Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

13/04/2015

Provoquer la chance

La Libre, Momento, Autoportrait, Michaël Dufour, Faites l'amour avec un BelgeMichaël Dufour est un humoriste belge, notamment connu pour sa comédie “Faites l’amour avec un Belge”. Il a également été chauffeur de salle et animateur télé.


MICHAEL DUFOUR EN 6 DATES

1972 : je suis né le jour des amoureux, le 14 février. Comme cadeau, je crois que ma mère aurait préféré des fleurs !
J’étais un beau bébé, j’étais sage et je me marrais tout le temps – c’est ma grand-mère qui me l’a dit !
 
1994 : je présente mon premier one-man-show à Nivelles, dans le cinéma que j’ai loué pour l’occasion. Il y a 120 personnes dont 100 filles, je commence à aimer le monde du spectacle.
 
1998 : je joue pour la première fois au Festival d’Avignon. Je découvre des centaines de spectacles et rencontre des milliers d’artistes. Depuis, j’ai eu la chance d’y retourner 15 fois et je suis devenu le Directeur Artistique du Théâtre de L’observance pour le festival.
Avignon m’a donné le goût de la scène, m’a appris la production et m’a offert une vitrine pour exposer mes bêtises. C’est l’endroit idéal pour présenter ses spectacles; les programmateurs viennent à la chasse aux spectacles et vous vous allez à la chasse aux programmateurs. Vous jouez devant des publics variés, des ados, des bobos, des gentils, des mamy, des intellectuels, des cons, des méchants, des Allemands, des Américains… ou encore des Franchouillards. Quand vous revenez du festival, vous êtes rodés et prêt pour une belle tournée.
 
2002 : décès de mon grand-père. C’est un bouleversement. La vie n’est pas juste. Dieu est mort.
 
2009 : je suis appelé par RTL-TVI pour présenter l’émission cultissime “Le juste prix”. Terrible expérience, maintenant je connais le prix du pain.
 
2015 : ma comédie “Faites l’amour avec un Belge” fête ses 5 ans et remporte un vif succès en France. Elle sera jouée au Festival d’Avignon.
 
 
UN EVENEMENT DE MA VIE
 
Le 1er janvier 1996. Je démissionnne de mon job de “responsable des pensions” de la province du Brabant wallon pour me lancer comme artiste indépendant.
Il faut dire qu’à l’époque, le jour, je recevais “mes petits vieux”, remplissais leurs papiers et calculais leur retraite. C’était assez drôle, ils m’appelaient monsieur Dufour et m’apportaient du chocolat. Le soir, je devenais un saltimbanque soit comme “chauffeur de salle” pour les chaînes de télé, soit comme “comique” dans des petits cafés théâtres.
Il me fallait faire un choix. J’ai donc lâché “la sécurité” pour créer ma boîte de production avec laquelle j’ai produit mes spectacles et mes premières séquences télé.
Depuis cette date, je fais ce que j’aime et je le fais comme je veux. J’ai eu de la chance, mais ce jour-là je l’ai provoquée.
 
 
UNE PHRASE
 
“Il y a des bêtises que j’ai faites, uniquement pour avoir le plaisir de les raconter.”
Sacha Guitry
 
 
TROIS ENDROITS
 
L’île de la Réunion
Je l’appelle mon île. J’y vais souvent pour me ressourcer et, parfois, pour y jouer. C’est un endroit magique, sauvage et contrasté. Il y a le calme des lagons avec ses poissons multicolores, son volcan et ses montagnes avec leurs multiples cascades. C’est un vrai paradis puisqu’il y a aussi du rhum. Cette île est la mienne, je suis un dingue de nature et suis un fou de rhum.
 
Le grand mur de mon salon
J’y accroche des toiles blanches que je m’amuse à peindre avec des dizaines de couleurs. Comme un gosse qui découvre la peinture, je m’exécute et me prends pour Michel-Ange. Ce mur change selon mes humeurs, c’est mon défouloir.
 
Mon bureau
Une pièce rarement rangée, enfin disons un bordel sans fin. De l’élément de décor aux affiches de spectacle, en passant par des notes accrochées au mur, tout est là pour me rappeler au boulot. C’est dans cette pièce que j’écris et que je produis.
 
 
TROIS DEFIS
 
Un petit canard au bord de l’eau
Déguisé en sénateur, je me suis introduit au Sénat et me suis présenté à la barre pour chanter “un petit canard au bord de l’eau”. C’était pour une émission télé. Pour amuser la galerie, je m’amusais de relever les défis les plus fous. Plus tard, j’en ferai aussi à la radio.
 
Bompa et Mamy dans un avion
Un vrai bonheur, j’ai réussi à convaincre mes grands-parents de prendre l’avion pour la première fois de leur vie. À plus de 70 ans, ils étaient comme des gosses qui découvrent les joies de la mer. C’était magique !
 
Le Front national
Le défi, c’est de faire comprendre à tout le monde que ce genre de parti est dangereux. Dès que c’est possible, je fais passer le message.
 
 
TROIS CHIFFRES
 
227
C’est le nombre de soirées que j’ai passées sur scène en 2014. Un record pour moi.
 
3
C’est le nombre de boîtes de melocakes que je suis capable de manger en une soirée. Pas de panique, je fais du sport.
 
1,10
C’est le prix moyen d’un pain de 600 gr. CQFD.
 
 
UNE DATE
 
21 juillet 1969
L’homme marche sur la Lune.

L’espace me fascine. J’aurais aimé sauter vers l’inconnu comme Neil Armstrong
J’aurais aimé être collé à la télé ce jour-là et enfin savoir si Hergé avait raison.

 

Ph.: EUEYES/Etienne Ansotte

Les commentaires sont fermés.