Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/06/2015

De l’audace !

La Libre, Momento, Autoportrait, Alice on the RoofAlice on the Roof est une jeune chanteuse belge. Son single “Easy Come Easy Go” tourne sur les radios et elle est à l’affiche de nombreux festivals cet été.


ALICE EN 6 DATES

Le 23 janvier 1995 : ma naissance.
 
Septembre 2000 : je prends mon premier cours de piano.
 
13 novembre 2013 : j’assiste au concert de Volcano choir, le second groupe de Justin Vernon. Je suis fascinée.
 
Eté 2013 : retour d’une année d’étude aux Etats-Unis avec l’envie profonde de faire de la musique.
 
Eté 2014 : rencontre avec le Londonien Tim Bran, producteur de mon premier EP et album à venir.
 
Début 2016 : sortie de mon premier album.
 
 
UN EVENEMENT DE MA VIE
 
Aucune hésitation ici, c’est définitivement mon départ aux États-Unis qui a le plus marqué ma petite existence.
J’y ai appris à adopter une vision positive du monde, une perception admirative des beautés de la vie. J’y ai développé une envie de vivre des choses, de tester, d’oser, de m’aventurer dans des situations inédites.
J’ai été influencée par la capacité des Américains à développer le moindre talent. Ils ont plus d’audace que nous, ils ne se soucient pas tellement de savoir s’ils chantent bien ou faux, ils chantent, c’est tout.
Mon voyage au pays de la pop et du country m’a permis de prendre conscience que, moi aussi, j’avais envie de laisser mon empreinte dans la musique.
 
 
UNE PHRASE
 
“Vous commettrez toutes sortes d’erreurs, mais tant que vous resterez généreux, sincères et passionnés, vous ne risquez pas de troubler la marche du monde, ni même de la perturber sérieusement.”
Winston Churchill
 
 
TROIS "GUILTY PLEASURES" DE LA CHANSON
 
Kishi Bashi : Manchester
 
The Smiths : Please, Please, Please, Let Me Get What I Want
 
Kate Bush : Cloudbusting
 
 
TROIS LIEUX
 
Les côtes de l’Oregon
Lorsque j’y séjourne, j’aime plus que tout partir seule à pied le long de l’Océan. Je suis une rêveuse, et le mouvement perpétuel des vagues me calme profondément, me permet de m’évader un instant, d’imaginer de quoi demain sera fait.
 
Les brocantes
Je peux rester des heures dans cet immense désordre. J’aime faire parler les choses pour leur octroyer un usage inédit.
 
Les bois avoisinants
La nature m’aide à prendre du recul, me rend sereine et me donne le goût de créer. On dit que c’est en période de paix que se développe l’artistique. En ce qui me concerne, la paix se trouve au fond de mon jardin.
 
 
TROIS FILMS
 
“Les demoiselles de Rochefort”, de Jacques Demi
La folie des personnages, les couleurs, les danses, les chapeaux, les dialogues déjantés et le génie musical de Michel Legrand m’ont profondément marquée. Les chansons des Demoiselles, tout comme celles de Peau d’âne, du même compositeur, me hantent encore. Je confesse avoir chanté, à l’âge de dix ans, la recette du cake d’amour, la peau d’âne confectionnée par mon arrière-grand-mère sur le dos.
 
“The Tree of Life”, de Terrence Mallik
Je me sens toute petite sur mon siège rouge de cinéma, j’en prends plein la vue. J’y découvre “Les barricades mystérieuses” de François Couperin (soundtrack du film), un morceau de piano intemporel.
 
“Once”, de John Carney
Une histoire de rencontre amoureuse à travers la musique, bercée par une bande originale d’orfèvre. Un film d’une sincérité touchante.
 
 
UNE DATE
 
Le 25 juin 2009
L’annonce de la mort de Michael Jackson.
Ou plutôt l’émotion du monde face à cette nouvelle.
 
 
Ph.: Fabrice Hauwel

Les commentaires sont fermés.