
 
L’ensemble compte sept Émirats, les plus connus étant Dubaï et Abou Dhabi. Conscients que les revenus pétroliers ne sont pas éternels, tous deux ont lancé les grandes manœuvres touristiques. Les grues sont partout. Avec les moyens dont ils disposent, aucun projet n’est impossible (dont la future Île du Bonheur, toute entière consacrée à la culture où une succursale du Louvre devrait ouvrir cette année). À voir, comme à Bahreïn, plages, mosquées, gratte-ciel, shoppings de luxe et souks.
 
Avec quelques perles de démesure :
– Burj Khalifa : la plus haute tour du monde domine Dubaï à 828 mètres.
– Hôtel Emirates Palace (Abou Dhabi) : un des plus chers et luxueux du monde entièrement pavé de marbre et recouvert d’or, et décoré de plus de 1 000 chandeliers en cristal. On y retire des lingots d’or au distributeur, et on y croque un hamburger de chameau recouvert de poudre d’or.
– Mosquée Sheikh Zayed (Abou Dhabi) : elle peut contenir plus de 40 000 fidèles sur le plus grand tapis de prière du monde (5 627m² tissés par 12 000 artisans). Elle abrite aussi le plus grand lustre de la planète (15 mètres de haut et 10 de diamètre) (photo).
– L’hôpital des faucons (Abou Dhabi) : les Émiratis les plus aisés possèdent un ou plusieurs rapaces qu’ils promènent et opposent dans des concours. Le prix d’achat d’un oiseau ? Entre 20 000 et 1 million de dollars. À l’hôpital, on les approche de tout près.
– Parc Ferrari (Abou Dhabi) : ce parc d’attractions abrite Formula Rossa, la plus rapide montagne russe du monde, capable de monter à 240 km/h en moins de cinq secondes.
 
La croisière Costa Dubaï-Dubaï de 8 jours coûte à partir de 700 € par personne, en fonction de la cabine et des services choisis. Prochains départs les 20/12, 27/12 et 03/01/2016. Informations sur le site www.costacroisieres.be
D’autres compagnies écument la même zone, dont MSC Croisières (www.msccroisieres.be).
Plusieurs compagnies aériennes rallient la capitale émiratie, dont Etihad Airways, Pegasus Airlines et Qatar Airways (à partir de 300 à 400 € par personne aller-retour).
 
 
Ph.: Costa Croisières & Reporters

Les commentaires sont fermés.