Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

12/07/2015

Les quatre attouts de la Haute-Corse

La Libre, Momento, Escapade, voyage, Haute-Corse, Corse, Calvi, Balagne, CastagnicchiaPour qui hésite entre mer et montagne, la Corse est le compromis idéal. Tour d’horizon en Balagne et en Castagniccia, régions de la partie nord de l’île.

Entre terre et mer: Pauline Higuet


Les paysages
 
C’est la première chose que l’on retient de la Corse : ses paysages grandioses.
Difficile de ne pas évoquer les clichés lorsque l’on est confronté à l’eau cristalline et aux criques rocheuses de ses côtes. Que l’on préfère le farniente sur des plages fréquentées ou plus isolées ou les activités nautiques, chacun y trouvera sa part de paradis.
Mais la Corse, c’est aussi une rare variété de décors. En quelques kilomètres, la plage se transforme en plaine puis en maquis et en montagne. L’île compte, en effet, pas moins de 120 sommets de plus de 2000 mètres. Quant à son fameux GR20, il est le fantasme des randonneurs chevronnés. Pour rejoindre les grandes villes, il faudra, dès lors, souvent emprunter des routes de montagne. Les cœurs fragiles devront s’accrocher mais ces parcours sinueux donnent lieu à de jolies découvertes – points de vue époustouflants, cascades bucoliques… Où l’on découvre également que la Corse possède une nature verdoyante, malgré un climat méditerranéen. Parmi les nombreux végétaux qui poussent sur l’île, on retiendra l’immortelle. Une plante utilisée notamment dans les cosmétiques pour ses vertus cicatrisantes, anti-rides ou encore anti-inflammatoires.
 
 
La Libre, Momento, Escapade, voyage, Haute-Corse, Corse, Calvi, Balagne, CastagnicchiaLes villes en bord de mer
 
Calvi est l’une des villes incontournables de la Haute-Corse. Sa citadelle, posée sur un promontoire rocheux et érigée à l’époque de l’occupation génoise, permet au promeneur de prendre de la hauteur pour admirer le port (et ses yachts parfois spectaculaires) ainsi que la ville grimpant à flanc de colline. Face à la citadelle, de l’autre côté de la baie, s’étend la Pinède qui regroupe différents établissements proposant de déjeuner les pieds dans l’eau. Pour les rejoindre, on embarquera à bord du trinighellu, un train reliant les plages entre Calvi et l’Île Rousse.
Après avoir enquêté sur une hypothétique naissance de Christophe Colomb à Calvi, en fin de journée, on déambulera dans les rues commerçantes de la ville et on s’arrêtera boire un verre sur le port. Autre option : filer “Chez Tao”, un piano-bar créé en 1935 et aujourd’hui fréquenté par la jet-set. C’est que la cité de 5.400 habitants ne s’en cache guère : elle a pour ambition de devenir le Saint-Tropez corse.
L’Île Rousse, deuxième ville de Balagne après Calvi, est plus récente (XVIIIe siècle).
Elle fut imaginée par Pascal Paoli, nationaliste corse du XVIIIe siècle, dont les habitants n’auront de cesse de vous parler.
Chaque matin, les vendeurs de produits locaux (fromages, charcuteries, fruits et légumes) se pressent entre les colonnes du marché couvert pour satisfaire le chaland.
De quoi croquer la Corse à pleines dents.
 
 
La Libre, Momento, Escapade, voyage, Haute-Corse, Corse, Calvi, Balagne, CastagnicchiaLes villages de montagne
 
Bien que nous n’en épinglions que deux, ces villages seront nombreux à parsemer votre itinéraire.
Cervione, en Castagniccia (réserve naturelle au nord-est de l’île), est le plus gros village de la région. Ancien siège des évêques d’Aléria, et même Capitale de la Corse quelques mois sous Théodore von Neuhoff (1736), il détient aussi la plus grosse production de noisettes de bouche. Dans ce village vertical, à l’héritage plus génois que français, la culture et le patrimoine tiennent une place centrale. Pour preuve, de nombreux panneaux informatifs ornent les rues, présentant des bâtiments avec quelques décennies de recul. Le musée ethnographique de l’Acedec emmène aussi le visiteur dans le passé, à la découverte du mode de vie d’une autre époque.
Fondé au IXe siècle, Sant’ Antonino est, lui, le plus vieux village de Balagne (le verger de la Corse).
Nid d’aigle médiéval perché à 497 mètres d’altitude, il offre une vue imprenable à 360°, du littoral aux sommets. A noter que le village est spécialisé dans la restauration d’instruments de musique anciens.
En redescendant, on fera une halte près du village d’Aregno. Là, se dresse une église romane de l’époque pisane du XIIe siècle, fleuron de l’art roman.
Cet édifice est presque le seul en Europe à avoir gardé son pur style roman.
 
 
La Libre, Momento, Escapade, voyage, Haute-Corse, Corse, Calvi, Balagne, CastagnicchiaLa gastronomie
 
La charcuterie est un incontournable de la cuisine corse. Vous ne manquerez d’ailleurs pas de tomber nez à nez avec l’un ou l’autre cochon sur les routes, méfiance.
Le fromage est également à la fête. Outre le brocciu (la star de l’île), on trouve une large gamme de produits, principalement à base de lait de chèvre et de brebis. Vous l’aurez compris, la Corse est davantage tournée vers l’agriculture que vers la pêche.
En Castagniccia, impossible de passer outre la châtaigne qui fait partie de la culture corse avant même d’être alimentaire. Christine est de ceux qui fabriquent de la farine de châtaigne. Pour récupérer les fruits, des filets sont tendus entre les arbres, nous explique-t-elle. Les châtaignes sont séchées 21 jours durant dans un séchoir (un petit séchoir peut contenir 6 tonnes de châtaignes). Elles sont ensuite battues avant d’être placées trois jours dans un four fermé chauffé à 90° qui refroidit petit à petit. Une fois cette opération terminée, toutes les petites peaux sont enlevées à la main pour que le goût soit moins amer. Les fruits peuvent alors être transformés en farine.
Pour 1 kg de farine, il faut compter 4 ou 5 kg de châtaignes.
Cette farine servira ensuite à réaliser des pâtisseries. Le problème est que désormais les cynips, des insectes parasites, attaquent les châtaigniers.
Cette année, Christine n’a récolté que 100 kg de farine au lieu de 2 tonnes auparavant… La Corse compte également de nombreux vignobles.
 
 
Pour davantage d’informations touristiques sur la Corse, rendez-vous sur les sites suivants :
www.visit-corsica.com
et www.rendezvousenfrance.com.
 
 
Ph.: Pauline Higuet

Les commentaires sont fermés.