Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

21/03/2015

Vik, l’œnotourisme chilien à son apogée

La Libre, Momento, Papilles, Vins, oenotourisme, Chili, VikLe vignoble de Vik, au cœur d’une des plus belles vallées du Chili, propose une expérience vinicole holistique bien au-delà du vin.

Découverte: Baudouin Havaux


VIK EST LE PROJET VITICOLE le plus ambitieux d’Amérique du Sud, dont les résultats ont dépassé la hauteur de ses ambitions. Commandité en 2006 par le milliardaire norvégien Alexander Vik, le projet pharaonique a été mené tambour battant par Partick Vallet, Saint-Émilionais d’origine, au cœur d’une des plus belles vallées du Chili. La dernière touche a été donnée cet été par l’inauguration d’un hôtel de grand luxe au cœur du vignoble.
Le vignoble de Vik situé à 200 km au sud de Santiago du Chili, dans la vallée de Millahue, s’étend sur 4300 hectares et est entouré de collines, de très belles forêts et de petites vallées. L’objectif de Viña Vik n’est rien de moins que de créer un grand vin, mondialement reconnu, et qui soit également le meilleur vin d’Amérique du Sud. L’énorme étendue de la propriété, ainsi que les différents terroirs enclavés contribueront à atteindre l’objectif recherché. Le domaine de VIK est entièrement basé sur la philosophie de l’holisme, c’est-à-dire que le vin est le résultat d’une synergie parfaite entre l’homme, la terre, le climat, la protection de l’environnement, la haute précision, la haute technologie, la passion, l’architecture, l’art et l’expérience.
 
 
L'hôtel
 
Les nouveaux projets vinicoles comportent souvent un volet œnotouristique, qui inclut des ventes directes aux visiteurs de la cave ou aux clients du restaurant ou de l’hôtel. Mais au-delà des retombées commerciales directes engendrées par les ventes, le développement d’un programme d’accueil en propriété est un puissant outil de marketing qui permet de séduire et de fidéliser les clients. C’est là un des éléments importants de la stratégie holistique qui a été particulièrement soigné chez Vik, car cet hôtel est porteur d’images et véhicule les valeurs de très haute qualité du vignoble et de ses vins, et vice versa.
 
L’hôtel boutique de grand luxe se situe au sommet d’une des collines de la Vallée de Millahue, avec une vue à 360º, et dont la construction permet d’apprécier les vallées plantées de vignes ainsi que la lagune, et au loin la Cordillère des Andes. La vallée Millahue, située sur le versant nord de la vallée Apalta, est appelée “Contrée de l’or” par les populations autochtones, car la légende raconte que l’on y exploitait des mines d’or. Des entrées d’anciennes mines sont d’ailleurs encore visibles au sommet des collines.
 
La construction de l’hôtel a été confiée à un architecte chilien réputé, qui s’est inspiré du musée de Bilbao pour la couverture de zinc ondulée du bâtiment. Chaque chambre, décorée par différents artistes chiliens, jouit de toutes les technologies de pointe et d’une grande baie vitrée plongeant dans le vignoble.
 
Le prix est en rapport avec les prestations et les sensations qui resteront longtemps gravées dans les mémoires. À 400 USD par personne, ce tarif comprend, en plus de la chambre, un dîner servi en association avec les vins de Vik, le petit-déjeuner, une visite privée de la cave, une dégustation des vins, une visite du vignoble et, pour les sportifs, une randonnée à cheval ou en mountain bike à travers vignes et collines, sans oublier un superbe champ de cactus. Cette balade se terminera bientôt dans un spa au sommet d’une colline qui offre, en journée, une vue imprenable sur la vallée et la Cordillère et, de nuit, sur la voie lactée.
 
 
La cave
 
Pour la réalisation de la cave, l’architecte chilien Smiljan Radic a dû prendre en compte trois éléments déterminants. En premier lieu, l’ampleur de la cave qui doit pouvoir réceptionner les vendanges du vignoble qui, à terme, pourra atteindre plus de 1 000 hectares. Ensuite, le souhait du propriétaire de construire une cave à l’architecture innovante et audacieuse qui respecte la philosophie holistique. Et, pour terminer, les contraintes techniques nécessaires à la production de vins ultra premium.
 
La cave est une grande structure dont la plus grande partie est enterrée au milieu du vignoble. Elle évoque un porte-avions en pleine mer. Ce choix permet de réaliser des économies d’énergie importantes et de limiter l’impact visuel dans l’environnement naturel. Pour pénétrer dans le bâtiment, le visiteur doit traverser, sur des passerelles, la partie supérieure de la cave recouverte d’eau et parsemée de 90 blocs de granite placés au hasard. On a l’impression de traverser un immense miroir, dont les eaux courantes refroidissent la salle des cuves située à l’étage inférieur.
 
L’entrée au chai de fermentation se fait à travers un long couloir qui sert de “sas thermique” entre le quai de déchargement de la vendange et la cave. Sur cet immense plateau sont disposées de part et d’autre d’une allée centrale des petites presses hydrauliques et des centaines de cuves à fermentation en inox qui correspondent à autant de parcelles dont la vendange sera vinifiée séparément.
 
Le travail de cave est effectué à la lumière naturelle grâce à un toit réalisé avec une membrane semi-translucide de PTFE. En sous-sol, à l’obscurité et à température constante, s’alignent les fûts de vieillissement en provenance de plusieurs tonneliers dont les origines variées et les chauffes plus ou moins fortes apportent de la complexité au vin.
 
 
La Libre, Momento, Papilles, Vins, oenotourisme, Chili, VikLes vins
 
L’occasion nous a été donnée de déguster le millésime 2011 de Vik, mais aussi les vins de base constitués des quatre cépages qui ont été retenus pour l’assemblage final. Chacun de ces cépages a été planté sur différents versants des sept vallées qui constituent le domaine. Chaque parcelle jouit d’expositions au vent et au soleil différentes. Les cépages nécessitant plus de chaleur, comme le carménère et la syrah, regardent le Nord tandis que le cabernet sauvignon regarde le Sud. Ne perdons pas de vue qu’au Chili le soleil se lève à l’Est, passe par le Nord et se couche à l’Ouest.
Une belle expérience qui permet de mieux comprendre les différents éléments qui entrent dans la composition du Vik 2011.

Vik 2011. 56 % cabernet sauvignon, 29 % carménère, 7 % cabernet franc et 5 % merlot. Un cru qui ne peut esquisser son caractère bordelais par sa finesse mais qui s’en différencie par sa puissance. Le nez, légèrement boisé, est marqué par les fruits rouges, les épices, le cuir, des notes de chocolat et de fèves toastées. La bouche est également marquée par l’élevage en bois, par des fruits noirs et une forte minéralité. La concentration et la longueur en bouche sont remarquables.

Cabernet sauvignon. Épicé, aromatique, notes d’amande, fruité, assez tannique et présentant une belle acidité. Ce cépage apporte la charpente et la structure, mais aussi l’élégance à l’assemblage.

Carménère. Nez mentholé, pin, petit pois, poivre oriental mentholé, cuir et tabac. Une bouche souple, longue et mentholée, légère amertume, très nerveux. Certainement à l’origine de la note exotique et de la vivacité de Vik.

Cabernet franc. Un vin magnifique, fumé, épicé aux notes de framboise et de chocolat. Un vin racé qui mériterait peut-être de voir son pourcentage augmenté dans l’assemblage.

Merlot. Plus végétal, un peu sévère par son astringence, assez rond et chaud en bouche.
 
 
Ph.: B.H.

Les commentaires sont fermés.