Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

08/08/2015

Le Raray vise les cimes du tourisme

Le château du Raray, au nord de Senlis, est un superbe castel de style Louis XIV. Aux abords du village il déploie un parc, un double golf et des cabanes posées sur des chênes imposants.


Raray est un de ces très beau châteaux de l'Oise qui, à moins de cinquante kilomètres de Paris, offrent des possibilités intéressantes de détente pour les habitants de la capitale. Mais pas seulement, car les promoteurs des cabanes du Raray comptent bien sur le public venu du nord pour déployer leurs sabane.jpgactivités. Belges, Néerlandais et Allemands sont visés.

Raray c'est un château que beaucoup de francophiles et de cinéphiles ont côtoyé visuellement en regardant « La Belle et la Bête » de Jean Cocteau. Les deux galeries d'accueil au château, piquées de nombreuses sculptures figurant du gibier servirent de cadre à ce film mythique. Raray en tira une grande gloire à cette époque mais le lustre s'est effacé et le beau domaine retourna dans l'ombre de ses grands arbres.

Il est du Raray comme de nombreux châteaux en Europe qu'il faut faire vivre. Les comtes de La Bedoyère conservent ce lieu grandiose depuis des générations et après avoir ouvert leur maison pour des activités d'entreprises (colloques et brain-storming), puis avoir aménagé un partie du parc en terrain de golf, voilà qu'ils se lancent dans un troisième défi, le tourisme.

En ouvrant en ce printemps une première série de cabanes toutes haut-perchées dans des chênes séculaires, les La Bedoyère, emmenés ici par Emmanuel (associé à Gaspard de Moustier), jouent la carte de la modernité tout en surfant sur une certaine mode. Gaspard de Moustier est déjà un ancien dans le secteur car il avait lancé l'idée avec ses cabanes au bord de l'eau, voire nautiques, dans l'Est de la France, non loin du magnifique château de Villersexel et donc de Belfort. Là ce sont « Les Cabanes des Grands Lacs ».

Sans tomber dans la complaisance, il suffit de taper quelques mots-clé sur les moteurs de recherches pour trouver des cabanes que l'on loue à la nuit ou à la semaine, à travers plusieurs sites, rien qu'en France. On peut aussi sur cette vague du couché hors des sentiers battus, trouver des bulles en plastique ouvertes sur le ciel et même une ancienne Caravelle, à La Chapelle aux Bois, dans les Vosges. L'insolite cela fait rêver et cela distrait, pendant les vacances mais aussi le temps d'un week-end.

chateau.jpgSur Airbnb, il y a plusieurs cabanes ou sites avec des cabanes, en Aquitaine et seulement là, sauf erreur. Sur cabanes-de-france.com, il y a près de 125 adresses possibles, mais peu donnent la possibilité d'aller dormir et vivre quelques heures perchés dans les branchages pour jouer aux oiseaux, sans se faire plumer d'ailleurs car les prix sont accessibles. Entre 80 et 130 € pour deux personnes, tout compris, ce n'est pas très cher et cela peut se comprendre vu l'investissement que cela représente. En Belgique, la chose est rare encore et les plus belles se trouvent sur l'Ourthe à Rensiwez, pas loin de Houffalize ; mais elles sont au sol.

La rareté en France c'est d'en trouver dans des parcs de châteaux. Il y a bien celui de Cacheleux, en Baie de Somme. Puis un autre encore à Razay, dans l'Indre, sans oublier les « Grands Cèdres » en Rhône-Alpes et « Les Vergnes » dans le Limousin. Le plus imposant dans le genre est celui de Granville, pas loin de Fontainebleau, à 80 km de Paris.

La concurrence pour les La Bedoyère et Moustier est donc faible et le pari de conquérir l'antique Lutèce est gagné d'avance car en ce lieu magique, tous les indicateurs sont au vert. Comme le seront d'ailleurs les visiteurs dont on sait déjà que les premiers venus sont sortis de ce domaine avec des yeux d'enfants et une joie de vivre rare en cette France prisonnière de sa crise économique et de son chômage.

L'avantage de ces cabanes, outre la proximité avec notre royaume, réside dans la multiplicité des offres que le Raray peut assumer. Pour les entreprises, cela peut être un coup triple. Pour les particuliers et sportifs, on peut ici mêler promenades, golf, balades en vélo et le sommeil garanti dans les ramures. Certaines cabanes sont dotées d'un bain nordique que l'on va prendre en traversant une passerelle de corde et de planches. Il s'agit d'y rester décent car le golf est partout présent et les golfeurs nombreux. Et un golfeur cela voit loin !!

Sommeil garanti car ces maisons de bois sont d'un confort absolu et relativement grandes; les 25 m² sont communs, outres les terrasses. Nous ne les vîmes pas toutes car l'une d'elle est perchée à plus de 20 mètres et accessible par deux échelles raides comme des sorties de secours de pensionnat (on plaindra d'ailleurs le service d'entretien de ces maisonnettes, assuré nous disait-on par des jeunes plein de force ; « et sans doute futur pompiers » (ndlr).

Par ailleurs, dans la mouvance actuelle de l'écologie à tous les étages, les dirigeants du Raray n'ont pensé que recyclage, développement durable, économie des ressources et préservation de la nature. Les voitures sont loin des arbres et l'on se déplace à pied ou en caddie électrique genre golf. Le petit-déjeuner est amené dans un panier et monté par une longue corde. On peut dîner là-haut. Il suffit de demander.

Le Raray est donc une superbe opportunité de mêler des plaisirs divers et sains, pour profiter du silence, de la nature et du chant des oiseaux à deux pas de Senlis et de Chantilly.Le romantisme cela n'a pas de prix.

Philippe Farcy

Infos : www.cabanesdesgrandschenes.com

4 rue Nicolas de Lancy, 60810 Raray.

10:55 Publié dans Escapade | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.