Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

09/05/2015

"Ok Google, que fait-on aujourd’hui ?”

la libre,momento,pixels,google,applications,planification,google now,voyageAvec Google Now, Google a intégré plusieurs de ses applications existantes afin d’offrir à l’utilisateur
une expérience complète. De quoi faciliter, notamment, nos déplacements à l’étranger.

Expérimentation: Nicolas de Béthune


ON NE S’EN REND PAS TOUJOURS compte mais les évolutions technologiques sont régulièrement le fait de plusieurs progrès qui ont été mis en commun pour nous faire avancer vers l’étape suivante. Un moteur, relié à une poulie, via des engrenages fixés sur un axe et faisant tourner “ce qui doit tourner”. Chaque élément séparé est intéressant, mais c’est l’utilisation conjointe qui va mener à un résultat nouveau. Avec les moyens modernes de communication et d’informatique, et plus encore grâce aux différents appareils que l’on utilise pour se connecter, c’est sans doute encore plus vrai.
 
Le téléphone portable ou la tablette ne nous sont en effet pas d’une grande utilité sans connexion Wifi, 2G, 3G ou 4G. Et ils deviennent encore plus intéressants quand on y ajoute les différentes applications qui vont nous permettre d’utiliser Internet, de lire nos e-mails, de noter un événement dans nos agendas ou d’ajouter un contact à notre carnet d’adresses.
 
En bout de course, le but ultime sera de planifier un rendez-vous avec l’un de nos contacts, dans un lieu trouvé sur Internet et d’envoyer une invitation comprenant toutes les informations susmentionnées. La combinaison de l’outil, les programmes et la connexion seront donc là pour nous faciliter la vie.
Au contraire, devoir copier l’adresse e-mail de notre contact et la coller dans un e-mail, puis faire de même pour le lieu du rendez-vous et, enfin, ajouter du texte pour expliquer à notre invité comment s’y rendre ne semble être que complications et les petits claviers tactiles peuvent vite devenir un frein à cet exercice.
  
C’est ce à quoi Google a voulu s’attaquer en intégrant plusieurs de ses applications existantes afin d’offrir à l’utilisateur une expérience facile, suggestive et complète. Le tout est censé travailler de concert et être suffisamment intelligent pour prévoir ce dont on va avoir besoin.
 
Pour garder sous la main un condensé de tout ce qu’on a prévu de faire, les conditions météorologiques du lieu où l’on va se rendre et des informations utiles à ne pas oublier, l’application Google Now est le point d’ancrage de cette intégration. 
 
Ce que Google nous propose
Afin de nous aider à gérer les activités du quotidien, Google a non seulement pensé à intégrer nos e-mails et nos agendas mais aussi, et surtout, à ajouter des facilités lors de nos déplacements et voyages.
 
Parmi les applications intégrées, Google Maps est donc l’une des plus importantes. Désormais, lorsque l’on ajoute un événement dans l’agenda Google (où lorsque l’on reçoit une invitation via Gmail), on peut indiquer un lieu qui va être reconnu par “Google Maps”. Cette application va dès lors nous proposer des itinéraires pour nous y rendre et ce, en voiture, en transports en commun, à pied ou à vélo. Chaque option d’itinéraire est accompagnée d’indications de temps, inclut les lignes de train, tram, bus à prendre, et détaille chaque étape du voyage tel un GPS de voiture et de piéton combinés. Pour les trajets en vélo, les altitudes sont indiquées pour chaque trajet possible afin, pour nous, de choisir le plus approprié à nos “muscles”.
 
Vient alors le moment de se renseigner sur l’endroit où nous nous rendons : un musée, un restaurant, une salle de concert, un lieu-dit, etc. Grâce à Google Search qui fonctionne à la voix, il suffit de dicter notre recherche afin de trouver rapidement des avis ou des commentaires sur le lieu en question. Google Maps nous montrera alors, via Street View, la façade et parfois l’intérieur du bâtiment où l’on se rend. Si le cœur nous en dit, on ajoutera ce lieu à l’aide d’une étoile sur la carte de Google Maps.
On pourra au besoin sauvegarder des cartes “hors connexion” avec My Maps afin de pouvoir consulter celles-ci dans un endroit isolé des réseaux habituels. On notera toutefois que cette option faisait auparavant partie de Google Maps. Il est dommage et même un peu incompréhensible que cela ne soit plus le cas.
 
Arrivés à bon port, on peut être confronté à une autre langue, sur le menu d’un restaurant ou avec nos contacts. Google Traduction va nous permettre de traduire (même “hors connexion” si on a choisi de télécharger ces langues) tout ce qui se présente à nous grâce à une reconnaissance vocale intégrée, ou même en prenant une photo du menu.
 
Lors de l’événement, on sera probablement amenés à prendre des photos. Celles-ci pourront, à notre guise, être automatiquement chargées sur Google Drive, le cloud de Google. L’application Photo de Google créera à la fin de la journée une histoire à partir de toutes les photos prises dans la journée et nous en serons notifiés dans… Google Now. La boucle est bouclée.
  
Afin de découvrir toutes les fonctionnalités et toutes les possibilités d’utilisation de ces applications intégrées, on peut se rendre sur la page “support.google.com/gmm” et choisir l’application que l’on veut découvrir en détail.
 
 
Le prix à payer !
  
Toutes ces applications Google sont bien entendu gratuites, disponibles en plusieurs langues et en développement permanent. Et si l’intégration n’est pas encore complète et qu’on trouvera quelques failles, notamment au niveau de la reconnaissance vocale dans certaines langues, les résultats actuels sont assez bluffants.
Mais comme tout le monde le sait, rien n’est réellement gratuit ici-bas. Et le prix pour l’acquisition de ces programmes ne se fait donc pas en monnaie sonnante et trébuchante mais par les informations que Google va pouvoir récupérer de l’utilisation de ces outils. On ne le sait que trop bien, désormais chaque installation d’une nouvelle application est accompagnée de son florilège de conditions d’utilisation et d’un droit d’accès à diverses fonctionnalités et données de nos appareils.
C’est donc un choix qu’on est tous appelés à faire pour profiter des facilités “gratuites” offertes par Google : se faciliter la vie ou rester anonyme.
Quant à l’utilisation de ces programmes à l’étranger, il faudra se rappeler qu’envoyer des e-mails, télécharger des cartes et des informations à propos des lieux visités et charger des photos sur le “cloud” peut rapidement coûter très cher si on est en “roaming” (utilisation de données à l’étranger).
 
 
Ph.: Google

Les commentaires sont fermés.