Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

11/04/2015

Effets spéciaux

La Libre, Momento, Dehors, plantes, jardin, effets spéciauxQuelques plantes aux caractéristiques étonnantes font le bonheur des jardiniers en quête d’étrange.
 
En mode insolite: Marie Noëlle Cruysmans et Marie Pascale Vasseur


SI UN RIEN D’EXTRAVAGANCE n’est pas pour vous déplaire, n’hésitez pas à demander aux pépiniéristes ainsi qu’à vos confrères jardiniers de parler de leur dernière rencontre insolite.
L’un fera l’éloge de la plante au goût d’huître, l’autre s’émerveillera du spectacle qu’offrent certaines épines ou encore des formes étranges prises par quelques pousses. Pour les effets spéciaux, la nature a plus d’une bizarrerie dans son sac.
 
Apparence trompeuse
Quelques plantes donnent des fleurs au look étrange qui reproduisent à s’y méprendre la femelle de certains insectes. C’est le cas de quelques orchidées sauvages. Les noms populaires donnés à ces Ophrys sont à cet égard significatifs. Orchidée abeille (photo), orchidée mouche, orchidée bourdon, voire orchidée araignée. Outre leur aspect, elles émettent des substances chimiques attractives, phéromones identiques à celles émises par les insectes qu’elles imitent. Les mâles se livrent alors à de vaines tentatives d’accouplement au cours desquels ils transportent le pollen.
Un autre exemple célèbre sont les Lithops, dites plantes-cailloux. Ce sont des plantes typiques des zones rocheuses arides. Elles ont pris la forme d’un caillou arrondi similaire à celle d’une pierre érodée.
 
La Libre, Momento, Dehors, plantes, jardin, effets spéciauxIllusions
Quelques végétaux prennent des aspects inattendus et empruntent à d’autres quelques caractères spécifiques. Ainsi, les roses ‘Yves Piaget’ et ‘Paul Neyron’ imitent à merveille les fleurs de pivoine. Ces deux rosiers très parfumés refleurissent bien. D’autres parmi des variétés plus récentes font illusion elles aussi.
Les feuillages peuvent, eux aussi, prêter à confusion. Bien malin en effet celui qui, du premier coup d’œil, peut discerner que l’Acer carpinifolium est un érable et non un charme. Les feuilles du premier ressemblant à s’y méprendre à celles du second. L’étonnant feuillage gaufré de l’Hydrangea quercifolia parodie celui d’un chêne et nous gratifie de surcroît de magnifiques couleurs d’automne.
Fermez les yeux et goûtez une feuille de Mertensia maritima (photo), vous serez transporté au bord de la mer. Les feuilles possèdent une saveur très iodée qui rappelle celle des huîtres, ce qui lui vaut son surnom de plante huître. Elle a un petit look de pulmonaire. Sa culture demande quelques précautions, particulièrement en hiver. C’est pourquoi vous obtiendrez un meilleur résultat en la plantant en pot. Néanmoins, quelques spécialistes disent que, pour la cultiver en pleine terre, il suffit qu’elle soit bien drainée.
 
La Libre, Momento, Dehors, plantes, jardin, effets spéciauxBizarrerie
Des végétaux présentent des déformations assez spectaculaires appelées fasciations. Chez quelques plantes, des organes – tiges, rameaux et parfois fleurs – s’aplatissent et se groupent en faisceaux. Virus et piqûres semblent en être la cause. Il est probable qu’il existe encore d’autres explications. Les Veronicastrum virginicum, ces grandes plantes vivaces, sont sujettes au phénomène, ainsi que les branches du Salix udensis ‘Sekka’ (photo) très recherchées des fleuristes.
Même bien entretenues, les prairies d’élevage bovin sont souvent ponctuées de “refus”. Il s’agit de touffes d’herbes à l’apparence bien verte et appétissante qui ne sont pas consommées. L’animal en pâture semble les éviter comme s’il pressentait un danger. Leur consommation provoque en effet de graves troubles. Ces “refus” apparaissent à l’emplacement des déjections des bovins et sont très concentrés en azote et en potassium.
 
La Libre, Momento, Dehors, plantes, jardin, effets spéciauxVulnérantes
Beaucoup de plantes ont développé de fantastiques épines. On les qualifie de vulnérantes – susceptibles de provoquer des blessures. Qui s’y frotte, s’y pique donc. Et pourtant, il ne s’agit pas exclusivement d’un système défensif. Le monde vivant est complexe, et les buissons épineux servent aussi d’abris à des plantes plus vulnérables. Ainsi le roncier est pour le forestier le berceau du chêne.
Épines, feuilles piquantes, rameaux qui se transforment en pointe acérée, comme chez l’aubépine (photo) et le prunellier où la pie-grièche vient empaler ses proies, sont autant d’“armes blanches” qui réduisent le nombre de prédateurs possibles. Néanmoins, elles ne sont pas toujours adaptées à l’ennemi qui s’avance. En effet, si les épines découragent les ruminants, elles n’impressionnent ni les limaces ni les escargots.
 
La Libre, Momento, Dehors, plantes, jardin, effets spéciauxÀ la sauce piquante
– Rosa sericea f. pteracantha est aussi appelé le rosier soyeux. Il est davantage cultivé pour ses spectaculaires épines que pour sa floraison. Il donne en automne de gros fruits ronds rouge orangé. Les jeunes tiges sont rouges, elles aussi, avec des aiguillons ailés plats d’un beau rouge cerise translucide. Il faut le planter de manière à l’admirer à contre-jour. Comme seuls les jeunes rameaux ont les caractéristiques décrites, il doit être taillé régulièrement pour en favoriser l’émergence.
– Gleditsia triacanthos ou févier d’Amérique (photo). Tronc, branches et rameaux sont pourvus de longues et robustes épines à trois pointes acérées pouvant atteindre 15 cm. Cet arbre produit de longues gousses en automne. Son port est léger et élégant. Il existe de nombreuses espèces. Les cultivars inermes peuplent les jardins. Ils proviennent de sélections américaines. ‘Sunburst’, remarquable par son délicat feuillage jaune, est le plus populaire.
– Zanthoxylum, une curiosité. Le Zanthoxylum simulans – clavalier à feuilles de frêne ou poivrier du Sichuan – est le plus courant en pépinière. Il s’agit, aussi, d’un petit arbre armé de fortes épines. L’écorce du tronc est grise et couverte d’excroissances en pointe. Les rameaux portent de aiguillons plats. Le feuillage est aromatique. De jolies baies apparaissent après la floraison. L’arbre prend de belles teintes d’automne.
 
 
Ph.: MNC & MPV / Reporters

Les commentaires sont fermés.