Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

16/05/2015

Florilège de coups de cœur

La Libre, Momento, Dehors, coups de coeur, fêtes des plantes, nouveautésAvec les fêtes de plantes qui rassemblent, en un lieu, différents pépiniéristes spécialisés, les découvertes et redécouvertes foisonnent.
De quoi assouvir l’appétit jardinier.
 
Découvertes: Marie Pascale Vasseur et Marie Noëlle Cruysmans


Benoîte
La benoîte, dite Geum, est une plante de jardin de curé ou de cottage garden par excellence. Certainement avez-vous déjà vu des touffes de ‘Mrs Bradshaw’ à la longue floraison estivale, dorant au soleil ses corolles doubles rouge cuivré. Sachez qu’il n’y a pas qu’elle pour vous ravir. D’autres cultivars aux fleurs simples ou doubles virevoltant au-dessus de tiges bien dressées sont séduisants sous le soleil en sol léger. Par exemple : ‘Flames of passion’, ‘Totally Tangerine’, ‘Bell Bank’, ‘Prinses Juliana’, ‘Mai tai’ ou ‘Cocktail Alabama Slammer’. Cette dernière, écarlate, est assez étonnante. Non seulement pour ses fleurs aux couleurs chaudes, orange et rouge, mais aussi pour ses tiges toutes pourpres.
La pépinière Meers Vaste Planten a réuni une belle collection.
www.meersvpk.be
 
 
La Libre, Momento, Dehors, coups de coeur, fêtes des plantes, nouveautésSaruma henryi
Ce n’est pas une plante très spectaculaire qui va attirer les foules mais cette vivace botanique originaire de Chine est efficace, utilisée en couvre-sol dans les sols humifères des sous-bois. Les feuilles en forme de cœur à la couleur vert-gris offrent un aspect velouté ou duveteux. À croissance rapide, facile à vivre, elle est plus robuste qu’elle ne le paraît. Ses petites fleurs jaune pâle apparaissent parfois déjà en mars et perdurent souvent jusqu’au milieu de l’été. On peut dire qu’il s’agit d’une des plantes d’ombre fleurissant le plus longtemps.
À retenir et à découvrir notamment dans la pépinière de Cathy Portier.
www.alpenplanten.be
 
 
La Libre, Momento, Dehors, coups de coeur, fêtes des plantes, nouveautésMolène ‘Wedding Candles’
Tout le monde connaît le bouillon blanc, la molène pas franchement vivace, plutôt bisannuelle ou tri-annuelle aux feuilles duveteuses qui pointe à plus d’un mètre de haut ses tiges florales en épis comme des cierges. Certains ont sans doute déjà essayé Verbascum ‘Helen Johnson’, une élégante aux tons vieux rose-abricot peu habituels, ou V. blattaria ‘Album’ aux grandes fleurs blanches relevées par des étamines violettes. V. chaixii ‘Wedding Candles’, admirée chez Thierry et Sandrine Delabroye, ressemble à cette dernière avec des fleurs à profusion. On dirait un chandelier fleuri tout l’été.
Pépinières Delabroye, www.mytho-fleurs.com
 
 
La Libre, Momento, Dehors, coups de coeur, fêtes des plantes, nouveautésRosier ‘Glory of Edzell’
Des rosiers en fleurs dès le début du mois de mai ? Oui, c’est tout à fait possible avec quelques rosiers dits pimprenelles ou pimpinellifolia. Originaires notamment d’Europe, ils acceptent les terrains pauvres – on les appelle d’ailleurs les rosiers des dunes –, ne demandent que peu d’entretien et sont les premiers à ouvrir la saison des roses. ‘Glory of Edzell’ est un rosier parfumé aux fleurs roses avec une pointe de blanc au centre. Après la floraison, des petits fruits se forment. D’une hauteur d’1m50, ses tiges sont joliment arquées, ses petites feuilles très décoratives.
Nous l’avons repéré à côté de Rosa pimpinellifolia ‘Mary Queen of Scots’ aux épines moins acérées aux pépinières Louis Lens.
www.lens-roses.be
 
 
La Libre, Momento, Dehors, coups de coeur, fêtes des plantes, nouveautésCognassier ‘Kinshiden’
Voici un petit cognassier du Japon intéressant pour sa floraison de fin avril, début mai. Les fleurs de Chaenomeles speciosa ‘Kinshiden’ ne sont ni rouges, ni roses, ni orange, mais vertes teintées de blanc crème, ce qui n’est pas courant. Semi-doubles, elles sont disposées tout au long des rameaux. À la fin de l’été, des petites pommes rondes, vert-jaunâtre, apparaissent. Un arbuste au port compact, d’1m à 1,50 m de haut. Facile à vivre, il est cultivé au soleil ou à mi-ombre dans toute bonne terre de jardin. Il accepte même d’être palissé le long d’un mur. À ne pas confondre avec l’arbre fruitier appelé aussi cognassier ou Cydonia oblonga aux grosses poires de coings que l’on récolte à l’automne pour en faire de délicieuses gelées.
Nous l’avons déniché greffé sur demi-tige dans le stand de la pépinière Bonnivers.
T.0474 70 42 78
 
 
La Libre, Momento, Dehors, coups de coeur, fêtes des plantes, nouveautésRhododendron araignée
Rhododendron macrosepalum var. linearifolium, surnommé plus simplement le rhodo araignée, est peu commun et vraiment surprenant. Rien à voir avec les grosses fleurs bien joufflues de la plupart des rhodos que nous connaissons. Celui-ci est un botanique qui rappelle un petit peu l’azalée japonaise, regroupée depuis quelque temps dans cette grande famille des rhododendrons. Ses fleurs parfumées, rose violacé, ont des pétales étroits en étoile et des feuilles vertes, fines et longues comme un plumeau. En sol acide, frais, au soleil ou mi-ombre, il atteint environ 1 mètre de haut sur 1 mètre de large. En septembre, il peut se mettre à refleurir.
La pépinière de Serge Wauthier nous l’a présenté.
www.rhododendronwauthier.be
 
 
Ph.: MNC & MPV

Les commentaires sont fermés.